Le Narval- La Licorne de l'Arctique

On a tous entendu parler du Narval, ce petit frère du béluga, ( 500kilo contre 1500) encore plus nordique que lui, à cause de sa canine gauche (chez les mâles) très longue. Je n’ai pas de photo, j’n’en ai jamais vu, mais Google comme toujours peut vous en fournir. C’est que cette petite baleine vit plus haut que les 70* parallèles. Le troupeau le plus important se regroupe autour de Pond Inlet au printemps, ce qui nous permet de faire l’évaluation de sa taille. Il en resterait au total sur la planète entre 700 et 2000.

C’est un animal dont on ne connaît presque rien. Il vit en groupe compact de 6-7 individus ( ça tend vers le 3 femelles –3 mâles) qui se découvriraient durant l’adolescence et qui formerait un clan uni pour le reste de leurs vies( pourquoi ? pourquoi 6?). Les petits suivent ce groupe, jusqu’à l’adolescence soit 2 ans. Pourquoi le regroupement du printemps?

Ce petit clan est d’abord uni par un babillage presque constant, de courts cris qui seront répétés, mais avec de petites modifications. La voix est presque aussi belle et variée que celle des bélugas, mais les chants plus courts ont peut-être d’autres règles. Je les écoute depuis 5 ou 6 heures. Il me vient à l’idée que les cris sont structurés en bloc de sept cris. Comme si notre ami nommait et disait un petit mot à chacun des membres de son groupe ( 7 dans ce cas) et qu’il attend la réponse avant d’en nommer un autre. Les autres font de même. Je ne sais pas, une hypothèse que j’aimerais bien vérifier.

Il y avait plusieurs groupes de narvals et un troupeau de phoques dans le coin. C’était très bruyant. Aussi j’ai du travailler pas mal fort pour isoler des chants. Dans le tout petit extrait, on entend deux fois deux blocs, le premier où on entend un peu les réponses, et après je tente de me concentrer sur un seul narval.

J’ai eu ces enregistrements d’un scientifique qui mesure chaque année la glace dans le détroit de Lancaster. Bien inquiétant cette année, il n’y a pas de glace dans le détroit de Lancaster. Au fait tant au Pôle Nord que Sud, c’est l’année la plus chaude depuis qu’on mesure. En Arctique, la température moyenne a été 6,5 degrés plus élevée que la moyenne, et 1,2 degré de plus que le précédent record ( l’an dernier). Comme l’an dernier était aussi une année record, on peut affirmer sans l’ombre d ‘un doute qu’il n’y a pas de réchauffement des Pôle.

C’est là que navigueront les fameux bateaux du passage du Nord-Ouest. Inutile de vous dire qu’un seul déversement de pétrole, rayera de la planète, la presque totalité des ces petits chanteurs du grand Nord.

AJOUT: Bellzouzou me demande c'est quoi le passage du Nord-Ouest. C'est une nouvelle route maritime qui passe au Nord du Canada et qui fait sauvez 7000 KM entre disons Hambourg et ShangHai. Avant il y avait trop de glace maintenant c'est de plus en plus possible de passer. voir le billet du 28 mai.

Commentaires

1. Le dimanche 11 juin 2006, 07:52 par bellzouzou

Moukmouk, peux-tu préciser pour les ignares ce qu'est (que sera?) le passage du Nord-Ouest?

2. Le dimanche 11 juin 2006, 10:56 par nziem

J'ai vu tellement de dégats sur les côtes betonnes et normandes à cause des pétroliers que ta note me donne des frissons ... il n'existe aucun moyen de tenter d'empêcher ça ? ne serait-ce qu'une pétition .. c'est pas grand chose, mais c'est moins terrible que d'avoir l'impression de regarder se faire les choses sans pouvoir agir...

3. Le dimanche 11 juin 2006, 11:24 par Moukmouk

Non, malheureusement, le Canada n'a pas de bateau de guerre brise-glace pour faire reconnaitre sa souveraineté, et les Usa contestent que ce soit territoire canadien. Il y aura des discussions internationales et comme d'habitude les Usa vont gagner. Et personne pour faire respecter des règlements que personne ne respecte de toute façon.
Il reste à espérer que les Narvals iront ailleurs avec le départ des glaces... Ailleurs? à Mourmansk avec les sous-marins nucléaires à l'abandon? Ou près des plate-formes de forage de l'Alaska?

4. Le dimanche 11 juin 2006, 15:05 par bellzouzou

ça fait froid dans le dos.
je te jure que je suis très sérieuse: mes enfants adorent écouter l'extrait des chants du narval mais moi, la question que je me pose c'est: est-on sûr que ce sont des bruits "communicatifs" et non des bruits "mécaniques", respiratoires ou intestinaux par exemple?

5. Le dimanche 11 juin 2006, 16:05 par Moukmouk

Il n'y a aucun doute à y avoir, les baleines communiquent, mieux ils ont des "dialectes" qui fait qu'on peut connaître le groupe dont la baleine fait partie. Les narvals ont peu été étudié, on ne connait que très peu d'eux, mais les "dialectes" des bélugas ou des épaulards sont bien décrits, les linguistes parlent même de "grammaire" bien que cela ait un sens spécifique pour eux.