La pêche électrifiée

Comme connerie, celle-là elle est puissante!

J’en ai vu des conneries dans ma vie, mais celle-là dépasse de loin tout ce que je pouvais imaginer. Le retour des chaluts électrifiés. On jette le chalut au fond et régulièrement des électrodes envoient de très fortes décharges qui tuent sur le coup tous les poissons. C’est surtout efficace pour les poissons de fond qui réussissent à se glisser entre le bas du chalut et le sable du fond de la mer. Avec l’électrification plus de perte on ramasse tout après c’est le désert garanti.

 

Espèce de crétin, il mangera quoi ton fils quand tu auras vidé la mer? Je sais bien que tu as des traites à payer sur le bateau et que la banque exige un rendement qui est inatteignable. Je sais que le pétrole est de plus en plus cher et comme il y a moins de poissons, il faut en brûler d’avantage. Mais tu préfères nourrir la banque plutôt que ton fils. Il faut des sous tout de suite, lui il se démerdera. Justement il ne se démerdera pas. Il ne pourra pas se démerder. Entre la survie de ton fils et la banque, tu choisis la banque.

 

Il y a quelques années je suivais un indice avec beaucoup d’intérêt. Combien de tonnes de pétrole pour capturer une tonne de poissons. Entre 1960 et l’an 2000, ça prenait 20 fois plus de pétrole pour la même quantité de poissons. Déjà en 2008 il était clair que la pêche industrielle n’était plus rentable. Je cherche à retrouver maintenant des données semblables, mais on me dit qu’elles ne sont plus publiées. Sans doute parce qu’il ne faut pas qu’une telle horreur soit connu du public.

 

Le fils du pêcheur mangera de la viande… non il ne mangera pas de viande, la campagne est tellement polluée qu’il faut élever les abeilles en ville.

 

Les gouvernements qui dirigent l’agriculture et les pêcherie sont des assassins. Ils ont décidé qu’il n’y aurait pas d’avenir pour que les banques fassent du profit maintenant. Ils tuent vos enfants. Le danger n’est pas à nos frontières, mais dans nos champs.

Fil des commentaires de ce billet