Merci monsieur le Hibou

Hier soir j'ai cru voir passer un hibou moyen-duc

Cure-Pipe n'est pas revenue de sa ballade d'hier après-midi. Au début de la nuit, j'ai cru voir passer un hibou. Je ne suis pas certain, il faisait sombre, le vol des hiboux est sans bruit, et je voulais tellement le voir passer que peut-être, j'ai imaginé le voir.

Dans la plaine sans arbre, le troupeau de caribou se déplace lentement en mangeant. Pour un œil habitué, il y a cependant des mouvements qui ne trompent pas. Les vielles femelles qui connaissent la route se déplace vers l'avant, suivi par les tous petits et les femelles qui allaitent. Les mâles, les vieux et vielles rentent à l'arrière. Je ne sais rien, je n'ai rien vu, mais les loups sont là, prêts a l'attaque.

Tout a coup, sur un signal qui vient de je ne sais d'où, a moins que ce ne soit un spectacle tant de fois répété que le régisseur est devenu inutile, la harde démarre, dans un bel ensemble tout le groupe se met a la course, les loups se rapprochent de ceux qui ferment la marche, mais pourquoi trainent-ils tant comme ca? Il pourraient courir beaucoup plus vite et se sauver! Et puis un vieux arrête se retourne pour faire face. Il incline la tête pour opposer ses magnifiques bois a ces jappeurs ridicules. Le choc est rapide et sans appel, le vieux caribou tombe...

Il savait. Cela s'est toujours passé comme ca. Longtemps ce sont d'autres qui se sont sacrifiés pour que lui vive, maintenant c'est son tour, il a donné sa vie pour le bien du troupeau. Les loups sont au service des caribous. Ils protègent la santé du troupeau en éliminant le plus malade ou le plus vieux.

Pour les grands prédateurs, comme les ours, le problème est plus complexe. Personne n'est assez fort pour mettre fin aux souffrances, Il faut que les grands mâles tentent d'éliminer les petits trop faibles, et en fin de vie, on doit inventer des solutions pour éviter de devenir une charge pour la Vie.

L'attaque du hibou est foudroyante. De ses puissantes serres il coupe la colonne vertébrale de ses proies qui ne souffrent plus. J'aimerais tant vous dire merci d'avoir rempli votre rôle de prédateur... même si ca me fend le cœur.

Commentaires

1. Le vendredi 1 avril 2011, 22:29 par julio

En Cantabrie il reste cinq familles de loups, environs 50 individus, mais pour moi le plus dramatique et que l’état espagnol autorise l’abattage de 5 a 12 individus tous les ans. Pour l’ours il est totalement protégé mais il ne reste qu’une trentaine d’individus et en plus nos montagnes ne permettent pas bien la rencontre des femelles avec les mâles, alors les scientifiques cherchent à faire de l’insémination, mais les résultats ne sont pas très convaincants , pour le moment aucun sucée! Oui ils sont en danger, pourtant avant 1900 nos montagnes étaient plus peuplées qu’aujourd’hui ! Les bergers les loups et les ours était en concurrence et il se volait leurs espace pourquoi aujourd’hui alors qu’il ne reste presque plus de bergers les autres disparaisse aussi ? Les montagnes du cantabriques ont toujours était peuplés pars les hommes les animaux et les êtres fantastiques.
A oui je veux dire une chose importent je suis contre les corridas de taureau, et le pire est que l’Europe subventionne a travers les aides a l’élevage les propriétaires de se genre de commerces. J’espère que le reste de l’Espagne suivra l’exemple des îles canaries et de la catalogne et interdirons les corridas !

