MOX à Fukushima encore

Ça devait arriver, c'est arrivé, une catastrophe plus terrible que Chernobyl

Quelle bande de crétins a bien pu accepter de mettre du MOX dans un réacteur qui n'est pas prévu pour cela? Normalement ça ne devait pas... mais quand on joue avec du plutonium, le normalement ne suffit pas. Il y a les crétins chez Aréva qui ont proposé, les crétins chez Tepco qui ont accepté et les crétins de la sécurité nucléaire du Japon qui ont béni l'opération. Le problème c'est que le MOX, le combustible fait en retraitant les déchets des centrales, contient du plutonium et produit plus d'énergie donc de chaleur que le combustible d'uranium enrichi pour lequel ces centrales nucléaires ont été conçues.

Normalement, il n,y a pas de problèmes et normalement, il est possible de contrôler ce surplus d'énergie. Mais voilà, tôt ou tard, il y a un truc anormal et surtout c'est inévitable qu'il y aura un truc anormal, un machin non-prévu, un tsunami avec une vague de 15 mètres, ça ne se peut pas, avant qu'on l'ait dans la gueule.

S'il n'y avait eu que du combustible ordinaire, les enceintes de confinement auraient tenu le coup presqu'à coup sûr. Mais avec du MOX, c'est trop chaud, l'enceinte a craqué et du plutonium se répand dans la mer et sur le sol autour.

Pour le sol, on va mettre une grosse clôture à l'épreuve des tremblement terre, on isolera 200 ou 300 kilomètres carrés et on attendra un petit 5000 ans. Mais comment mettre une clôture dans la mer? Comment mettre des affiches pour dire aux poissons de ne pas aller se promener dans ce coin-là? Quelqu'un sait-il écrire en poisson? parce que là, nous avons besoin d'un traducteur et ça presse.C'est pour cela que c'est plus terrible que Chernobyl.

Il y a de la radioactivité exceptionnelle au dessus de l'Amérique. Dix fois les taux normaux cette semaine au dessus du Québec. Aucun danger pour la santé humaine, il n'y aura pas d'augmentation des taux de cancer, d'après l'expert à qui j'ai parlé hier. A moins, que ça ne dure une dizaine d'années...

Mais à Fukushima, on a atteint le sievert dans la centrale. Après 15 minutes, il y a grave risque pour la santé humaine. À vingt kilomètres, nous sommes encore dans une région qui ne sera plus habitable par des humains. Et ça continue, ça se complique encore. La vraie merde, le vrai danger commence. Espérons qu'ils réussiront à reprendre le contrôle des centrales, parce que c'est loin, très loin d'être encore fait.

Commentaires

1. Le mercredi 30 mars 2011, 08:17 par Nackou

Là, je te rejoins totalement. Quand mettrons nous au point un vaccin contre le crétinisme, la connerie humaine ? ça me semblait déjà aberrant d'aller construire des centrales nucléaires au Japon sachant qu'il se situe dans la ceinture de feu du Pacifique et que c'est une zone à haut risque sismique, je pensais également que culturellement après Hiroshima et Nagasaki ils auraient renoncé à ce type d'énergie. Sans compter qu'étant constitué d'îles, les énergies éolienne et marine sont largement présentes, sans parler du solaire ! Mais là , ils ont décrocher le pompon ! Ce qui me met le plus en colère, c'est de penser qu' une fois de plus toute une petite poignée de gens s'octroie le droit de prendre des décisions graves pour ne pas dire assassines ayant des conséquences fatales pour des milliers de gens voire des millions et pour notre environnement. Que ces gens continueront à vaquer à leurs petites affaires qui leur permettent d'empocher du fric à en crever la bouche ouverte et que personne n'ira les inquiéter.
Et même si, au final, on parvenait à leur coller un procès ça n'empêchera pas la contamination de poursuivre son oeuvre destructrice, ça ne réparera ni la vie marine, ni celle des oiseaux et autres animaux ni celles des populations qui ne demandaient qu'à profiter simplement de la vie.
Ce qui me met en colère également c'est ce sentiment d'impuissance que cela fait naître en moi. Ils agissent comme des enfants qui jouent à "on fait comme si"... , sauf que leurs "comme si" à eux c'est la mort ! Mais ce qui me réconforte un peu (même si je ne me reconnais pas en écrivant cela !) c'est que eux aussi vont la bouffer la radioactivité, dans leurs poissons, dans leurs légumes, dans leurs viandes, dans leurs fruits, dans leur eau et ils ne pourront que serrer les dents et se la fermer, puisque leurs foutus agences ont déclaré que ces taux plus élevés de radioactivité de l'air sont sans conséquence ! Et j'espère que le cancer ne les emportera que très très lentement pour qu'ils puissent voir leurs proches payer les conséquences de leurs actes dans leurs chairs.
Je ne me sens pas mieux de penser ainsi, mais ils m'ont vraiment coller la haine ces cons !
ça peut paraître dérisoire de te souhaiter une belle journée après ça, mais je le fais quand même parce qu'ils ne manquerait plus qu'ils nous dépossèdent en plus de notre convivialité.
Et pour une touche de douceur dans la folie de ce monde, je t'embrasse chaleureusement.

