La danse des Nez

Pour les ours, le plus terrible de la vie, c'est le mal de dent. Un ami Innu qui s’y connaît, m’a expliqué que c’était fréquent que les vieux ours noirs cherchent la mort parce qu’ils ont trop mal aux dents. 

Il avait souvent remarqué des carcasses d’ours noirs âgés au pied d’un vieux boulot ou d’un vieux peuplier faux-tremble. C’est que ces arbres ont souvent de grosses branches mortes qui tombent si on frappe fort la base de l’arbre. C’est le problème quand on n’a pas de prédateur, on ne peut pas s’offrir à l’autre pour que l’équilibre revienne. Je sors de chez le dentiste, une dent de sagesse en moins, et si jamais j’ai eu un peu de sagesse, une pareille douleur la détruite, c’est certain.

Si la fin est parfois triste, la vie des ours est plutôt heureuse, parce qu’ils savent jouer. Certains prétendent que les jeunes ours jouent beaucoup parce que c’est une forme d’apprentissage. Mais il n’y a pas que les jeunes, tous les ours jouent, les petits le font avec plus d’intensité, c’est tout. Maman ourse est souvent obligée de donner une bonne baffe pour calmer un petit trop pris au jeu. Je crois qu’il y a une relation directe entre l’intelligence et la capacité de jouer. Regardez autour de vous, vous en aurez rapidement la preuve.

Les jeunes ours cherchent les troncs d’arbres qui flottent parce que jouer à se tenir en équilibre, courir parce que la bille de bois roule sous les pattes jusqu’à ce que plouf! Dans des éclaboussures énormes et des cris qui ne peuvent être que du rire, il y a une profonde célébration du simple fait de la vie. Pour les plus jeunes, un grand bonheur consiste à foncer vite vite vers maman qui nous reçoit d’un coup de patte qui nous envoie rouler sur 4 ou 5 mètres. On se retrouve tout étourdi, les pattes emmêlées, à regarder autour, jusqu’à ce qu’on soit prêt à retourner aussi sec vers une nouvelle taloche.

Les ours ne peuvent vivre en couple sur une longue période en couple. Les besoins alimentaires sont trop importants et l’équilibre du territoire serait rapidement brisé. Les ours vivent dans un monde de messages olfactifs qu’on se laisse, de petits mots d’amours, de reste de proie pour l’autre, mais sans trop se voir. De toute façon, la vue n’est vraiment pas le sens le plus important pour les ours. Surtout les grands blancs qui ont une pellicule qui protège les yeux de l’eau de mer, mais qui rend tout très flou.

Alors durant les deux ou trois semaines que dure le temps des amours, il est très important d’en profiter en jouant. Un des jeux préférés est la danse du nez :


Très simple, face à face, nez à nez, on danse, le premier qui tombe ou s’écroule de rire à perdu! Jouez, je vous en prie jouez, cela ne calme pas le mal de dents, mais le reste de la vie est nettement meilleur.

Fil des commentaires de ce billet