Chez les oiseaux

Longtemps sans faire une petite histoire ici, mais j’ai une excuse j’ai déménagé… juste à coté d’un parc où il y a des oiseaux.

Le nouvel appartement est bien. Pas encore vraiment organisé mais ça va. Le confinement me ralentit, difficile de trouver les meubles que l’on veut quand on ne peut entrer dans les magasins. Un fauteuil ça se choisit d’avantage avec les fesses que les yeux! Un grand avantage, l’édifice est juste à coté d’un tout petit parc d’une dizaine d’arbres et de jeux pour les enfants.

 

Le parc Jos Beef, un héros montréalais, restaurateur de son état, qui nourrissait gratuitement les grévistes durant les très durs conflits qu’à connu ce secteur d’usines et du port.

 

J’y vais tous les jours pour me faire connaître des oiseaux qui y vivent. Mes graines semblent appréciées, les amis ailés se rapprochent avec comme première cliente, la fantasque et aventure acrobate la mésange.

 

Hier un gamin (je dirais 5 ou 6 ans) est venu me demander ce que je faisais là, dans son parc, puisqu’il semble bien qu’il n’y a que des gamins qui le fréquente: je parle avec les oiseaux, ai-je répondu

 

Hein? Comment tu fais cela?

Les oiseaux ne parlent qu’avec les gens qu’ils connaissent, alors pour se connaître rien de mieux que partager un repas. Sur ce je mets une graine de tournesol dans la mitaine du jeune homme. La mésange qui n’a rien perdu de notre échange plonge aussi tôt et vient voler la précieuse graine!

 

Wow! Encore… la mésange revient aussi tôt et dans une magnifique cabriole aérienne démontre sa rapidité et son adresse.

 

Encore… on peut essayer mais je ne crois pas que la mésange revienne tout de suite. Elle va essayer de savoir si tu es un vrai ami des oiseaux ou un méchant qui veut les attraper… Et voilà que la dame fait un Ti---Huuu Ti-Huuu comme pour me donner raison. Voilà tu vas devoir apprendre à aimer les oiseaux, parce qu’eux ils savent si tu les aimes ou pas…

 

Je ne sais pas si je me suis fait un nouvel ami ou pas… mais je crois que les oiseaux auront bientôt un nouvel ami.

 

Fil des commentaires de ce billet