C’est qui Neymar?

Vous ne connaissez pas P.K Suban ni MS Dhoni alors pourquoi je devrais connaître Neymar?

Maintenant je connais Neymar, enfin j’ai demandé à monsieur Google qui m’a dit que c’était une super-vedette et qu’il fallait que j’achète tel ou tel produit parce que Neymar les vend. Mais pour le reste… Je n’ai jamais regardé une partie de soccer, sinon quand mon fils avait 10 ans et que j’étais arrivé trop tôt au parc... D’où mon niveau d’expertise.

 

Mon histoire se passe début mars. Ça fait déjà un bout que je suis sorti de l’hôpital, mais je ne vais pas assez dehors, je ne bouge pas assez. Alors il faut que je me botte l’arrière-train et que j’aille me promener d’ailleurs il ne fait même pas si froid que ça. Premier objectif, un petit café à 300 mètres de la maison que je ne connais pas et qui semble assez bien.

 

Il fait soleil, l’air est vif et c’est bien de marcher. J’entre au café, il n’y a qu’une jeune dame au comptoir et un monsieur qui visiblement cherche quelqu’un à qui parler. Il me laisse commander mon café mes ses yeux ne mentent pas, il faut qu’il me parle, alors je lui dit bonjour.

 

--Je le savais!

 

Bon je me méfie des gens qui savent. Soit ils savent des trucs que je sais aussi, soit ils savent des trucs qui sont très difficilement vérifiables. J’aime beaucoup apprendre, mais…

 

--C’est une punition de dieu!

 

Ouf! je n’aime pas quand on fait intervenir les dieux dans la discussion… Je fais semblant de m’intéresser à la couleur de mon café, mais le monsieur a toujours aussi besoin de m’expliquer.

 

--C’est dieu qui a cassé le pied de Neymar, parce qu’il est passé dans le clan des musulmans!

 

Ça c’est au-delà de ce que je peux accepter. Fou je veux bien, mais raciste j’aime vraiment pas… Est-ce que le terme raciste s’applique pour ce genre d’affirmation? Peu importe… j’avale mon café et je paie et je sors… la jeune dame me jette un regard triste, elle veut que j’excuse le monsieur qui vient de voir à la télé, son idole sortir du stade. Il est sans doute au café parce que chez lui, il ne peut capter la chaîne spécialisée qui diffuse ce match en Amérique.

 

Oui je peux comprendre. Ce monsieur d’origine portugaise à son léger accent, a travaillé un grande partie de sa vie ici, loin des siens et ce sport fait sans doute un lien entre sa vie de jeune homme chez lui là-bas et l’Amérique. Je pourrais faire des discours de plusieurs heures sur indifférences des dieux, sur les prières inutiles, et que le dieu des chrétiens et des musulmans est le même… assassin, destructeur, prédateur qui n’est pas au service de sa proie, mais de ceux qui le brandissent pour dominer les autres.

 

Je reviendrai à ce café… j’espère bien qu’il n’y aura pas de match.

Fil des commentaires de ce billet