Une tournée des mangeoires

J'aime bien les oiseaux, même si certains abusent de ma bonté.

Je n'ai pas installé toutes les mangeoires cette année. Sans doute parce que je pense que la dizaine qui sont en fonction c'est bien suffisant pour nourrir les écureuils. Oui, malgré mes efforts, les écureuils réussissent à manger au moins la moitié de la bouffe des oiseaux.

 

La nouveauté cette année, c'est l'énorme compétition autour des trois mangeoires spécialisées. Les colibris sont en tête du concours, puisqu'ils vident leurs grosse mangeoire en moins de 36 heures. En deuxième place et ça c'est nouveau, les chardonnerets qui sont en avance sur les roselins. Faut dire qu'il faut manger la tête en bas, les pattes crochetées à un petit bout de bois, et il y a que les chardonnerets qui réussissent cet exploit. Alors dans cette position battre les gloutons de roselins c'est un exploit. À remplir au 48 heures à peu près.

Pour la mangeoire à roselins, c'est une banale mangeoire à passereaux, mais ceux-ci ( surtout les roselines) occupent violemment le territoire et chassent à coup de bec, tout ceux qui voudraient tenter de s'approcher. Il n'y a que les mésanges, ces habiles cascadeuses qui réussissent à voler les graines de tournesol. Après 55 heures la mangeoire est vide.

j'ai mis des petits sacs de gras plein de graines pour les mésanges. Je sais que c'est supposé être pour l'hiver mais j'ai toujours pris pour les faibles contre les forts.

Au sol, parce qu'il en tombe quand même beaucoup, c'est la bataille entre les vachers à tête brune et les écureuils. Comme je déteste les deux je savoure les passes d'armes et les contre-attaques des deux camps.

Bon, il faut que je vous laisse, je dois aller chercher des graines. L'an prochain, je me les fais livrer par camion.

Commentaires

1. Le samedi 27 août 2016, 21:40 par Sacrip'Anne

J'aime beaucoup ton côté nourricier !