Les petits poètes

Hier je vous présentais le message du roi huard. Aujourd’hui le plus petit prédateur ailé. Mais avant, puisque c’est le thème de la journée, j’aimerais bien que vous alliez voir les spectaculaires Manchodelles de Clo. Elle méritera une grande place dans l’album.

Les hirondelles bicolores sont très territoriales. Impossible de mettre deux nichoirs à moins de quinze mètres. Ce sont de fantastiques chasseurs, capables de grandes acrobaties, très fiers (je dirais un peu snob) très chevaleresques. Les hirondelles de la cour me boudent un peu. C’est sans doute que je n’ai pas repeint leur maison même si depuis deux ou cinq ans, je me dis que je devrais.

C’est que, quand j’arrive, elles sont déjà installées et puis l’automne j’oublie, rien à faire. Aussi quand je suis allé leur dire bonjour, Monsieur est tout de suite sorti pour vous transmettre les salutations de la famille, avec un message particulier pour Delphine : « Un gros bisou à la plus douce et la plus légère des lapines, merci de comprendre l’importance des hirondelles. » Et puis il s’est lancé dans un discours politique que je vous transmets, vous en ferez ce que vous voulez. De toute évidence, les gros blancs comme moi n’ont pas trop la cote.

Pourtant, j’aime tant le poème qu’elles dessinent dans le ciel. J’aime tant cet hymne à la souplesse et la légèreté. J’aimerais tant comme elles, dire la beauté du monde en souriant et en jouant. Alors, je vous mets un bout de leur ciel et si vous avez le goût traduisez le chant pour montrer le simple bonheur de vivre.

Commentaires

1. Le vendredi 30 juin 2006, 04:52 par A'toshka (delphine)

Merci, voila un message qui me touche beaucoup...A chaque fois que je croise un vol d'hirondelles, ou que je sois, je m'arrete pour regarder et ecouter. C'est si vif, si joli, a chaque fois cela fait le bonheur de ma journee.

--) quand on aime les oiseaux, ils nous le rendent bien, et cela fait tout chaud dans le coeur. J'aimerais bien apprendre à écrire d'une autre couleur.
2. Le vendredi 30 juin 2006, 09:58 par Doune

Entièrement d'accord avec Del, c'est si beau à regarder voler... ou même à observer au repos, sans faire de bruit pour ne pas les effrayer...

--) tu peux quand même faire du bruit, elles s'habitue assez facilement à nous, elles comptent sur leur grande vitesse. Mais vaut mieux ne pas faire de geste brusque. Mais c'est un oiseau qui n'accepte pas de se poser sur vous, je ne sais pas pourquoi, (ou c'est moi qui n'a pas trouver comment).
3. Le vendredi 30 juin 2006, 11:39 par La Trollette

Vivement les vacances que je retrouve Clopinette, Pétrolette et leur nichée de l'année !
Ainsi qu'Anatole, le gecko.
Je ne vais pas me coucher sans leur souhaiter le bonsoir ;o)

---) Clopinette, Pétrolette ? mais ce sont les noms des fameuses brebis de F'murr et du Génie des Alpages? Oui je suis assez d'accord pour le coté liberté, et sérieux mais un peu à coté de la plaque.
4. Le vendredi 30 juin 2006, 15:21 par Eulalie

Arhhhh, envie de Canada et de Pohénégamouk... Ce lac est beaucoup plus grand que celui qui était en face de cette maison canadienne, mais il rappelle plein de chouettes sensations.

5. Le vendredi 30 juin 2006, 17:52 par Anne

Soupir rêveur...

6. Le vendredi 30 juin 2006, 21:57 par Bellzouzou

...et yeux dans le vague...

7. Le vendredi 30 juin 2006, 22:26 par Moukmouk

... et sourire léger aussi... ( du moins j'espère).

8. Le samedi 1 juillet 2006, 12:04 par dieudeschats

J'aimerais bien apprendre à écrire d'une autre couleur.
-> c'était au sens figuré ou informatique ? :)