Une expérience traumatisante

Imaginez un peu: moi! Moi-même au Salon de l'auto! L'horreur absolue, ce qu'il ne faut pas subir dans la vie...

C'est que j'ai un fils de 16 ans, et à 16 ans en Amérique, surtout quand on habite pas la ville, l'auto représente la réalisation du rêve, la liberté, l'affirmation de soi, et je ne sais pas quoi en plus qui fait qu'on rêve d'utiliser le permis tout neuf, cadeau d'anniversaire obligatoire du seizième anniversaire des garçons d'ici. Pour les filles du sud des USA, c'est une paire de seins de bonne taille, mais heureusement ce n'est pas encore rendu ici.

Donc, j'ai accompagné mon fils au Salon de la tôle brillante, et de la jupette affriollante. Triste à dire, mais on vend encore des bagnoles comme des objets sexuels, et la taille des poitrines des présentatrices est proportionnelle au prix de ce qui est vendu. J'ai donc compris que je n'ai pas d'auto, parce que je n'aime pas particulièrement les seins, mais plutôt les filles qui les portent.

Il paraît que le Salon de l'auto vire au Vert, et qu'une vision plus écolo du transport des personnes est mise en vedette. Je n'ai vraiment pas, mais vraiment pas constaté la chose, et s'il y avait un kiosque en dessous d'un escalier qui présentait des voitures soi-disant éco-énergétique, ce qu'on avait mis en vedette, un énorme camion d'au moins 3 tonnes avec un moteur hybride qui ne consommait que 15 litres au cent.

De fait, pour avoir vu les kiosques des trois grands constructeurs américains, ma conclusion est évidente, vendez... si jamais vous avez des actions, vendez, ils roulent à toute vitesse vers la faillite. La plupart des moteurs en montre avaient plus de 4 litres, et la vedette était un moteur de 10 cylindres de 8 litres développant 600 chevaux, absolument indispensables pour attendre dans les embouteillages. Ce moteur de 600 chevaux n'étant pas destiné à des voitures grand sport (comment prendre une courbe avec un poids pareil à l'avant du véhicule) mais à des 4X4 grand luxe, avec de si joli chrome qu'on ne l'amènera jamais dans la forêt ( du moins, j'espère ne jamais les voir). L'Amérique ne s'est pas encore aperçue qu'il y avait une crise de l'énergie, le réveil va être très brutal.

Il paraît qu'il se prépare une grosse dépression en Amérique. Les bourses s'affolent, le dollar va encore tomber, les banques ont prêté au-delà de toutes raisons et s'étonnent de ne pouvoir retrouver leurs billes. Qui achètera ces camions, ces monstres énergivores avec un baril de pétrole à plus de 200 dollars?

Je ne pleurerai certainement pas sur le sort des banques. Je pense à tous ceux qui ont cru au rêve américain de la croissance sans limites. Ce n'est probablement pas la fin de la croissance, elle continue ailleurs, mais tous ces gens qui ont travaillé 60 heures et plus par semaine avec tant d'espoir, ce sera une triste désillusion.

Commentaires

1. Le lundi 21 janvier 2008, 22:58 par Lili

Preuve est faite que tu es un excellent père ;-)

Pour le reste, je suis sur la même longueur d'onde que toi...

2. Le lundi 21 janvier 2008, 23:19 par bey

qu'ajouter à tout cela , j'y pense depuis cinq bonnes minutes et je ne vois pas .tu as cent fois raison.Comment se déplaceront nos enfants ? si les industriels au lieu de se concentrer sur une voiture moins energetivore continuent de griller leurs ailes?
je ne suis pas pour le tout voiture mais on ne peut pas toujours s'en passer dela à sortir le char d'assaut pour faire ses courses ou pour partir en vacances.....

et ton fiston il a trouvé le 4x4 de ses rêves?

et la fille qui va avec?
...

3. Le lundi 21 janvier 2008, 23:42 par Moukmouk

Bey--) totalement, mais totalement interdit de penser à un 4X4, s'il en rêve en dormant je vais aller le réveiller. Nous nous sommes assis dans la Mitsubishi lancer evolution ($50 000) ça il a farpaitement le droit d'en rêver, de la belle mécanique. Mais à ce prix là il va rêver très longtemps. Et ces filles là, elles ne regardent pas les ados...

