Ce que monsieur hirondelle m’a dit

Ça pousse, il faut tondre. Mais il y a des obstacles.

Les feuilles sortent, la semaine prochaine il va y avoir beaucoup d’ombre et le gazon va pousser beaucoup plus lentement. Mais là, avec les très longues journées, il faut que je m’active. C’est pénible parce qu’il y a aussi toutes ces petites fleurs qui profitent aussi du soleil… et il y a les oiseaux.

 

Maki le merle est en colère! Bon c’est pas nouveau, c’est même hormonal chez lui, quand madame est à couver, il est particulièrement irascible et tout le dérange. Alors quand je tonds, il hurle contre le bruit qui l’empêche d’entendre les vers sous la terre et surtout le très long fil électrique. Il ne l’attaque plus, il sait que ça ne sert à rien, comme ça ne sert à rien de m’attaquer, mais je vois bien à son attitude que ce n’est pas l’envie qui manque.

 

Et puis paf! Monsieur hirondelle vient se poser sur une branche juste devant moi! j’arrête tout de suite la machine à faire du bruit. Il est un peu snob et prétentieux monsieur Hirondelle Bicolore, alors vaut mieux l’écouter tout de suite.

--Oui l’hiver a été bon au Mexique, mais le passage au-dessus du Texas a été désastreux. 500 km où il n’y a rien à manger, trop de pesticides… et après avril trop froid partout les a retardés. Mais voilà, on a réussi nous sommes de retour.

 

--Les puces sont terribles cette année, je me demande pourquoi. Tu n’aurais pas des vieux bouts de cigarettes, parce quand les petits vont sortir des œufs ça peut les tuer.

 

--Pour la bouffe ça va, et puis demain, tous les signes sont là il va y avoir un envol de fourmis, et ça c’est le super-méga-festin. Et puis les parulines nous racontent qu’il y a beaucoup de larves de tordeuses des bourgeons de l’épinette, c’est très bon même si c’est un peu loin de la maison.

 

Mes traductions sont approximatives… je n’ai pas souvent l’occasion de parler hirondelle… mais je sais que c’est une simple discussion entre voisins, qui n’a pas pour but de dire des choses précises, mais qu’entre voisins il est préférable de maintenir de bonnes relations.

 

Et probablement que franchement, ma tondeuse, c’est de la merde. Je vais la laisser là, et les fleurs pourront ouvrir en paix.

 

 

Fil des commentaires de ce billet