La grive Arthur

Houla là, journée de fou. J’ai couru tout le temps et ce n’est pas encore vraiment terminé à 22 heures. En plus la chaleur écrasante, 33 degrés et une humidité horrrrible, très dure pour un ours. Heureusement, il y a des compensations, les filles ont changé les jeans de l’hiver pour des jupes minuscules et les pulls pour des petits bouts de tissus qui leur montrent plus que ne cachent la poitrine. Je suis un ours oui, mais je sais apprécier un beau paysage.

Je voulais parler des loups ou de la langue Eider. Non je n’ai pas le temps. Alors, je vais vous laisser avec mon ami Arthur. C’est une grive, donc il aime beaucoup chanter, mais pour confondre les prédateurs, il a appris à faire l’écho de son propre chant, si bien qu’on ne sait jamais vraiment d’où il provient. Comme la plus part des grands chanteurs, ce n’est pas un oiseau au plumage flamboyant, ce qu’il a à prouver, il le fait avec sa voix. Et dans son cas, pas de doute, ça suffit largement.

Il y a un truc, à la fin, je ralentis le chant pour qu’on entende bien la complexité, la subtilité de ce grand ténor.

Commentaires

1. Le jeudi 1 juin 2006, 07:54 par La Trollette

Rhooooooooooooooooo ! Quel musicien cet Arthur !
La version ralentie me rappelle immanquablement le CD de flûte japonaise que j'utilisais pour faire mes mouvements de Taï Chi Chuan. Incroyable !

2. Le jeudi 1 juin 2006, 08:21 par Anne

Quel joli chant !

Mais dis moi, ça ne serait pas le monde à l'envers ? Je me suis endormie dans un pull hier, ce matin les doigts de pieds et de mains tout froids, je vais finir par changer de continent si ça continue !

3. Le jeudi 1 juin 2006, 08:37 par zydeco

Trés beau chant aux modulations flutées... et oui, les flutes se sont inspirées du chant des oiseaux!

4. Le jeudi 1 juin 2006, 09:21 par mamicha

De l'écho...quelle astuce,je suis contente d'apprendre encore quelque chosede passionnant dès le matin
Merci

5. Le jeudi 1 juin 2006, 09:41 par swahili

Mes oreilles n'en reviennent pas ! Quelle beauté ce chant ! Faudrait inventer un ralentiseur de chants d'oiseaux que l'on pourrait porter façon oreillettes quand on se ballade dans la nature !

6. Le jeudi 1 juin 2006, 10:11 par GrandK

Bon sang 33 degrés? on a un tout petit 12° bien timide nous... et on a essuyé une sacré averse de grèle hier... humph.

7. Le jeudi 1 juin 2006, 10:36 par nziem

... alors que j'enfile encore les chaussettes de ski pour aller me coucher ... moi j'déménage !
je vais être obligée d'attendre d'être chez moi ce soir pour (ré-)entendre Arthur, on ne m'autorise pas les sons au travail.. comme si je me mettrais à laisser vaguer mon imagination à l'écoute de ce magnifique chant et que je serais "partie ailleurs" pour le restant de la journée.....quelle drôle d'idée ;-)

8. Le jeudi 1 juin 2006, 13:52 par bang bang

Arthur est-il célibataire ? (Je suis charmée)
... Donc tu peux faire deux choses en même temps... ,) (courir et regarder)

9. Le jeudi 1 juin 2006, 15:17 par Moukmouk

Je vais transmettre avec beaucoup de plaisir vos compliments à Arthur. C'est un garçon ( comme tous les garçons ou presque) qui aime beaucoup beaucoup les compliments.
Bang-bang--) Domage, il a un amour, sa chère Chloé, et il plutot fidèle, contrairement au roselin Fidèle, quiporte très très mal son nom.
Zydeco--) mais ceux qui ont fabriqué les premières fluttes l'on fait en imitant l'appareil sonore des oiseaux, mais il en manque encore pour les atteindre.
Anne--) la journée s'est terminée dans de formidables orages, un spectacle extraordinaire, mais évidement plus d'électricité ni d'internet avant ce matin.
Tous--) Chloé me demande d'enregistrer un duo pour vous tous, mais là j'ai une réunion alors un peu plus tard

10. Le jeudi 1 juin 2006, 19:52 par possomette1

admirative. Ces petites bestioles (terme pas du tout péjoratif) ont une de ces voix... qui me laisse sans voix ;-)
P.S. profite de la chaleur pour nous, on hésite à remettre les pulls tellement il fait froid !

11. Le jeudi 1 juin 2006, 20:30 par dieudeschats

J'ai dû attendre ce soir pour écouter Arthur, n'ayant pas le son sur mon pc du boulot. C'est étonnant ce chant en échos, la partie ralentie est particulièrement impressionnante. Et très agréable à écouter !