Encore des baleines

En sortant le chien ce matin, je me suis fait vertement engueuler par une délégation d’oiseaux. Ils n’ont rien contre les baleines, mais il faut aussi que je parle des oiseaux. Excusez-moi amis à plumes, demain promis, je ferai un cours d’introduction à l’ornitho-linguistique. Mais il me faut encore parler de baleines, elles sont si importantes dans le lien qui nous unit tous et qui s’appelle la vie.

Il y a d’abord les cachalots. Des moines des profondeurs, méditatifs, strictes et sévères qui ont une conscience aigüe du temps. Grâce à la puissance extraordinaire de leur voix, ils maintiennent le rythme sans lequel les messages n’auraient pas de sens et la communication impossible. Et puis il y a les bleues, la plus grande bête ayant vécu sur Terre, la puissance vibrante, le souffle et l’appel de la vie. Les baleines communes qui n’ont rien de commun apportent la douceur, le fait qu’on peut se sentir bien en se laissant porter par le chant. Enfin, les mégaptères apportent la joie…

Lègeres ( que 40 tonnes) espiègles, rieuses toujours prêtes à jouer, elles sont la preuve que l’intelligence est sérénité, que la vraie beauté est dans l’équilibre des choses. C’est pour cela qu’elles dansent, qu’elles bondissent hors de l’eau, qu’elles jouent à qui fera le plus d’éclaboussures pour que la joie soit dans le chant du Monde.

Bien sur je ne peux pas nommer ici la part de chacun, parce que chacun à sa partie du Chant et que c’est un peu notre tâche de découvrir qu’elle est la notre, comment participer à notre manière sans fausser ni détruire l’harmonie et l’équilibre. Mais ma copine Isa l’épaulard m’en voudrait beaucoup si je ne parlais par de son chant qui est le plaisir du corps dans l’effort, le bonheur de sentir ses muscles réaliser, faire, se dépasser.

Bien sûr le capitaine du Sedna ne croit pas aux fadaises que je raconte. C’est un sérieux scientifique qui mesure, compte, et ne répète que ce qui est vérifiable. Pourtant dans un échange radio hier, il a raconté les 5 heures de conversation avec Apotom. Bien sûr elle a beaucoup joué, lancé de l’eau et fait des facéties pour mettre en confiance. Mais cette baleine du grand Sud qui n’avait presque jamais rencontré d’humains et jamais d’aussi près a voulu poser les deux questions qui lui tenaient à cœur : Pouquoi brisez-vous l’équilibre du Monde ? pourquoi tuez-vous vos semblables les baleines?

Commentaires

1. Le mardi 16 mai 2006, 23:02 par euqinorev

Et a-t-elle reçu des réponses ? Je suppose que non. Quel dommage que l'homme refuse de l'écouter...

2. Le mardi 16 mai 2006, 23:15 par zydeco

Beau comme une prière...écouter le chant du monde (le chant de la création dirait Thoreau...). Thanks Moukmouk.

3. Le mardi 16 mai 2006, 23:29 par Moukmouk

Les baleines du Nord connaissent mieux les hommes, elles ne posent pas des questions aussi directes, que répondre sinon constater et pleurer. Apotom venait avec la volonté de faire la paix, de faire cesser la guerre à la vie que nous menons... C'est encore plus dur pour ce scientifique qui sait les dangers que court notre Monde.

4. Le mercredi 17 mai 2006, 08:58 par Anne

Je crois que le capitaine du Sedna te crois plus qu'il ne le dit, mais qu'il se tait pour que ça reste un secret entre des gens qui ont envie de le connaître...

Il y avait un très beau reportage sur les baleines à la télévision hier, j'ai bien pensé à Apotom et ses questions si essentielles...

--) tu as sans doute raison, mais quand on est sérieux on ne peux pas dire tout ce que l'on veux... moi je ne suis pas sérieux
5. Le mercredi 17 mai 2006, 09:07 par Enkidu Pi Beluga

Une seule chose à dire
Dans un monde de raison, le sourd est roi car seul le coeur a des oreilles...

6. Le mercredi 17 mai 2006, 09:30 par luciole

Heureuse de te lire ici, je suis toujours très touchée par ta façon de nous raconter ce chant de la vie ... Comme j'aimerai un jour les entendre chanter tes amies... bises...

--)Ils y en a plusieurs qui veulent nous parler, je vais mettre des voix en ligne bientot, mais je suis encore malhabile
7. Le mercredi 17 mai 2006, 09:41 par Laflote

Je découvre votre blog par l'intermédiaire de Swâmi Petaramesh...
Très jouli...
A propos de baleine (bête que j'aime beaucoup), j'adore la scène avec la baleine dans le dessin animé "Nemo" (être mère d'enfants en bas âge me contraint à avoir une culture ciné assez ciblée !!). Et puis, il y a évidemment la terrible baleine de Pinocchio qui fait si peur à mes Loutres...
A bientôt.

8. Le mercredi 17 mai 2006, 10:01 par nziem

quand j'étais petite.. je dessinais tout le temps un oiseau posé sur les têtes sorties de l'eau de mes baleines.. ils allaient forcément ensemble.

9. Le mercredi 17 mai 2006, 10:41 par Moukmouk

Nziem-) tu as bien raison, les rorquals communs aiment parfois passer un bout de temps à la surface les oiseaux vont se poser sur ces iles temporaires et mangent ce qui s'y trouve. A moins que ce soit pour sentir dans leurs pattes la douceur qui se dégage.
les autres-) merci beaucoup, j'aime beaucoup ce nouveau lien avec vous tous, pourquoi j'avais si peur?

10. Le mercredi 17 mai 2006, 10:56 par Doune

Moukmouk> parce qu'il n'est pas toujours évident de se dévoiler, de peur de rencontrer des gens mal intentionnés?
Il est possible que les parents de Dam aillent habiter à Saint Pierre Et Miquelon pendant quelques années du coup, on aura peut-être la chance de les entendre ces merveilleuses baleines... :)

Nziem> j'adore cette image :)

11. Le mercredi 17 mai 2006, 10:58 par GrandK

Etonnant comme tes posts me filent des frissons... :)

12. Le mercredi 17 mai 2006, 11:39 par isadora

Peut-être que ça va lui ouvrir l'esprit, au capitaine du Sedna.

J'aime beaucoup l'idée que la sagesse est dans la joie, c'est peut-être ça, le secret ?

13. Le mercredi 17 mai 2006, 12:28 par bangbang

J'en ai vu des baleines. J'ai de la chance. En Alaska, Inside Passage. Mais faut pas rêver juste 2... mais déjà...

--) j'essaie la technique modifier le commentaire: Pourtant dans ce coin il y a 2 gros clans de mégaptères et beaucoup d'épaulard. Je revoyais justement hier des images tournées là-bas. C'est vrai que beaucoup de baleines aussi peuvent être petites.