L'Europe paye encore

L'Europe passe encore une fois à la caisse pour payer les folies des Usa. Travaillez plus, et payez plus pour la folie de ce monde.

Mon voisin est venu se reposer dans la forêt quelques jours. C'est un monsieur riche, et l'état de l'économie du Monde l'inquiète beaucoup. Il travaille très très fort pour faire beaucoup d'argent, et s'aperçoit que tout cela risque fort de disparaître. Vous vous en doutez bien, je n'ai rien dit pour l'encourager.

Il me tend le dernier bouquin du Prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz... La guerre en Irak coutera 3000 milliards de dollars. Je l'ai feuilleté. Je ne contesterai certainement pas les données de ce spécialiste, il connait son métier. Des nombres tellement gros qu'il est bien difficile de leur donner une quelconque réalité. Pourtant, il y a une réalité qui est certaine, ces fortunes colossales sont empruntées. Bush coupe et recoupe les impôts, financent les banques privées américaines en faillite, et continue à nourrir le monstre qu'est la machine de guerre des Usa. Depuis très longtemps, il n'y a plus d'argent dans la caisse. La dette américaine dépasse maintenant les 50 mille milliards de dollars. Aucune chance qu'elle soit remboursée.

Jusqu'au mois dernier, le gouvernement chinois a couvert en grande partie cette folie. Mais depuis le début de l'année, ils ont perdu entre 25 et 30% de leurs réserves financières. Autour de 700 milliards de dollars et ils sont très très très en colère. Au moment ou vous lirez ces lignes la banque Lehman Brother aura probablement fait faillite. Simplement parce qu'ils en ont ras le pompon de payer, la débauche de dépenses à crédit.

Alors, il faut que l'Europe revienne à ses vieilles habitudes et paye, paye, paye, pour éviter que le système financier s'effondre. Donc vos banques et institutions, achètent de la dette américaine à tel point que la valeur de l'euro descend. Pour vous, cela veut dire de l'inflation, la hausse des prix partout. Cela veut dire que vous travaillez plus fort pour payer moins de biens, avoir moins d'argent dans vos poches. Les riches américains payent la moitié de vos impôts pour la simple raison que c'est vous qui les payez.

Il faut que ça cesse. Oui le merveilleux système financier mondial va connaître une crise profonde. Mais de toute façon, il va connaître une crise profonde, parce que ce n'est pas possible de continuer cette folie, il est en faillite le système financier mondial. Plutôt on arrêtera, moins profonde sera la crise.

Quoi faire? d'abord hurlez! Ça suffit! S'il faut cesser de travailler comme des bêtes, cessez d'acheter de l'inutile. Il y aura un avantage important, on épuisera moins vite les ressources de notre mère la Terre.

Ajout: Une petite nouvelle ce matin: les banques européennes ont créé un fond de 70 milliards pour aider ces très pauvres américains. Non seulement elles sont contentes de se faire baiser, mais en plus elles payent pour.... avec votre argent.

Commentaires

1. Le lundi 15 septembre 2008, 07:43 par La Trollette

Samedi au petit matin, passant en avion au-dessus de la région de Montréal, nous avons été secoués par des turbulences assez fortes... dans mon demi-sommeil, voyant où nous passions, j'ai pensé qu'un Moukmouk était probablement en train de rugir d'une grosse et justifiée colère... il semblerait que je n'avais pas complètement tort...
Je reprend la chorale vendredi, donc les exercices vocaux, donc j'aurai la glotte parée à HURLER avec le GroNours!
Plein de biizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

2. Le lundi 15 septembre 2008, 08:15 par Valérie de Haute Savoie

Oui, si l'on devenait raisonnable, acheter moins, utiliser ce que l'on achète et donc par là même jeter moins. Mais tes billets me font toujours tellement peur !

3. Le lundi 15 septembre 2008, 13:56 par Sara

Ben, on n'achète déjà plus trop de l'inutile... on n'a plus trop de sous pour ça...

