Chartrand Intellectuel organique

Michel Chartrand, Un grand québécois vient de mourir à 93 ans. Son immense indignation, sa bataille contre l'exploitation reste un exemple pour les luttes à mener.

Pas besoin d'avoir fait une thèse sur Gramsci pour comprendre ce qu'est un intellectuel organique. Michel Chartrand en est l'exemple même de l'intellectuel lié à la classe ouvrière du Québec contre le pouvoir des corporations transnationales et leurs représentants locaux.

Bien sûr, les médias ont surtout retenu son image flamboyante, sa verve imagée et son immense indignation. On parle surtout de l'homme de cœur, de son courage, pour éviter de parler de la pertinence de ses analyses, de sa compréhension profonde de la société d'ici, ce qui en faisait un organisateur sans pareil.

Au hasard des luttes, je l'ai rencontré quelques fois et j'ai pu avoir des conversations en petit comité. Dans les grands tableaux qu'il brossait pour expliquer les détails d'une lutte, il revenait souvent sur le rôle historique des femmes du Québec, et c'est sur cet aspect que j'aimerais insister.

Pour le paraphraser : « pendant que les hommes étaient partis en forêt pour bucher ou faire des routes et des barrages, les femmes ont fait ce pays, en se battant pour nourrir leurs enfants. Ils revenaient quelques semaines le temps de faire un autre enfant et voir qu'ils ne comprenaient plus rien à ce qui se passe dans la maison, alors ils repartaient au plus vite vers la forêt. On a un pays d'infirmière et de maîtresse d'école, c'est pour cela qu'ils ne seront pas capables de nous écraser comme la job écrase les hommes d'ici. On a des beaux enfants qui sauront botter le cul des capitalistes pour se faire une place dans le monde »...

C'est encore vrai dans les années 70. Malheureusement après, l'idéologie consumériste a écrasé les beaux enfants sous le poids des dettes pour se payer le rêve télévisuel. Ce faux rêve de la réussite individuelle, a réussi à briser beaucoup des organisations populaires, et maintenant l'état subventionne pour contraindre et empêcher qu'elles ne se développent.

Mais le Québec est toujours un pays de femmes, d'infirmières et de maîtresses d'école. Il se prépare cette année une immense lutte pour protéger ce qu'il nous reste de l'état que leurs mères infirmières et maitresses d'école ont bâti. C'est notre espoir.

Commentaires

1. Le mardi 13 avril 2010, 16:46 par Tili

:-)
Je souris en pensant aux conversations à Venir .

2. Le mardi 13 avril 2010, 17:12 par Nanoulaterre

Excellent billet Moukmouk. Un résumé tout à fait imagé de ce qu'il était. Étrangement, Yang et moi en parlions la semaine dernière. J'aimais cet homme qui, de son franc-parler ressemblait carrément à mon père. Tu peux imaginer le personnage!

3. Le mardi 13 avril 2010, 17:50 par Moukmouk

Nanou--) merci

Yili--) j'ai hâte moi-aussi

4. Le mardi 13 avril 2010, 17:59 par paumier

Un bel hommage Moukmouk !
Chartrand serait fier que tu soulignes ses idées. C'était un socialiste, un homme de justice, plus que n'importe quel juge. Un idéateur. Il n'est pas né tribun. Il s'entraînait dans son bureau au Conseil central de Montréal (CSN) à imager ses discours pour que tout le monde comprenne. Un communicateur inégalable.
Il avait la mémoire longue pour les petits et gros boss qui s'étaient fait une carrière en piétinant les travailleurs.
À 93 ans, il mérite son repos !
On s'ennuie déjà de toi Michel !

5. Le mardi 13 avril 2010, 18:01 par paumier

J'oubliais de dire qu'il a fait financer ma première manifestation ! Il a misé juste. Il y en a eu beaucoup d'autres après.
Clin d'oeil Michel ;-)

6. Le mardi 13 avril 2010, 18:27 par Lyse

Jamais l'indignation n'a pu aussi bien seoir à un homme, ou si bien le servir.

Quelle belle marque aura-t-il laissée à mon pays, et quelles idées, images je porte en moi...

7. Le mardi 13 avril 2010, 18:29 par Moukmouk

Lyse--) tu as bien raison

Paumier--) il y en a tant comme toi qui disent merci à Chartrand, moi le premier. Preuve qu'il était un homme d'exception.

8. Le mercredi 14 avril 2010, 08:56 par Océane

J'aime beaucoup la vision du Québec et du Canada en général que je trouve en te lisant ici. ça me donne envie de me plonger un peu plus dans son histoire
Bisous.

9. Le jeudi 15 avril 2010, 01:01 par grigri

Eh oui l'ours je viens ici de temps en temps et maintenant je post mon premier commentaire.

tres beau texte sur Chartrand, j'ai rencontré son fils.

grigri