Les concerts Fauniques

Si vous passez dans le coin, un truc qui vaut vraiment mais vraiment le coup.

C'est la forêt Momorency. La forêt de Mayelkati, la louve qui rêve. Une forêt qui sert de laboratoire à l'Université Laval, donc assez protégée. 400 Kilomètres sans humains, plein de la vraie vie, avec des tas de lacs, des petites montagnes rabotées par les glaciers, une immense paix bruissante.

Des musiciens sûrement un peu fous, organisent des concrets sur un lac. Les musiciens sont en canots, les auditeurs sur la berge, l'acoustique est parfaite et le décors grandiose. Le but : dialoguer avec le paysage et ses habitants.

Et ça marche. Bien sûr, les oiseaux ne ratent pas une pareille occasion de se faire valoir, toujours très intéressés à démontrer leurs talents. Mais les renards, les cerfs aiment aussi la musique et font choral de tous leurs moyens. Certains soirs, le huard y va de sa longue plainte. Il sait la prière à la nature, et si vous ne pleurez pas c'est que vous ne comprenez rien à la vie.

Et si il y a de la lune, Malyelkati vous dira ce qu'est l'amour et vous en serez à jamais transformé.

 

Commentaires

1. Le mercredi 3 août 2016, 22:12 par Sacrip'Anne

Ça fait envie.

2. Le jeudi 4 août 2016, 00:26 par Marie

Quand on pleure tout le temps, est-ce que ça veut dire qu'on a tout compris à la vie ?

(il y a parfois des concerts aussi fous sur le lac près duquel je vis mais bien sûr, il n'y a aucune louve qui rêve).

3. Le vendredi 5 août 2016, 14:09 par luciole

Lors des récentes inondations qui ont eu lieu dans ma région, un festival de musique a été annulé car le champ dédié était immergé. Cela nous a donné l'occasion avec la merveille, d'imaginer un concert sur l'eau avec musicien sur une scène flottante et spectateurs réunis par petit groupe dans des barques. Nous ne savions pas que cela existait presque comme dans notre imagination, quelque part sur la terre. Sourire...

4. Le vendredi 5 août 2016, 20:48 par Cergie

Et bien tu vois j'imagine très bien cette forêt car j'ai habité dans une réserve forestière lorsque j'étais enfant de 1958 à 1964. Mon père était directeur de l'école forestière. Il avait fait construire pour nous une maison sur une des collines (l'école était en face, la rivière en bas). Au début nous n'avions pas l'électricité "de la ville" alors tous les soirs de la nuit tombante (tous les soirs à la même heure sous les tropiques) à 22 heure à peu près c'était un groupe électrogène qui nous éclairait ensuite c'était des lampes tempêtes. Ah les bruits de la forêt la nuit ! Le cri strident des damans ("ahua ! ahua!)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyrac...

Déjà le jour nous avions des singes qui se balançaient dans les arbres derrière la maison. Parfois un scorpion dans les WC, les douches à l'eau froide, les insectes le soir autour de nous dans la lumière... C'était avant les événements qui se sont déroulés en Côte d'Ivoire. Nous étions les seuls européens. Nous n'avions pas peur. Nous partions en vélo et les chimpanzés nous accompagnaient de leur voix. Nous nous baignions dans la rivière etc etc... J'ai trouvé ce lien qui parle du Banco aujourd'hui (en 2015) >

http://plumelibre.net/le-parc-natio...

5. Le vendredi 5 août 2016, 20:54 par Cergie

Mon daman c'est çui là plus précisément>

https://fr.wikipedia.org/wiki/Daman...

http://www.degruyter.com/abstract/j...

Et bien j'ai toujours plaisir à y repenser