2. Le mercredi 30 mars 2011, 09:08 par Bismarck

Tant que tu y es, l'Ours, interdit donc aux courants marins de se répandre et aux courants d'air de franchir les frontières...
"Une fourmi de 18 mètres, avec un chapeau sur la tête, ça n'existe pas, ça n'existe pas...
Et, pourquoi pas?"
(Les poètes sont bien plus raisonnables que les hommes politiques.)

3. Le mercredi 30 mars 2011, 14:54 par Moukmouk

Bismarck--) Il y a mon amie Namiko la béluga qui parle un peu japonais ( namiko ça veut dire "petite vague" en japonais) peut-être peut elle traduire des panneaux pour les poissons de là-bas ? je vais lui demander.

Nackou--) nous avons sérieusement besoin de ces bizoux à échanger en grand nombre, c,est la meilleure arme contre la connerie humaine. Je ne veux pas de vaccin, ça ne marchera pas. Mais je veux de l,amour, beaucoup d,amour... parce que si on commence à aimer le monde plutôt que son nombril, il y a de l,espoir.

4. Le vendredi 1 avril 2011, 20:19 par dieudeschats

Oui, 1 Sv c'est énorme. On n'a plus beaucoup d'informations sur ce qu'il se passe, on a presque l'impression qu'ils se traînent et ne font rien alors que ce n'est sûrement pas le cas, mais c'est frustrant de ne pas connaître l'évolution de la situation. (Juste frustrant pour nous, mais vital pour les voisins...)

5. Le samedi 2 avril 2011, 08:19 par Tanakia

Et ici, le collectif des malades de la thyroïde post Tchernobyl a été débouté. Aucune corrélation scientifique na été établie entre le nuage et les cancers.... Ben voyons ! C'est quand même curieux cette société dans laquelle on vit où seules les choses qui se mesurent existent. les autres on, et pur tant le réel c'est rempli de choses qui ne se mesurent pas...ou si mal

6. Le samedi 2 avril 2011, 08:21 par Tanakia

Je recommence, mon précédent com est incompréhensible !
Et ici, le collectif des malades de la thyroïde post Tchernobyl a été débouté. Aucune corrélation scientifique n'a été établie entre le nuage et les cancers.... Ben voyons ! C'est quand même curieux cette société dans laquelle on vit où seules les choses qui se mesurent existent. Les autres non, et pourtant le réel c'est rempli de choses qui ne se mesurent pas...ou si mal et qui sont si importantes.

7. Le samedi 2 avril 2011, 21:44 par Moukmouk

Tanakia--) je ne connais pas le contexte de la poursuite de ce collectif (donc je ne me prononce pas là-dessus) mais le processus juridique a ses règles souvent farfelues. le but n,est pas de déterminer la vérité, le fondement d'une réalité, mais qui va payer. Dans le cas de Tchernobyl, comme la radio-activité est plus élevée en France qu'ailleurs comment déterminer ce qui vient de Tchernobyl et ce qui vient des centrales françaises ? ça ne justifie strictement rien, mais c'est simplement un exemple du fonctionnement des tribunaux. ces gens ne savent pas d'où vient la maladie, mais ça ne les empêche pas d'être malade.

Comme il sera impossible de déterminer si les futurs cancers viendront du Japon ou de la centrale à coté.

8. Le samedi 2 avril 2011, 21:49 par Moukmouk

DDC--) un sev c'est mortel, des radiations mesurées à l,intérieur de la centrale pour quelques minutes, au moment où la piscine de confinement du réacteur trois était vide. Enfin c,est l'hypothèse la plus courante, il n'y avait personne là, personne ne peut être témoin sans mourir rapidement.

Comme pour tanakia, ce sera un boulot des tribunaux de décider à qui la faute, et notre boulot de compter les morts, sans qu,on sache vraiment pourquoi ils sont mort.

Ils seront morts de la connerie humaine. Pas de la technologie, mais du fait que quand on met de la technologie dans les mains des gestionnaires, il y a toujours un imbécile pour dire que les mesures de sécurité sont ridiculement élevées.