4. Le lundi 15 septembre 2008, 14:08 par Moukmouk

Sara--) je ne veux pas en remettre mais qu'est-ce qui était utile et inutile pour tes grands-parents à ton age?

Valérie--) J'aimerais mieux dire que tout va bien, mais il faut s,ouvrir les yeux.

Trollette--) ce n'était pas de la colère, mais un gros paquet de tendresse que je n'ai pas réussi à controler, ça fait parfois des dégâts ces trucs là.

5. Le lundi 15 septembre 2008, 21:38 par la Mère Castor

J'ai toujours pensé que ma grand-mère, qui vivait de peu, recyclait tout et faisait avec presque rien des choses simples et bonnes pour les gens qu'elle aimait avait raison, la plupart du temps. Tout ce qui arrive semble le confirmer. Je veux bien hurler, mais que ça serve, et sans haine.

6. Le lundi 15 septembre 2008, 22:21 par Tili

Grrrrrr
Aller je transmettrai le message autant que possible, c'est deja ça.

7. Le lundi 15 septembre 2008, 22:37 par Moukmouk

tilielle--) oui c'est ce que je veux dire par hurler, le dire le plsu souvent possible.

Mère Castor--) tu as tout à fait raison. moi, j'en suis à chercher un retour au nomadisme, mais il n'y a pas une solution absolue. Comment vivre là, maintenant, avec ce qu'il y a autour de nous. ta grand-mère connaissait personnellement 70 -80% des gens qui produisait la nourriture les biens et les services qu,elle consommait. En connais-tu 20% ?

8. Le mardi 16 septembre 2008, 12:27 par Sara

Tu as raison: on a beaucoup de choses inutiles si on compare avec mes grands-parents, il suffit de regarder l'électroménager de la cuisine...
On a plein de machines pour nous éviter de "perdre du temps", temps que l'on n'a plus... ma grand-mère travaillait à la maison, moi je suis obligée de travailler aussi à l'extérieur car il n'y a plus assez avec un seul salaire (je parle pour moi, mais aussi pour la majeure partie des familles). Solution? Qu'un des deux membres du couple seulement travaille à l'extérieur. L'autre pourrait travailler à remplacer les machines, faire un potager, fabriquer vêtements et autres....
Avantages: on élimine machines et chômage :-)

9. Le mardi 16 septembre 2008, 16:41 par La Trollette

Sara > ouh lala! Attention avec un des deux à la maison=la fin du chômage!
Sur le fond je suis d'accord mais la forme serait bien trop souvent "madame s'arrête de travailler" dans une espèce de faux choix (s'arrête celui qui gagne le moins, a le moins de perspectives etc...) et ça titille ma féminitude, notre société est bien trop machiste encore pour laisser ce bastion-là sans vigilance... je ne suis de loin pas une acharnée du travail à plein temps salarié (ni pour les femmes, ni pour les hommes) mais l'indépendance financière des femmes permet (ou empêche, ça dépend d'où on regarde) tant de choses beaucoup si importantes et non encore acquises quoiqu'en pense...

Avant d'en arriver à ces extrémités, pour un certain nombre de métier, il doit être possible de développer le travail à distance, nous en avons actuellement les moyens techniques. Déjà, on s'épargnerait la pollution dûe aux déplacements en véhicule à moteur et ce serait grand!
Reste à s'en donner les moyens humains... penser le travail autrement... pas simple... pas gagné...

10. Le mardi 16 septembre 2008, 22:18 par Moukmouk

Zut, le vieux blog a bouffé ma réponse, alors essayons avec le nouveau.

Sara+Trolette--) effectivement il n'y pas de lien entre le travail des femmes et le chômage. Même qu'augmenter le nombre de femme à la maison ne ferait qu'augmenter le taux de chômage.

Et puis il faut surtout éviter l'isolement des travailleurs domestiques ( ce sont très généralement des femmes mais je laisse quand même la possibilité) ceux qui restent à la maison. De fait il faudrait revenir à une structure clanique, plutôt que famille nucléaire. complexe.