Une famille de grive s'installe

Juste pour NATOWL pour m'excuser. Des grives dans le grand érable. 

je suis l'ours le plus chanceux du monde. un couple de grives des bois sont en train de s'installer dans le grand érable. Je le sais je les ai vu! je les ai entendu!

 

On ne les voit que très rarement, elle pratique un art sophistiqué du camouflage. C'est drôle parce qu'elles sont cousines du merle d'Amérique, l'oiseau le plus prétentieux et le plus visible du jardin. Mais les grives, on ne peut que les entendre. Oui les feuilles de l'érable ne sont pas encore épanouïes, alors c'est plus facile... 

Et même quand on les entend, il faut se méfier parce qu'elles produisent comme l'écho de leurs chant pour que les prédateurs ne sachent pas où elles sont. 

C'est un vieil enregistrement, mais je vais tenter de mettre un micro pas trop loin de chez elles... bien sûr sans les déranger. Ma tentative d'espionnage ayant pour but de découvrir comment chanter aussi bien. 

Fil des commentaires de ce billet