L'Ile de Noé

Ce n’est pas le même Noé que celui de l’Arche… C’est le grand de Sacrip’Anne, celui qui s’occupe de la plomberie de mon blogue. Il n’y est jamais allé. Mais il me l’a fait découvrir.

Kaffeklubben c’est un banc de gravier que la banquise a raclé dans le fond de l’océan Arctique au hasard d’un mouvement. Un kilomètre de long sur une centaine de mètres de large, cela n’aurait aucun intérêt si ce n’était la terre émergée la plus près du Pôle Nord géographique. 707 kilomètres un record!

 

C’est loin d’être le seul banc de gravier que la banquise crée et détruit dans ces mouvements lents de milliards de milliards de tonnes de glace. La banquise en fait même presque chaque année des plus près du Pôle. Le vent change, le mouvement se modifie et le banc est détruit. Mais Kaffeklubben a été découvert en 1900 et n’a pas été détruit depuis… On peut le considérer comme permanent.

 

Particularité cette année, quelqu’un a parachuté une station météo automatique. C’est super chouette parce qu’on peut comparer en temps réel les données avec celle de la base canadienne d’Alert assez proche, (500 kilomètres) qui est le point habité de la Terre le plus près du Pôle Nord. Je sais, on aurait besoin d’une vingtaine de stations automatiques pour faire un début de prévision météo réaliste. Mais deux c’est déjà beaucoup mieux que les autres années où on avait pas de données disponibles. À ces très hautes latitudes, il n’y a pas non plus de couvertures satellites fiables. Il y a probablement une station météo au Cap Morris Jessup mais je ne réussis pas à avoir les données.

 

C’est dans l’analyse de ce que j’ai pu glaner que j’ai découvert le comportement très erratique du vortex polaire cette année. Ça laisse suggérer qu’il s’est formé parfois deux vortex, mais je n’en vois pas assez pour conclure quoi que ce soit. Mais ça expliquerait probablement pourquoi la calotte glaciaire est plus petite de plus d’un million de KM carré que la moyenne.

 

Il devrait donc faire passablement chaud en Europe, mais vraiment un été de merde pour Montréal avec de la pluie de la pluie et de la pluie et de la température plus faible que d’habitude. J’espère de tout cœur me tromper. C’est fort probable je regarde la totalité du monde à travers un trou d’aiguille. Mais c’est quand même amusant de le faire.

 

Fil des commentaires de ce billet