Le droit, la loi et l'amour

Bon laissons tomber tout de suite la loi, le dernier juge que j'ai mangé, avait très mauvais goût. Mais je vais tenter de faire un parallèle entre le droit et l'amour.

Je sais je devrais laisser écrire ce billet par Orange Drenka, qui est au moins aussi experte en amour qu'en droit, mais bon, à défaut d'avoir le droit de parler du droit, j'ai le droit d'exprimer mes opinions sur l'amour. Enfin je le prétends.

Ce que monsieur le juge vous dira c'est que l'opinion du législateur, on s'en tape. Il y a un texte et c'est de cela qu'on discute. C'est justement cela le problème en amour. Pendant que je réfléchis et tourne en tous sens les mots qu'elle a dits pour y trouver un sens favorable à mes intentions, elle tourne mes mots en tous sens pour y trouver un sens favorable à son interprétation.

Il me semble que je n'avais pas parlé d'amours éternelles mais d'une escapade pour la fin de semaine. Il me semble qu'elle n'avait pas d'amant, juste un copain qui passait chez elle de temps en temps. Tout cela c'est question d'interprétation.

Evidemment si le juge s'en mêle ça fait de la connerie. Un mariage brisé parce qu'elle n'était pas vierge. Et puis quoi encore... Si on avait encore le moindre de doute, se serait la dernière preuve : Ne vous mariez pas les filles, restez libres, soignez avec attention votre groupe de copines, c'est le réseau de solidarité dont on a toujours besoin, mais le but du mariage n'est pas de transmettre la vie, mais la propriété. Dans ce jeu-là, ce sont ceux qui possèdent qui gagnent.

J'en reviens à la phrase de Réjean Ducharme : « L'amour est un malentendu ». Et c'est ça qui rend la vie si compliquée.

Commentaires

1. Le mardi 3 juin 2008, 22:53 par Saveur

Mouais. Je suis d'accord avec tout sauf la fin. Le mariage est une invention pour ne pas parcelliser les terres, c'est vrai ; l'amour est un dangereux terroriste au vu de la proprieté bourgeoises parce qu'il peut rendre nomade...!
Tu crois vraiment que c'est ce qui rend la vie si compliquée, moi je trouve que c'est ce qui la rend si savoureuse. Et donc je préfère citer Cyrulnik : "l'amour est un sentiment contagieux", c'est plus doux...

2. Le mardi 3 juin 2008, 22:56 par Amsides

"Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n'est pas simple, son présent n'est qu'indicatif, et son futur est toujours conditionnel".
C'est pas de moi mais de JC.. (pas le JC d'avant / après JC, mais le JC de Cocteau) (pour mettre un peu d'humour après ton message qui me laisse une impression bizarre et triste.. l'es-tu?)

3. Le mardi 3 juin 2008, 23:13 par Moukmouk

Amsides--) non pas vraiment, juste que j'ai écrit le billet durant une réunion et qu'il n'a pas toutes les nuances... mais en même temps je voulais faire un peu de la provocation.

Saveur--) deux jeunes femmes me disaient en fin de semaine que l'amour est très compliqué. Et c'est à elles que je pensais en écrivant ce billet. être à la fois des femmes fortes, indépendantes, intellectuelles prêtes à débattre... ça prend des garçons qui se sont pas des moumounes (peureux).

4. Le mardi 3 juin 2008, 23:17 par TT02

Il faut pouvoir partir quand on le veut et être capable de se dire je reste avec toi toutes les minutes du jour, de la nuit et de ma vie parce que je le veux. Le mariage ne prouve pas trop bien l'amour véritable à mes yeux.
Attation chacun fait ce qu'il veut comme il le sent et c'est très bien comme ça. Mais c'est bizarre que ce soit un juge qui décide de ces affaires là.

