Tu regardes la Mer…

Ma copine Mouette Moqueuse m’a demandé d’écrire un petit texte sur Marseille… je tente… disons que c’est la première version.

Oui, Toi qui regarde la mer… reviendront-ils tous ces hommes qui t’ont promis des merveilles? Tu montes les collines dans l’espoir de voir encore plus loin ces bateaux qui sont partis. Reviendront-ils un jour? Tous ces menteurs qui sont partis emportant ton cœur, ta joie, tes espoirs…

 

Parfois certains reviennent avec un cadeau, un bijou, un rêve, un souvenir-palais de ces pays lointain… Mais rarement de ce que tu as besoin, des arbres pour respirer, de l’eau pour te laver, de la paix, de la tendresse, des maisons plus saines pour tes enfants. Tu devras tout faire seule, sans compter sur eux.

 

Pas question cependant de pleurer. Il y a la vie à vivre, et si elle est parfois âpre, tu l’affrontes en riant, en l’insultant. Il y a tous ces gens à faire vivre, il ne faut pas se montrer faible, répondre à la provocation pour rester libre, ne pas se soumettre. Vivre a un prix! Et ceux qui viennent des 4 coins du monde le paye par des milliers de pas quotidien. Et ils restent parce que tu es généreuse, c’est tellement mieux que ce qu’ils ont vécu.

 

Heureusement, il y a le soleil. Lui est fidèle et ne cherche pas à abuser de toi. Il fait briller la mer que tu regardes, dans l’espoir qu’il revienne, enfin qu’un homme vrai revienne, pas pour te voler, pas pour te piller, mais pour t’aimer comme tu le mérites.

Fil des commentaires de ce billet