Reprise : Un grand chasseur

Je suis très très bien ici, mais je suis loin d'une petite boule de poils qui ne rate jamais une occasion de prouver son affection. Alors je m'ennuie un peu de lui. Une reprise comme un souvenir... 

Je parlerai un jour de Bellefleur, l'extraordinaire chasseur qui entra vivant dans « l'Atanukan », le récit historique des Innus, parce que chaussé de ses raquettes, il pouvait suivre la migration de caribou sur des dizaines de kilomètre. On l'appelait « Mieux qu'un Loup » ce qui est très grand honneur, mais il préférait Belle Fleur, tant il était fier de son physique avantageux. Aujourd'hui ce sera plutôt un tout petit chasseur.

On dit que la race des Schnauzers a été développé pour attraper les rats dans les écuries en Allemagne. Il faut être rapide, nerveux et souple pour attraper un rat en évitant les pattes des chevaux. Platon aurait sans doute pu être un grand chasseur si son parrain avait prévu un entrainement un peu plus élaboré que: assis, couché, attend et rapporte la baballe... c'est que on ne veut pas un chien savant on veut un chien aimant, et ça, pas besoin de lui apprendre quoi que ce soit.

L'embêtant c'est qu'il n'y a pas de rat à la ouache. L'odeur de l'ours suffit généralement à éloigner la vermine. Je précise ici qu'il est totalement interdit de penser qu'un ours puisse sentir mauvais. Simplement qu'un rat, généralement très intelligent, ne prendra pas le risque de se faire écraser par un ours. Penser qu'un ours puisse sentir mauvais entraine généralement la sanction que le rat évite, se faire écraser. Mais s'il n'y a pas de rats, au parc il y a des écureuils.

Ça fait longtemps que le chien Platon a compris qu'il est totalement stupide de courir après un écureuil en jappant. Ils sont beaucoup plus rapide que les rats, et comme il y a beaucoup de chiens qui courent après, ils sont parfaitement entrainés. C'est l'abc de ce qu'il faut savoir pour chasser.

Par contre il a découvert un fait très important qui m'a beaucoup étonné: l'écureuil craint ce qui bouge, ce qui ne bouge pas n'attaquera pas. Alors le chien rusé apprend à se déplacer sans avoir l'air de bouger. Un pas et on stoppe, fixant la proie sans trembler d'excitation (le plus difficile), deux petits pas et fixe... On se rapproche lentement. L'important est de forcer l'écureuil à bouger, parce que si on bouge le premier il se sauvera dans l'autre direction, ce qui élimine tout espoir.

Autre trouvaille de notre grand chasseur, l'écureuil court vers un arbre et passe tout de suite de l'autre coté pour ne plus être vu. Donc il faut tout de suite aller de l'autre coté de l'arbre et sauter. Le problème c'est qu'un petit grand chien ne saute pas si haut que cela.

Non, malgré un mois d'exercice quotidien, il n'a pas encore attraper d'écureuil. Mais demain peut-être, patience et longueur de temps...

Commentaires

1. Le dimanche 16 août 2009, 12:29 par Lune

Et alors, il a fini par en attraper un ? Quel suspense !

2. Le dimanche 16 août 2009, 13:02 par Moukmouk

Lune--) Oui et il me l'a apporté toujours vivant en le tenant par la peau du dos. Mais j'ai été incapable de l'attraper alors l'écureuil a filé, c'est de ma faute

3. Le dimanche 16 août 2009, 14:19 par Constance

Et t'en aurait fait quoi de l'écureuil s'il ne s'était pas échappé ?

4. Le dimanche 16 août 2009, 17:34 par Moukmouk

un paté comme je l'indique à Dodinette : http://pohenegamouk.free.fr/index.p...