Heisenberg, le chat et le Père Noël ( tome 2)

Aucun chat n'a été mangé ni martyrisé pour réaliser ce billet. C'est juste que je ne cours plus assez vite pour en attraper. C'est la suite d'hier.

Hier, j'ai démontré comment l'incertitude d'Heisenberg s'applique à la fonction d'onde Père Noël. Aujourd'hui, l'histoire du chat. De fait, le chat est absolument inutile, c'est simplement un exemple pour dire qu'on ne peut déterminer l'état d'un objet dont on connait la fonction d'onde. C'est (entre autres) que si on veut savoir, il faut regarder et pour voir il faut éclairer, ce qui rajoute de l'énergie à ce qu'on regarde et change son état.

Alors ? C'est là ou c'est pas là? Demande-t-on au physicien. Sa réponse est : les fonctions d'ondes peuvent se trouver en états superposés... c'est là et pas là en même temps. C'est exactement le même truc avec le Père Noël. Si vous posez la question à un papa quelconque devant son fils de 4 ans, il vous répondra : « le Père Noël existe » et une heure plus tard, il vous dira: «  le Père Noël  n'existe pas ». Les propositions sont vraies selon la façon dont on éclaire la situation.

Cette indétermination ne change rien à l'état de la réalité. Est-ce que l'arbre qui tombe au fond de la forêt, sans observateur, fait du bruit ou n'en fait pas ? Il est impossible de le savoir et le savoir ne change rien à l'état de la réalité.

Pour être plus précis, il faudrait maintenant que je vous amène maintenant naviguer sur l'Océan de Dirac à la nécessaire présence de l'AntiPère Noël qui fait la distribution de cadeau dans le sens contraire de celle du Père Noël, ce qui divise par deux le travail, et donne par la présence du vide l'énergie nécessaire pour réaliser la grande tournée. Sans ce vide, le Père Noël rencontrerait l'antiPère Noël et ils s'annihileraient dans une gigantesque explosion. Les grandes Dames Caribous se nourrissent de ce vide très énergétique et c'est pour cela qu'elles ont si faim durant le voyage. Comme le disait Paul Dirac: « nous sommes comme les poissons ignorant que l'océan existe », et nier l'existence de l'océan ne change rien à sa réalité.

La plupart des enfants un peu délurés savent très bien que le Père Noël du centre commercial est un faux. Sauf qu'il ne faut pas le dire aux parents, ils seraient trop tristes. De fait, si on pouvait voir le vrai Père Noël ce serait probablement la preuve qu'il n'existe pas, qu'il est une création d'une pensée non-quantique, un mythe, une faribole. C'est un peu comme la monnaie, une représentation fictive de la réalité qui disparaît dès qu'on tente de le mettre dans sa poche.

Et comme la Terre est ronde nous chercherons demain à comprendre comme on voyage dans les espaces riemanniens, où les parallèles se rencontrent.

Commentaires

1. Le jeudi 23 décembre 2010, 19:53 par Névrosia

Joyeux anti-Noël !

2. Le jeudi 23 décembre 2010, 21:51 par Claire

Il est vrai que la plus part des enfants savent que le père nöel du centre commercial est faux mais il joue le jeu c'est ça qui est amusant.

3. Le vendredi 24 décembre 2010, 16:30 par Sara

Je trouve qu'on devrait éviter les faux Père Noël un peu partout, ça complique la vie des parents quand ils sont mal déguisés...
Et puis tout le monde sait qu'on ne peut pas voir le vrai Père Noël...
JOYEUX NOËL!
Bisous

4. Le vendredi 24 décembre 2010, 20:50 par Claude

Un très joyeux Noël à toi, l'Ours où que tu sois !
Bises
Tanakia

5. Le lundi 27 décembre 2010, 13:52 par andrem

J'aime bien quand tu nous chantes un Noël quantique.