L’université des dauphins première partie

Sur ce blogue, il y a une cinquantaine de billets qui parlent du langage des dauphins, surtout des dauphins à flancs blancs que je connais mieux. Mais avant d’aller plus loin, je pense utile de reprendre un vieux billet qui en parle. Demain du neuf (j’espère encore).

 

abord, savoir que les dauphins à flancs blancs vivent en clans très étroits de dix à soixante individus. Ces clans sont dirigés généralement par une vieille femelle située plutôt au centre du groupe. La mer est un milieu assez bruyant et un clan de dauphins qui ont besoins des clics d'écholocations pour voir et de la voix des autres pour être heureux, c'est particulièrement bruyant. Les dauphins sont capables ( comme les autres odontocètes) d'émettre plusieurs sons en même temps.

Très souvent il est possible de voir que la mère de clan émet une phrase qui est reprise par tous les membres du clan, et ça se propage du centre vers les bords pour revenir au centre comme une onde.

Dans un billet, j'explique comment les épaulards répètent souvent un son qui les identifie. Chez les dauphins à flancs blancs, je n'ai pas entendu cela, par contre il y a un son qui identifie le groupe, comme si pour eux la véritable identité était le clan plutôt que l'individu. Mais le fait de que je n'ai pas entendu cela ne veut pas dire que ça n'existe pas. C'est compliqué la langue des dauphins.

Le problème tient aux longueurs d'onde qu'utilisent les dauphins. Alors qu'une oreille humaine est capable de comprendre des sons entre 30 et 15 000 hertz, les dauphins sont capables de sons entre 5 et probablement plus de 200 000 hertz. Le problème c'est que des hydrophones capables de dépasser les 80 Khertz, il faut se les bricoler parce que ça n'existe pas dans le commerce, ou que ça coute la peau des fesses et du dos.

Dans le chant qui suit, j'ai d'abord mis dix secondes de ce que les humains entendent quand on enregistre des dauphins. Et après deux secondes de silence, j'ai divisé l'onde pour qu'on l'entende en choisissant ce que nos petits amis se disent entre 60Khertz et 80 Khertz. Ça, c'est beaucoup plus haut que ce que peut entendre votre chien ou votre chat :

Et voilà ce qu'il faut démontrer. Il y a beaucoup plus d'informations dans les zones qui ne nous sont pas normalement audibles. On voit aussi que si j'avais eu un meilleur instrument j'aurais pu peut-être faire la même chose, mais avec des sons entre 150Khertz et 170 Khertz par exemple, et que nous aurions entendu un tout autre discours.

Voilà pourquoi nous ne pourrons pas facilement comprendre le langage des dauphins. Leurs capacités dépassent trop la capacité des humains. Peut-être quand ils s'adressent à nous, ils parlent lentement en sur-articulant et craint presque, comme nous faisons avec un petit animal ou une personne qui ne parle pas notre langue... et nous sommes comme le bébé chien à regarder avec des grands yeux implorants, mais ne comprenant pas qu'il faut arrêter de pisser partout.

 

Commentaires

1. Le jeudi 2 février 2017, 01:32 par Nanouk

J'aime l'image du chiot qui ne comprend pas qu'il faut arrêter de pisser partout :D

Il y a un point intéressant à souligner, du moins une piste de réflexion, qui me vient du film que tu citais plus tôt: ce sont les mêmes "appareils" qui permettent aux dauphins de communiquer et de voir. Du coup, on pourrait imaginer qu'un peu comme les extra-terrestres du films, ils communiquent par images/symboles plus que par de simples de mots/phrases, bref que les ondes émises ne soient pas de simples signifiants, mais qu'elles permettent de 'dessiner' un signifiant. Ce qui compliquerait d'autant notre décryptage du message...

2. Le jeudi 2 février 2017, 02:20 par moukmouk

il y a eu une tentative dans cette direction avec les cymaglyphes http://pohenegamouk.fr/post/2009/02... mais ça me semble un outils très imparfait ( pour ne pas dire ridicule)

j'ai travaillé sur l'idée de l'image-mot et je de continuer dans cette direction un jour... Il faudra entre autre des micros qui enregistrent à 250Khertz et il y en a pas sur le marché... mais bon ce n,est qu'un des obstacles.

3. Le jeudi 2 février 2017, 11:25 par Sacrip'Anne

Je suis contente de retrouver tes billets "à sons" ! Merci !