Encore une fois en un combat difficile

Très souvent, trop souvent je ne peux pas me taire. Surtout sur Twitter, parce que ce qui me semble évident déclenche des propos qui me coupent le souffle.

 

La manchette : Alice Coffin, élue EELV : “Ne pas avoir un mari, ça m’expose à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée”. La première réponse que je lis sur twitter : « Mais qui donc aurait envie de violer Alice Coffin? » Comme si le viol était une question de désir sexuel… Le viol, des milliers d’études le démontrent, c’est une question d’imposer son pouvoir sa volonté sur une femme. Et encore une fois cela n’a rien à voir avec les vêtements, l’allure, l’age etc, le viol c’est imposer la domination par la violence.

 

La deuxième réponse : « Elle est dérangée cette pauvre dame » Bien sûr elle ose parler donc elle est dérangée. Elle est dérangée parce qu’elle ose dire que trop souvent les rapports des couples sont des rapports de domination où la violence joue une part certaine. Il y a aussi des milliers d’études qui le démontrent.

 

Troisième réponse : « Elle catégorise tous les homes. Elle est sexiste. Heureusement que tous les maris ne violent pas, ne tuent pas, ne tabasse pas. Et puis, j'ai déjà vu des femmes qui mal traitaient leur mari » Non elle dit que le risque existe. Ce ne sont pas tous les hommes qui sont des violeurs et qui tentent d’imposer leur pouvoir. Mais ils sont assez nombreux pour qu’on dise à nos filles d’être prudentes que des hommes peuvent être dangereux.

 

Quatrième réaction : « elle est mal baisée, c'est clairement le probleme de cette dame. elle decrit en fait ses pulsions et fantasmes » Ouf! je vous avoue que celle-là m’a coupé le souffle : Une femme qui dénonce la violence rêve de se faire frapper. Et surtout une femme qui s’exprime est forcément une mal baisée parce que si elle était sous le contrôle d’un homme, elle fermerait sa gueule.

 

Je passe sur les appels à enlever le droit de vote aux femmes, celles qui ont voté pour Alice Coffin et celles qui ont voté pour Macron. Je passe aussi sur la longue liste de ceux qui refusent de la violer parce qu’elle n’est pas jolie, parce qu’autrement ils se feraient un plaisir de lui faire sentir le pouvoir des couilles.

 

Bien difficile de ne pas donner raison à Alice Coffin, elle vit dans une société où trop de mâles veulent imposer leurs pouvoir par la force, et si elle n’est pas d’accord, c’est certainement qu’elle est folle et qu’il faut l’enfermer. Triste, son combat est loin d’être gagné.

 

Je suis féministe parce que je veux une société égalitaire. Je veux voir cesser la violence envers les femmes, la violence qu’elle dénonce.

 

Fil des commentaires de ce billet