le Fantome d'Akadia

Une reprise parce qu'on annonce encore la disparition du cougar... mais je parle ici de son petit cousin le lynx.

 
C’est le Nérichon, l’ami de Meerkat qui ne demande de parler du Lynx, le super-chat qui vit dans la forêt qui entoure la ouache. Un peu difficile, je n’ai jamais pu avoir une vraie conversation avec ce si discret personnage. Mais…


La forêt où j’aime vivre s’appelle la forêt d’Akadia, mot alghonkien signifiant « la terre généreuse ». On en a tiré les mots Acadie, et bien sûr Cajuns. Comme cette forêt mixe est riche en nourriture, il y a beaucoup de lièvres. Le lynx se nourrit principalement de lièvres, il y a donc aussi beaucoup de lynx. Mais ce n’est pas une raison pour prétendre qu’on a souvent vu des  lynx. De fait, on peut très bien passer à moins de deux mètres d’un lynx et ne pas le voir. Comme le loup, on le verra que s’il l’accepte.

C’est un gros chat, 8 à 10 kilos, avec une patte aussi grosse que celle d’un loup ou d’un coyote qui lui sert de raquette pour marcher dans la neige. Sa discrétion est exemplaire. Au Biodome de Montréal il y a des lynx, et des jeunes installés des heures durant cherchant à les voir, rares ceux qui ont eu cette chance. Alors en forêt, n’y pensez même pas. Ça prend un coup de chance fantastique.

Un de mes plus grands phantasmes est d’enregistrer le chant d’amour des lièvres. Ce n’est pas très bruyant, ça ne dure pas longtemps et il faut vraiment être au bon endroit au bon moment. Alors, je trouve la clairière idéale, j’installe des micros, je me fais une cache et j’attends. Après un très long temps (j’ai eu le temps de faire une sieste), je vois madame lièvre faire semblant de cueillir les herbes les plus tendres, et regardant autour d’elle. Voilà ma chance. Monsieur lièvre entre en scène, superbe et entreprenant, le bonheur. On se sent un peu, on confirme que c’est bien le moment, on commence la danse et j’entends ce cri de lynx:
 


Passer muscade : monsieur lièvre a disparu. Le lynx est passé attrapant le lièvre,  laissant madame lièvre aussi perplexe que moi. J’étais là tous les sens en alerte depuis au moins une heure. J’avais un lynx à moins de 3 mètres de moi, et je n’ai jamais eu le moindre indice qu’il était là. Je sais, si j’avais cherché des indices d’un lynx je l’aurais probablement entrevu. Mais ça prouve aussi l’extraordinaire capacité de camouflage de l’animal.

C’est que comme les autres chats, le lynx ne peut pas vraiment courir. Il fait quelques bonds à une vitesse foudroyante mais doit se reposer par la suite. S’il ne pouvait se camoufler ses prédateurs, le carcajou et le petit ours noir l’auraient depuis longtemps éliminé de la forêt. Par chance, ses ennemis sentent très fort. Parce que voir un carcajou, c’est encore plus difficile que de voir un lynx.

Le meilleur temps pour voir un lynx, c’est la saison où les érables coulent. La sève monte aussi chez madame lynx, et elle fait ce cri que vous reconnaîtrez si vous avez déjà eu des chattes à la maison :
 

La neige est très lourde, les lynx évitent les déplacements pour ne pas se fatiguer, avec de bonnes raquettes on peut en trouver qui risqueront de se montrer pour garder leurs forces pour un bond de survie au dernier moment.

Le fantôme d’Akadia, on me dit qu’on peut apprivoiser des bébés lynx, peut-être, mais ne rêver pas trop, trouver des bébés lynx demande une habileté et une chance vraiment exceptionnelle. J’ai même pas de photo,  alors faites comme moi allez sur Google.

Commentaires

1. Le samedi 27 janvier 2018, 08:17 par Sacrip'Anne

Ah ça, le métabolisme félin est bien mal optimisé : 5 bonds, 4 heures de sieste !

2. Le lundi 29 janvier 2018, 15:59 par Nan0uk

J'en ai croisé un jeune, il y a bien des années de cela, qui sortait du bois en arrière de chez mes grands-parents. Il m'a regardée, je suis restée figée, puis il a majestueusement tourné les talons, me laissant seule avec ma peur (je devais avoir 6 ou 7 ans à l'époque).
Une rencontre qui est restée gravée dans ma mémoire, et un bel animal, assurément.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet