Petit-Ours et les poissons

C'est le tout début d'une histoire pour les enfants de ma cousine Nanouk... ce n,est pas encore très bon mais je compte sur les avis et les questions pour l'améliorer et le continuer. 

Petit-Ours en a assez de ce totem ridicule. Bon, c’est vrai qu’il est plutôt rond et qu’il a tendance à manger comme quatre, mais bientôt il pourra prendre un totem d’adulte, et il choisira un nom qui reflète sa force et sa vitesse… enfin, quand il sera vraiment fort et rapide…

 

Petit-Ours en a assez aussi de devoir traîner Skoni partout. « Tige de mais » tu parles d’un nom stupide. Oui elle est très grande (et maigre) pour son age, mais zut! Il y a dans le clan des garçons aussi grands qu’elle qui pourrait aussi l’aider dans sa tâche. Mais c’est Pitopéwin la mère de clan qui leur a donné la responsabilité de protéger le grand potager des petits ennemis, les lièvres, les marmottes, les mulots, les écureuils, les limaces... enfin tout ce qui peut manger les plantes du potager avant qu’elles ne soient vraiment prêtes.

 

Petit-Ours est très habile dans la confection des pièges et des collets. Skoni c’est la meilleure à l’arc et au harpon. Chaque fois qu’il y a des concours entre les jeunes c’est elle qui gagne, si bien que beaucoup de garçons évitent de se mesurer à elle. C’est bien la seule à être capable de chasser les marmottes avec un harpon à poissons.

 

C’est le vieux monsieur étrange et silencieux qui a fabriqué le beau harpon pour Skoni. Une tige de sapin longue et très effilée et on attache très solidement avec des lanières de cuir, deux arceaux de chaque coté. Quand on frappe avec la tige le poisson (ou la marmotte) les arceaux s’ouvrent un peu et viennent enserrer le poisson qui ne peut plus se sauver. Ça ne marche qu’avec des poissons assez gros comme les corégones, les touladis ou les ouananiches. Petit-Ours a essayé une bonne dizaine de fois de fabriquer un harpon comme celui de Skoni, mais il y a certainement un truc, les siens ne fonctionnent pas, ne s’ouvrent pas quand il frappe le poisson. Il aimerait bien aller demander au vieux monsieur mais… C’est difficile d’aller parler au vieux monsieur qui a toujours l’air fâché.

 

Quand le travail au potager est terminé, Skoni veut aller en forêt étudier les plantes, c’est sa grande passion. Elle veut être Tapépiou, médecin, comme le grand Membertou. Alors elle prête son beau harpon à Petit-Ours qui va chasser le poisson à la rivière.

 

C’est simple de chasser le poisson. On prend les restes d’une vieille crêpe de maïs qu’on coupe en petits morceaux, qu’on jette à la surface d’un coin tranquille du lac et on attend. Les gros poissons sont méfiants. Il faut faire le vide dans sa tête, ne plus penser, devenir comme un arbre sur le bord du lac, alors les gros poissons viennent. Et tac on frappe! Enfin c’est plus facile à dire qu’à faire… Parce que la tête elle s’occupe toujours à d’autres trucs que le poisson et quand le poisson passe on pense à autres choses comme le vent, les moustiques, les oiseaux, même à la grande Skoni plutôt qu’au poisson.

 

Mais parfois ça réussit, alors on revient tout fier au campement avec un gros poisson et ça c’est le bonheur.

 

 

Fil des commentaires de ce billet