Allons aux bois, le loup n’y est pas

Dans la mythologie européenne, le loup, le loup solitaire, a le rôle du Mal. J’en comprends que cela fait tellement de temps que vous n’avez pas vu de loup, que vous n’avez plus aucune idée de ce que c’est, autant que la garrigue, ou le beau Danube bleu sont des idées totalement abstraites. Le seul Danube que j’ai vu est plutôt brun-gris.

C’est vrai d’autre part que tant les Alghonkiens, les Iroquois que les Inuit ont aussi leurs mythes sur les loups qui sont complètement à l’opposé des récits d’Europe. Le loup y est présenté comme le sage qui a appris à l’humain à vivre en société, la nécessité du nomadisme, et la richesse de l’amour. Nous ferons le tour de toutes ces idées, mais comme il faut commencer quelque part disons que le loup est gentil.

Tellement de gens du Nord prétendent avoir vu souvent cette histoire que je me demande si c’est une légende. L’Inuk ( un Inuk, des Inuit) vient de nourrir ces chiens de traîneau de gros morceaux de phoque gelés. Un loup s’approche espérant avoir un morceau. Les chiens font face, ils n’osent pas attaquer, mais se savent capables de résister en groupe. Tout à coup deux grands chiens espérant prendre un gros morceau se désintéressent du débat se regardent, grondent et pleins de haine, se sautent à la gorge.

Le loup avance attrape un des chiens par la queue et le tire hors de la zone de combat. Alors d’un silence méprisant, il explique aux chiens que cela ne se fait pas, qu’on ne peut être asocial à ce point.

C’est qu’il n’y a pas de loup solitaire, le loup ne survit pas seul. Non seulement parce que sa technique de chasse exige la meute, mais parce qu’il a encore plus besoin de relations sociales que de nourriture. Nous y reviendrons certainement en expliquant la vie des loups, puisqu’ils peuvent tellement nous apprendre sur la façon de vivre.

Oui, il arrivera qu’à la fin de sa vie, après la mort de son amour, après l’éclatement de sa meute, un loup ou une louve soit toléré plus qu’accueilli dans une autre meute et vive en périphérie d’une autre meute. Il participera à la chasse et au repas, mais ne pourra pas vraiment se joindre aux grandes cérémonies de la meute. C’est peut-être l’origine du mythe du loup solitaire.

Le loup n’y est pas, ce sont les loups qui y sont.

Commentaires

1. Le samedi 20 mai 2006, 00:27 par isadora

Ici, les animaux qui ne sont pas domestiqués font peur. Il n'y a qu'à voir les manifestations contre le retour des ours.

C'est bien dommage, parce que ça nous fait passer à côté de graines de sagesse.

2. Le samedi 20 mai 2006, 10:17 par a n g e l

je trouve qu'un loup c'est magnifique, comme un ours d'ailleurs, et ça ne me fait pas peur, sauf s'il a faim :)

(non mais je suis super apétissante aussi)

3. Le samedi 20 mai 2006, 14:59 par moukouk

Est-ce que quelqu'un peut me donner un exemple d'un accident mortel quelque part d'un acident impliquant des loups? Je cherche un évenement crédible et je n'en trouve pas. Il y a une lgende Inuit d'un loup devenu fou qui a attaqué un homme, mais dans cette légende l'homme a tué le loup. Les chiens qui tuent des humains c'est trèes fréquent surtout dans le Nord, mais des loups, j'en cherche toujours...

4. Le samedi 20 mai 2006, 17:15 par bang bang

Moukmouk > Non, mais un exemple d'homme qui aurait tué un homme j'ai.

5. Le samedi 20 mai 2006, 17:52 par Rapasy

Hummm ! Je me suis régalée... à la lecture de ton petit récit... Très "chouette" , surtout le dernier paragraphe...

ps - pas fastoche pour venir sur ton blog... c'est quasi le parcours du combattant ... Qué passa ???

6. Le samedi 20 mai 2006, 19:45 par !Béo!

Très beau récit et surtout véridique. Je crois pas que tu vas réussir à trouver des faits impliquant des loups furieux... pas comme les chiens qui s'en donnent à coeur joie sur les enfants et autres humains et que leur propriétaires essaient d'ignorer la dangerosité de ces bêtes.

Isadora= j'avoue que toutes ces manifestations contre le retour de ces pauvres ours me sidère... :(

7. Le samedi 20 mai 2006, 20:52 par isadora

> !Béo! : oui, pareil que toi. On dirait que les gens refusent la nature, et je trouve ça triste et inquiétant. C'est pareil pour le loup du Mercantour, d'ailleurs, même si on en parle moins. En France, il est nuisible, en Italie, il retrouve sa place. Que penser de cela ?

> Moukmouk : le petit chaperon rouge ? pas très crédible, il a avalé sans mâcher ;)

8. Le samedi 20 mai 2006, 23:19 par !Béo!

Isadora.. j'ai remarqué que malgré le peu de km entre certains pays... le loup est agréé en Italie mais peu bienvenue en Suisse mais en général il est surtout surveillé de près. Pas interdit. Rien à voir avec ces manifs... en France où oui comme tu dis: les gens revendiquent le territoire comme à EUX point barre!

D'aucuns diront qu'au Canada on a de grands espaces .... peu importe: on accepte surtout la cohabitation pour être arrivé en dernier. On a pas la prétention de tout régenter pour bétonner à tout vent.

C'est une des raisons pourquoi le blog de Moukmouk est des plus rafraîchissant. Je dirais même de remettre les montres à l heure... de la nature. Parce que l'église au milieu du village hein ;)

9. Le dimanche 21 mai 2006, 03:28 par isadora

> !Béo! : houla, si tu me lances sur le bétonnage, on va y passer la nuit... ;-)