Belle Garrot que veux-tu?

Premier café en main, je regardais le lac. Kisu, la dame soleil s’était sûrement levée, indifférente aux nuages qui attendaient le vent pour partir. Et là, je l’ai vu…

Il y a eu un petit frémissement sur l’eau très calme, et puis pouf! Comme une fée apparaissant tout à coup, elle est sortie de l’eau avec un petit poisson dans le bec. Il n’y a pas encore de plage, la fonde des neiges de la forêt gonfle encore les rivières… Encore une dizaine de jours avant que je puisse mettre le quai. Il y a peut-être déjà des saumons, mais avec quelle mouche pourrais-je les pêcher avec un peu de crédibilité, il n’y a pas encore d’insectes sinon de minuscules éphémères qui ne valent pas un saut hors de l’eau.

 

Est-ce bien une femelle garrot? c’est un canard très rare ici, il cherche des forêts denses pour mieux se cacher. Internet n’est pas encore branché je devrai me fier à mes gros livres. Sont trop vieux mes gros livres… Ils ne connaissent pas le garrot à l’œil d’or et les aires de répartition n’ont pas connu les modifications récentes de climat. Bon le Perterson de 1990 oui, il y a une image qui confirme, mais ça ne dit pas grand-chose… impossible de savoir ce que cette jolie dame fait ici, en ce moment où elle devrait couvrir ou au moins en train de construire le nid… que veux-tu belle dame?

 

Il y a une évidence, elle est seule. Et bien sûr je ne connais pas les habitudes sexuelles de cette sorte d’oiseaux. Peut-être est-ce comme les Colverts où les mâles surveillent de près les femelles durant l’accouplement et la couvaison pour ensuite les délaisser complètement et aller vivre leurs homosexualités. Mais alors il devrait être là… que fait-elle seule?

 

Je m’accroupis doucement et je tente le roui-roui mot de tendresse chez beaucoup du ceux de la famille anas… Loin d’être sûr qu’elle comprenne, mais elle décide de s’approcher un peu quand même. Puis elle dépose le petit poisson qu’elle a dans le bec pour le reprendre aussi tôt, faire comme si c’était moi qui lui avait offert ce petit cadeau?

 

Belle Garrot, si tu veux passer l’été à l’auberge de l’Ours qui danse, tu es la très bienvenue… Tu peux être certaine que je vais fouiller tous les livres, que je vais te suivre avec la plus grande attention pour mieux te connaître. Tu es tellement belle que je suis déjà amoureux. Je sais bien que tu n’as rien à faire d’un lourdaud comme moi, mais si tu es seule et triste j’inventerai des poèmes pour te redonner le sourire.

Ps: je pourrais mettre une photo pompée d'internet, mais allez voir vous-même en faisant une petite recherche, un oiseau absolument magnifique. La dame semble accepter mon invitation, j'aurai l'occasion de la photographier.

Fil des commentaires de ce billet