2. Le samedi 2 avril 2011, 00:10 par nackou

J'entends ton coeur.... elle a eu une belle vie... à présent, je la verrais bien en baleine bleue sillonée les océans ou en tortue des Seychelles... que ces animaux sont gracieux quand ils nagent... Ou alors en Whakapapa, le perroquet-hibou (je ne parviens pas à prendre au sérieux le nom de kakapo, moi). Deux avantages : c'est une espèce protégée et sa peut vivre 60 ans ! L'inconvénient majeur, c'est que ça ne vole pas ! et pour un chat reconverti en oiseau ce doit être à mourir d'ennui... et quelque peu flippant si on y pense bien...
Inventer des solutions pour la fin, dis-tu... Je connais un lieu étrange et fascinant, un vaste marais, du Fnistère qui dégage une atmosphère troublante, propice aux contes... Là-bas on a vraiment la sensation d'avoir franchit la porte d'un autre monde... le Yeun elez...Tu sais les Celtes le concidairaient comme la bouche de l'enfer , et celui qui se sentait trop fatigué, trop vieux pour être utile à la communauté et en passe de devenir un poids, allait s'y perdre en priant fort pour que les bleizi ar Yeun (les loups de l'enfer) viennent le chercher très vite.
Or on retrouve se rite sous différentes formes, dans de nombreuses civilisations. Comme quoi, la sagesse serait sans doute que tout être vivant soit libre de choisir sa fin. Pas d'acharnement thérapeuthique, ni pour les animaux ni pour les humains, juste la possibilité de partir sans souffrance et de pouvoir préparer son départ comme on le souhaite vraiment ...
Bon, ces pensées sont un peu sombres avant d'aller se coucher, je ne suis pas très sûre de faire de doux rêves... :(
Beuh... je vais me concentrer sur la baleine bleue et la tortue, moi ! :)
Bisous.

3. Le samedi 2 avril 2011, 08:08 par Constance

"libre de choisir sa fin ..." Comme le dit Nackou,
Ici, en Suisse Romande, nous avons une association qui s'appelle "Exit.ch". C'est une association tout ce qu'il y a de plus légal qui offre gratuitement une aide au suicide sous certaines conditions. Une manière de choisir sa fin et de la vivre sans souffrances.
Mais, le printemps est bien là et le ciel est bleu alors, je pense que je vais choisir de continuer encore un petit peu. Et puis surtout, je suis à J-4 !!!

4. Le samedi 2 avril 2011, 17:39 par Moukmouk

Constance--) Oui, la météo nous avait promis de la neige sur Montréal, et voilà qu'il fait soleil et 9 degrés. Moi je dis que c'est un signe... J-4 ça me met la joie au cœur.

Nackou--) la mort est triste parce que nous sommes encore très vivants et utiles aux nôtres. mais quand les douleurs seront plus importante que la joie, que la vie... qu'en sera-t-il ? je ne sais pas répondre à cette question.

Julio--) merci de demander la fin des corridas, la cruauté m'attriste toujours. Le rôle des grands prédateurs comme les loups est de protéger l'équilibre. Quand un clan de loups voient un grand troupeau de moutons, ils voient un danger pour l,environnement, trop de moutons, c'est comme trop de caribous ou trop de loups, il faut ramener la population de mouton à ce qui est soutenable pour la région. le loup fait son travail de maintenir l'équilibre.

Merci de tes commentaires.

5. Le dimanche 3 avril 2011, 12:43 par Lune

Adieu Cure-Pipe, j'espère qu'elle a eu, comme tu lui as souhaité, une rencontre rapide avec ce hibou. Bisous l'ours !

6. Le dimanche 3 avril 2011, 15:49 par Moukmouk

Lune--) Elle a fait le bon choix de retourner ainsi dans le cycle de la vie. Je me demande si j,aurai cette sagesse. J'ai un si gros égo qu,il m,est difficile de comprendre mon vrai rôle. De toute façon, c,est une question à la quelle il est impossible de répondre avant qu'elle ne se pose vraiment.

je suis dans la joie de la vie, tant mieux, ça ne m,empêchera pas d,avoir une larme pour ceux qui partent, même si c'est simplement la vie.