espoir de printemps

J'ai entendu un vol d'Oies blanches. Il va y avoir un printemps. Et comme je vais à Paris au printemps, j'en rêve.... alors en reprise, les amours des ours. Ce texte a été écrit pour février... et nous sommes en mars. Mais il est toujous valide.

Les ours ont une mauvaise vue. Par contre, l'odorat des ours est si puissant qu'ils peuvent voir, entendre, gouter et presque toucher par leur nez. Et quand ça sent le printemps...

Pourtant à regarder dehors, rien ne pourrait laisser croire qu'un jour le printemps reviendrait. L'air goute l'hiver et les chutes de neige se succèdent, ce sera une année record pour la neige. Marchant lentement dans les vingt centimètres tombés cette nuit, je ne veux pas glisser, je suis passé près d'un tout petit parc. Une trentaine d'arbres seulement, mais qui servaient de perchoirs à au moins deux cents oiseaux qui paillaient très fort et dans une telle confusion qu'il n'y avait rien à comprendre.

La frénésie de cette meute ailée ne me laisse aucun doute. Les oiseaux savent quelque chose que le temps ignore: le printemps s'en vient. Je me suis laissé prendre par cette odeur, et elle m'a dit qu'il est maintenant temps de me préparer le coeur, des choses se préparent au loin, pour moi, pour que le printemps se réalise.

Ceux qui apprennent par les yeux ont un grand handicap. Ils ont besoin d'aide pour comprendre. Sans lumière les choses ne se révèlent pas, et parfois il faut expliquer très longtemps, pour qu'ils imaginent ce qui est pourtant une évidence. Ceux qui apprennent par le nez n'ont pas besoin d'aide, l'odeur est là accrochée à chaque branche à chaque grain de matière même si l'objet de l'odeur est parti. Alors le temps n'est plus une réalité, il devient une intensité. Et comme parfois ceux qui d'abord voient, inventent l'image de leur désir, ceux qui d'abord sentent trompent le temps en sentant longtemps, jusqu'à ce que l'intensité devienne présence.

C'est pour cela que les ours sont dans l'intensité(kakawi Koskenal). Ils sont tout à la tâche de réaliser la présence hors du temps. Il y a Serge Bouchard qui vient d’écrire : « Le saviez-vous les ours s’aiment intensément. L’ours et l’ourse ne sont pas économes de leurs ébats aux temps de la passion. Il faut bien qu’oursons se fassent. Alors pendant une semaine, les ours ne font que ça, l’amour. Nous sommes entiers, l’avais-je dit? Il s’en casse de la branche dans le sous-bois, il s’en grogne du plaisir dans les broussailles et tant de vieux arbres s’en souviennent…

Ce printemps est-il un passé que je veux revivre? Ce printemps sera-t-il un nouveau temps? Je ne sais pas. Je le saurai avant de finir de le vivre... je le saurai si l'odeur d'un doux passé se mue en tendresse. Mais l'ours désire l'ouragan au point d'écrire avec des gants.

Commentaires

1. Le lundi 16 mars 2009, 09:00 par Anne

Oui ça sent le printemps, ici aussi. Tu peux commencer à penser à tes valises !

2. Le lundi 16 mars 2009, 09:05 par meerkat

Oh beh dis donc, tu viens à Paris bientôt !!!! Vraiment ???!!! Entre deux broussailles piétinées, j'espère bien avoir une toute petite plage de tranquillité pour te voir. :-)
(mazette, tu vas avoir un agenda de ministre, tu restes longtemps ?) (ahah, mettons les chances de mon côté, je t'invite au resto !)

3. Le lundi 16 mars 2009, 11:02 par Claude

Enfin, le printemps s'annonce aussi chez nous.
Il y a encore beaucoup de neige, mais aussi des chatons et des bourgeons aux branches des arbres.
Et un soleil et un ciel extraordinaires.
C'est trop beau.
On se sent revivre.
Plein de joie.
C'est quand Paris ???

4. Le lundi 16 mars 2009, 11:04 par la Mère Castor

Ecrire avec des gants... Passe un joli printemps à Paris, l'ours.

5. Le lundi 16 mars 2009, 12:55 par Moukmouk

Mère Castor--) j'espère en sortir un peu aussi. Une petite fête dans le coin de Nimes ou Avignon, ce serait chouette non?

Claude--) Ici, le printemps ne crée pas de beau paysage, amis on nourrit un tel espoir que tout devient beau.

Meerkat--) Tu es déjà à mon agenda, il faut juste trouver à quelle page.

Anne--) Yes!!!!

6. Le lundi 16 mars 2009, 14:44 par drenka

Hiiiiiii
Tu viens a Paris!
Tu seras tres tres occupee avec ton amoureuse je suppose? Ou t'auras un peu de temps?

7. Le lundi 16 mars 2009, 14:48 par Moukmouk

Drenka--) Elle ne me laissera surement pas aller à Londres pour danser avec les souris... mais j'aimerais tant te rencontrer...

8. Le lundi 16 mars 2009, 15:14 par la Mère Castor

ça serait chouette, tu me donneras des nouvelles ?

9. Le lundi 16 mars 2009, 19:55 par natilin

... si il reste une toute petite page dans ton agenda....

10. Le lundi 16 mars 2009, 21:12 par anita

Pffff! J'vois plus qu'une solution pour satisfaire tout le monde!!!

Bon vent d'est alors...

11. Le lundi 16 mars 2009, 21:36 par lili

doux espoir qui s'en va et s'en vient ... mais petit à petit comme les heures du jour qui s'allongent, la lumière et la chaleur se font sentir.
bientôt à dit l'hirondelle

12. Le lundi 16 mars 2009, 21:37 par Claude

Et si tu viens donc à Paris, tu pourras peut-être apporter dans tes bagages ce dont nous avons parlé par mail . ça serait plus facile pour les récupérer que de les envoyer du Canada..enfin si tu y penses et si tu as le temps !

13. Le mardi 17 mars 2009, 09:59 par Mona

Camarade ma peau est-elle encore de mise
Et dedans, mon coeur seul, ne fait-il pas vieux jeu
Avec ma belle amie quand nous dansons ensemble
Est-ce nous qui dansons ou la terre qui tremble?
Nougaro....in Mai, Mai, Mai Paris
;-)