Un pas en avant, deux pas en arrière

Une bonne nouvelle de France de très mauvaises des USA

La France vient d'interdire sur son territoire, l'utilisation de la technique de la fracturation hydraulique pour l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste. Bravo aux militants sur le terrain qui avec des pancartes et des haut-parleurs ont réussi à faire reculer les grandes pétrolières. Ce n'est qu'une victoire partielle, il aurait été préférable d'interdire toutes les formes d'exploration des gaz de schiste, mais au moins, cela retarde de quelques années l'exploitation, le temps que les populations se rendent compte qu'il est impossible de rajouter du carbone dans l'atmosphère et de la mer sans que la vie soit hautement menacée.

Sauf que pour que cette prise de conscience puisse se produire, il est très important que les scientifiques puissent faire de la recherche et communiquer leurs résultats. À ce sujet la prestigieuse AAAS (American Association for the Avancement of Science) a publié hier un communiqué disant que les climatologues sont victime d'attaques personnelles, de menaces diverses, de procès et même de menaces de mort. Il va sans dire que cette vaste campagne d'intimidation freine le rpogrès des recherches.

Mais qui peut dépenser des sommes aussi importantes pour empêcher qu'on sache? On pense tout de suite aux pétrolières à qui ces crimes rapportent beaucoup. Il y a fort à parier que plusieurs de ces grandes sociétés financent les opposants en sous-main, bien qu'il sera impossible de faire des liens directs. Ils ont les spécialistes et les avocats pour faire disparaître de l'argent.

Par contre, quand on cherche des noms de ceux qui se livrent au chantage légal et aux attaques publiques, on tombe inévitablement sur la droite religieuse américaine. Ce n'est pas nouveau que la religion s'oppose à la science, Galilée comme plusieurs a payé de sa vie sa recherche de la connaissance.

Pourtant, ces opposants à la recherche devraient se rendre compte qu'ils ont déjà gagné et totalement perdu. Ces religieux cherchent à protéger le mode de vie des riches américains. Là-dessus, l'échec est total, ce qui est insoutenable ne peut pas être soutenu et ce n'est pas en retardant de quelques années la publication des constats que nous pouvons maintenant faire que le climat cessera de se réchauffer. Il est trop tard pour inverser le mouvement.

2010 est la deuxième année (ou la première selon les études) la plus chaude depuis qu'on tient des statistiques météo, et 2011 s'annonce encore plus chaud. Le réchauffement est plus rapide que tout ce qu'on avait prévu, particulièrement en Arctique où les vastes tourbières libèrent en dégelant de grandes quantités de méthane qui amplifient la tendance au réchauffement.

Des humains survivront probablement à cette grande transformation, combien et dans quelles conditions? Ce devrait être notre sujet principale de réflexion.

Commentaires

1. Le vendredi 1 juillet 2011, 15:48 par Jeanmi

Heureusement... pour une fois notre Zébulon national a pris une bonne décision. Mais nous sommes en période électorale et le Nain est capable de tout s'il est réélu, quoi que "DSK-le-retour" ?...

2. Le dimanche 3 juillet 2011, 16:31 par Tanakia

tu connais j'imagine... tu aurais pu l'écrire !
http://youtu.be/mE5xZc_ePM4