Le coût de la nourriture

Hier, j'ai tenté de décrire comment l'agriculture est devenue polluante parce qu'elle utilise beaucoup de pétrole. Or le prix du pétrole augmente, donc le prix de la nourriture augmente aussi. Ça semble logique, mais c'est un peu plus complexe, je vais tenter de décrire. Ce texte est d'abord une opinion, si vous avez des sources qui contredisent les miennes, j'aimerais vraiment beaucoup cela.

Quand on lit la presse française et européenne, il y a un consensus, tout le monde parle d'une érosion du pouvoir d'achat. On s'entend aussi pour dire que la hausse des coûts de l'énergie et des aliments est à l'origine de cette érosion. Et encore l'augmentation de 20% de la valeur de l'Euro par rapport au dollars US. a largement protégé les européens de l'impact de la hausse du coût des carburants. Nous avons connu le même phénomène ici avec une hausse encore plus importante du dollar canadien.

De fait, si les données que j'ai ramassées sont justes, c'est surtout le prix des aliments qui a augmenté, parce que ces aliments sont produits dans des pays qui n'ont pas l'euro comme monnaie, et paye le prix fort pour le pétrole, ce qui fait monter le coût de votre assiette.

Les banques centrales (la FED comme la BCE) ont identifié depuis longtemps le phénomène et affirment qu'ils barreront la route à l'inflation en augmentant le taux de base. Sauf qu'avec la crise du crédit aux USA, il n'est plus question de hausse des taux d'intérêt, mais au contraire de les baisser, ce qui nous prépare un choc d'inflation qui ne nous sauvera pas de la dépression.

C'est que la demande tant pour le pétrole que pour les matières premières est tellement forte dans les pays émergents (Chine, Inde, Brésil pour l'essentiel) qu'on ne voit pas comment ces pays pourraient éviter une hausse des coûts de la production, et une réelle inflation interne à leur pays. Résultat, si nos institutions et nos gouvernements étaient peut-être assez forts pour nous éviter une crise, maintenant que les ateliers du monde sont ailleurs, ils seront bien incapables d'empêcher qu'une inflation provenant des pays émergents nous frappe et très fort.

D'autre part, à moins de la découverte très peu probable d'un nouveau très grand gisement pétrolier, la demande est tellement forte que le baril de pétrole dépassera les 200$ US avant la fin de 2008. il y aura encore une baisse de la valeur du dollar US, mais il est certain que le cout des aliments augmentera et d'au moins 15%. Est-ce assez pour provoquer une crise d'inflation en Europe? Je ne sais pas. Mais je sais que pour l'Afrique ce sera une véritable catastrophe.

Des experts se chicanent pour savoir si nous avons ou non dépasser le pic pétrolier. Je ne sais vraiment pas. Mais la crise qui se prépare est l'exemple même de ce qui va se passer avec la raréfaction du pétrole. Changez vos fleurs pour des légumes, et pensez à devenir végétariens.

Commentaires

1. Le mardi 15 janvier 2008, 09:38 par toto le crapo

et quand tu as un pouvoir d'achat dans les chaussettes, comme moi, et que les légumes sont devenus plus chers, c'est difficile.

2. Le mardi 15 janvier 2008, 09:38 par Sara

Bon, si j'ai bien compris, je dois vider les jardinières du balcon...

3. Le mardi 15 janvier 2008, 11:04 par swahili

Les aliments dont le prix a augmenté en France ne sont pas tous produits dans la zone hors euro : le pain ou les laitages, par exemple, on nous a donné comme raison l'augmentation de la matière première, mais celle-ci ne constitue qu'une petite partie du prix du produit fini. J'aimerais bien savoir qui se sert au passage ...
[dis-donc, il va bientôt me falloir une calculette pour poster mes commentaires ;-)]

4. Le mardi 15 janvier 2008, 13:28 par nea

le phénomène de l'augmentation de la demande est réel, mais il est aggravé par l'augmentation des marges que les grandes compagnies de production et de distribution font passer en loucedé...

5. Le mardi 15 janvier 2008, 13:48 par Kinkapricorne

J'ai bien peur que ce soit le coût du transport des matières premières (pétrole à 100$ le baril, voire pire...) qui serve d'alibi à tout un train de hausses :-(

6. Le mardi 15 janvier 2008, 14:04 par Moukmouk

Kinka--) le cout des engrais et autres intrants, aussi. je pense justement préciser que ce n'est pas un alibi. Il y a tellement de pétrole dans ce qu'on mange que ça fait monter les prix.

Nea--) ( bienvenue ici) augmentation des marges? ce n'est pas très visible dans les résultats financiers des entreprises agricoles. Oui?

Swahili--) c'est justement que cette augmentation des couts des matières premières n'est pas une petite partie du prix du produit fini.

Sara--) et tu fais pousser des ognons et des laitues. J'attends une très fortes hausses du coût des laitues ( beaucoup d'intrants)

Toto--) faire pousser des trucs dans ta fenêtre? je ne devrais pas blaguer avec ça, on va l'avoir dans les dents.

7. Le mardi 15 janvier 2008, 16:55 par zizule

dites donc ? c'est pas en 2012 que l'OMC a décidé d'interdire toute taxe à l'importation, ou kekchose dans l'genre ?
qu'est-ce qu'il va se passer alors ?

8. Le mardi 15 janvier 2008, 17:09 par Moukmouk

Zizule--) oui et non, cela fait partie de la négociation en cours, mais les USA refusent de signer parce que cela les forceraient à abolir les monstrueuses subventions agricoles. L'Europe s'appuie là-dessus pour dire qu'ils doivent eux aussi subventionner l'agro-business.

9. Le mardi 15 janvier 2008, 20:47 par TT02

Chez nous on entends plus que ça, genre c'est ça avenir, tout le monde s'y met.

www.linternaute.com/actua...

10. Le jeudi 17 janvier 2008, 09:07 par dieudeschats

Est-ce que ce n'est pas une chance pour l'Afrique, qui verra revaloriser ses cultures propres plutôt que d'avoir des aliments qui viennent d'ailleurs à des prix imbattables du fait des subventions ?

11. Le jeudi 17 janvier 2008, 13:39 par Moukmouk

DDC--) Cultures propres? les produits qui atteignent les supermarchés français sont produits de la même façon, sans tous les pesticides les fruits et légumes seraient légèrement tachés et ne se vendraient pas...Non? Mais oui c'est peut-être une chance pour l'Afrique au moins pour ce qui voyage en bateau.

TTo2--) vendre du nucléaire à la famille Saoud... des bandits du moyen-age.

12. Le jeudi 17 janvier 2008, 15:47 par ddc

"Ses propres cultures", si c'est plus compréhensible en mettant l'adjectif devant ?
Propres étant synonymes de "les leurs" quoi.