Les subventions aux pétrolières

Les sociétés pétrolières sont censées représenter l'efficacité du capitalisme. Il faut regarder de plus près.

Je crie souvent sur la vision économique bornée du FMI, pour qui le marché est dieu le père, la règle absolue, même si ces savants économistes ont lu les textes de leurs pairs qui démontrent que ce fameux marché ne peut exister dans la réalité. Ou plutôt que l'existence des grandes transnationales de la production comme de la finance empêche ce mythique marché de remplir son rôle.

Un exemple, les banques qui ont prêté à la Grèce des sommes farfelues, spéculent que ce pays ne pourra pas rencontrer ses échéances. Qu'ils puissent payer ou pas, les Grecs seront saignés à blanc, par des entreprises qui comptent faire plus d'argent à détruire qu'à construire.

Cette semaine, une étude du FMI nous apprend que les subventions aux sociétés pétrolières représentent autour de 740 milliards de dollars, plus de 1% du PIB mondial. Le Canada ne fait pas exception avec des subventions d'au moins 8 milliards de dollars ( évaluation du gouvernement fédéral) et probablement plus près de 25 milliards compte tenu des réductions d'impôt. Autrement dit, les subventions aux pétrolières représentent plus de 50% du déficit du gouvernement du Canada. Et on cherche à réduire les services publics pour payer la dette.

Pour l'ensemble du monde, le FMI évalue que ces subventions représentent un dollar sur chaque 6 dollars de déficit de tous les pays. Il paraît que les services de santé coutent trop cher. Ce n'est pas que les sociétés pétrolières sont en difficulté, il n'y a que les pharmaceutiques qui font plus de profit. En 2006, 7 et 8 les rendements sur investissement ont dépassé les 20% ( je n'ai pas encore les données pour 2009).

Si vous en discutez avec vos politiciens, ils vous expliqueront que ces subventions sont essentielles pour créer des emplois dans le pays et pour s'assurer que le pays soit approvisionné de la précieuse substance. ET C'EST VRAI!

Nous sommes rançonnés par ce monopole qui peut détruire l'économie du pays qui s'opposera à leurs pouvoirs. Étatiser l'ensemble de cette industrie? C'est déjà fait, l'État appartient aux pétrolières, qui décident des guerres et des politiques économiques des pays. Certains prétendent que nous vivons en démocratie, j'en doute.

Pendant ce temps l'État du Sud Dakota a voté une loi imposant aux enseignants de dire que le réchauffement global est une vague théorie plutôt que des faits prouvés, et qu'il y a une variété de facteurs astrologique, thermologique (une nouvelle science) et cosmologique qui peuvent influer sur la température et que la signification et les interrelation entre ces facteurs sont largement spéculatives ( ma traduction).

Commentaires

1. Le vendredi 26 février 2010, 15:54 par alain

"Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage." (Boileau) "de l'océan" !
Courage Moukmouk (et n'y voie pas là une quelconque méchanceté, leçon ou ironie de ma part, mais avec l'âge un certain fatalisme m'imprègne) ! c'est toujours un "bonheur" la lecture de tes articles.

2. Le samedi 27 février 2010, 01:01 par Moukmouk

Merci de m'encourager, je suis assez morose devant la situation actuelle...

3. Le samedi 27 février 2010, 07:52 par Saveur(s)

Est-ce que tu as lu la stratégie du choc de Naomi Klein ? Un documentaire du même nom sort en France mercredi prochain. je pense que c'est très pédagogique.

4. Le samedi 27 février 2010, 11:18 par alain

Merci "Saveur(s)" J'ai trouvé (je suis un impatient) la vidéo :
ICI