5. Le mercredi 4 juin 2008, 02:54 par A'toshka

Moi ce qui m'intrigue c'est que dans cette affaire on ne discute que du legislatif alors que c'est une histoire de philosophie, de societe et d'education, et que j'ai l'impression que personne n'a place le debat la dessus. Je trouve que c'est un grand manque de maturite d''attendre que le legislateur statue sur le social et le philosophique. Comme si la loi pouvait empecher d'etre bete. C'est n'importe quoi. Et quand ca se passe chez Voltaire et Rousseau pour moi c'est encore pire, ca me depriiiiiiime.


Quant au mariage je te trouve un peu dur...C'est un moyen social de reconnaite le couple en tant qu'entite. Et moi je trouve ca beau d'etre capable de celebrer ce "nous" qui va au dela du "toi et moi".


La je me relis et je me dis que je suis une affreuse idealiste et optimiste, mais que veux tu, c'est un avis de lapin...

6. Le mercredi 4 juin 2008, 03:14 par Moukmouk

A'toshka--) On peut très bien célébrer le nous, sans se soumettre au code civil. La loi, c'est la codification des usages dans une société. Mais c'est toujours la codification des usages passés, la loi est toujours en retard sur la réalité. En plus c'est une codification faite par ceux qui ont le pouvoir, et donc des idées conformistes. Enfin, la fonction première du droit est de protéger la propriété privée, alors les riches ont plus raison que les pauvres. Et souvent dans un couple c'est le mâle qui est plus riche que la fille et à cause de cela il peut imposer ses vues, gros problèmes ( l'inverse est parfois vrai aussi). Oui célébrons l'amour, oui donnons une protection financière aux enfants, mais dans les termes que nous choisissons par dans les règles de la loi où surtout en France les hommes sont plus égaux que les filles.

Tu as raison, c'est stupide de tenter de codifier le social et le philosophique. La loi a d'abord été pour limiter le pouvoir du roi qui en abusait. Mais maintenant elle est devenu un outil aux mains de ceux qui sont riches pour écraser les pauvres.

TTo2--) moi non plus je ne veux pas que monsieur le juge s'occupe de mes affaires, parce que généralement il dit des conneries, genre: le divorce parce qu'elle est pas vierge, lui est-ce qu'il l'est?

7. Le mercredi 4 juin 2008, 04:06 par Poutine girl

et encore, tu ne vis pas en france, cher ours... que devrais-je dire des lois sur le mariage dans "mon" pays ?

8. Le mercredi 4 juin 2008, 04:12 par Moukmouk

Poutine--) simplement rétrograde et machiste.

9. Le mercredi 4 juin 2008, 11:58 par Tili

Je suis bien d'accord, le marriage est un système de protection des BIENS... pas vraiment des personnes.
Dans le cas de ce marriage annulé (qui est contesté heureusement), le BIEN sur lequel le juge a jugé, c'est le vagin de la fille et la propriété du garcon dessus... Rien que ça !
Puisque ce garçon voulait épouser un vagin qu'on lui en offre un en plastoc ça fera aussi bien l'affaire.

10. Le mercredi 4 juin 2008, 12:21 par Moukmouk

Tili--) Le droit de propriété sur l'appareil reproducteur des femmes, c'est la volonté de la réduire en esclavage. Il y a l'excision, l'infibulation, l'emprisonnement derrière le voile, le crime d'honneur, les femmes qu'on brule sur le bucher de leurs mari, la domination psychologique, les religions... Je hais tous ces dieux qui refusent aux femmes leurs autonomie.

On ne parle plus de sexualité, mais de pouvoir. La reproduction est l'ultime pouvoir, pour ceux qui possède il est bien portant de le nier.

11. Le mercredi 4 juin 2008, 13:07 par zizule

aaaah mais l'idée du machin en plastic est une trèèèèès bonne idée
je veux même bien lui montrer comment il peut se le...et en offrir un au juge aussi

12. Le vendredi 6 juin 2008, 07:28 par Valérie de Haute Savoie

Ah Moukmouk je suis comme toi, tous ces dieux qui exigent des femmes qu'elles soient juste des appareils reproducteurs au service de leurs possesseurs EUARKKKKK !