Des bernaches sur le lac

J'en ai déjà parlé mais c'est trop important

Les grandes bernaches du Canada, qu'on appelle ici outardes, même si ce n'est pas le même oiseaux qu'en France, sont parties depuis une dizaine de jours, vers leurs site de nidification en Arctique.

Enfin ce n'est pas tout-à-fait vrai, beaucoup de bernaches ne migrent plus et habitent en permanence un peu au sud de Montréal dans les parcs et le long des rives des grandes rivières et se nourrissent dans les champs de maïs de cette région. Pas nécessaire de faire de grands voyages, elles ont tout ce qu'il faut là-bas.

Ce matin un grand vol d'une cinquantaine d'outardes se sont posées juste devant chez moi. Elles vont passé l'été ici. (c'est une vieille photo)

outardeslac.jpg
outardeslac.jpg, mai 2016

Ici, nous sommes trop au Nord pour le maïs industriel, il y a du riz sauvage mais il mûrit trop tard pour les nourrir toute la saison. Si c'est outardes restent c'est qu'il y a une mère de clan trop vieille pour faire le voyage jusqu'en Arctique, Alors, ces accompagnantes restent, ne pondront pas cette année, par respect et pour la transmission des connaissances.

Ça se produit tous les deux ou trois ans qu'un groupe d'outardes estivent sur le lac. Chaque fois, je suis touché par ce grand respect que les outardes manifestent à leurs mères de clan. Mais cette année, autant d'oiseaux m'étonnent, c'est surement une vieille particulièrement importante.

 

Je vais tenter de leurs parler. Ça ne devrait pas être trop complexe, la langue des outardes c'est assez proche du chien. Mais c'est vrai qu'elles n'ont pas trop bon caractère, il faudra que je sois poli.

Commentaires

1. Le lundi 30 mai 2016, 16:35 par Sacrip'Anne

Je t'imagine tellement bien en train d'aboyer sur les outardes qui te regardent d'un air outré :D