LiLi--) j'essaie mais nos enfants s'en aperçoivent 20 ans plus tard.

4. Le mardi 22 janvier 2008, 00:54 par Kinkapricorne

La voiture du futur, ce n'est pas comme dit Bey un char d'assaut ;-)
mais un char à boeufs :www.unesco.org/culture/ic...
et la traction animale pourrait bien reprendre du service, certains y pensent déjà : www.tractionanimale.com/i...
à mon avis ils n'ont pas tort. Et les calèches, les fiacres et les diligences pourraient bien revenir au goût de jour !

5. Le mardi 22 janvier 2008, 05:37 par veronique

Mon fils Aurelien vient d'avoir 16 ans!!Et comme nous vivons dans le Missouri ,me voici, comme toi confrontee a l'envie de mon teenager de passer le permis et d'avoir une voiture!!!Tu es un super Papa!!!Je n irai pas au salon de l'auto! ce n'est pas ma tasse de the ! peut-etre en reve egalement!!!..avant il se fera la main sur une seconde main!!!Le genre de voiture qui ne craint pas les beignes!!!

6. Le mardi 22 janvier 2008, 07:19 par Lise

personnellement, je préfère une balade en forêt ;-)
heureusement, ils n'ont pas encore 16 ans, et ici, ils pourront se déplacer autrement qu'en voiture ;-)

7. Le mardi 22 janvier 2008, 08:49 par Sara

Je mettrai les pieds dans un salon de l'auto quand ils se décideront à remplacer les filles par de beaux apollons...
Pour le voitures, j'avoue que je ne comprends toujours pas la fascination qu'ont les garçons pour ces engins. Mais au moins, en Europe, ils regardent de très près la consommation.

8. Le mardi 22 janvier 2008, 09:21 par swahili

Ce qui est bien avec le départ de ma grande pou Paris, pour au moins 5 ans normalement, c'est que ses velléités de récupérer ma voiture se sont envolées... Il faut bien se consoler comme on peut ;-)

9. Le mardi 22 janvier 2008, 15:33 par Etolane

Hum.. Tout comme toi je pense... Becs des bois...

10. Le mardi 22 janvier 2008, 17:08 par Moukmouk

Etolane--) chanceuse, salut les arbres pour moi

Swahili--) oui en ville on voit mieux que l'auto est une nuisance plutôt qu'une libération.

Sara--) je pense que c'est l'idée de la liberté... quand les factures arrivent on s'aperçoit que c'est un esclavage.

Véronique--) l'Amérique est à moteur, pas de doute

Kinka--) encore là je doute beaucoup, un boeuf ça coute cher pour les service que ça donne, c'est pas pour rien que les gens ont des moteurs, et ça va encore prendre un certain temps avant que le boeuf soit concurrentiel. j'espère que l'avenir c'est encore le train.

11. Le mardi 22 janvier 2008, 22:02 par Kinkapricorne

Le char à boeufs c'était pour forcer le trait ;-)
Mais les calèches, les fiacres et les diligences à la sortie des gares du TGV ça me plairait bien !
Bon, d'accord je rêve... soupir

12. Le mercredi 23 janvier 2008, 10:10 par dieudeschats

Y a pas longtemps justement je lisais l'engouement tout récent des new yorkais pour la petite "smart"... sauf qu'ils annonçaient dans l'article un prix réduit de moitié par rapport à ce qu'elle est vendue en Europe... et une consommation doublée !!! J'ai pas tout compris.
Kinka, t'es en train de dire qu'il faut que j'apprenne à monter à cheval ? Ouille ouille ouille, je crois que je préfèrerais me déplacer à dos de chat ^^

13. Le mercredi 23 janvier 2008, 13:25 par monsieurplus

Le commerce, c'est vendre ce que les gens veulent acheter. Si les constructeurs américains continuent de présenter ce type de véhicule, c'est bien parce que la clientèle existe.
Ces mêmes fabricants ne vendent pas les mêmes voitures en Europe. Je pense que le baril n'est pas suffisament cher pour que l'amérique du nord change ses habitudes et remplace ses V8 par des petits hybrides. Le vieux continent est en train de changer, le nouveau suivra.