La science des mayas de la nourriture des dieux

Pourquoi le chocolat déclenche de telle passion? Les alcaloïdes bien sûr. Regardons-en quelques uns et aussi quelques une des puissantes potions des Mayas. Merci à Tippie dont le puissant désir de chocolat m'a donné le goût de faire ce billet.

Je commence ce billet les doigts tremblants. Comment en dire assez sans tomber dans le langage souvent abscons de la science. Comment aussi faire le pont entre ce que la science européenne et la science des mayas? Disons que je fais une tentative et demande votre indulgence.

Il parait qu'il y a autour de 300 alcaloïdes qui pourraient être psycho-actifs dans le chocolat. On est loin de les avoir tous étudiés, et probablement que la plupart sont à des quantités tellement faibles, qu'elles n'ont pas d'effet psychoanaleptique. Je me contenterai des trois les plus connus:

La Théobromine--) traduction grec du mot maya: chocolat, cela veut simplement dire la nourriture des dieux. C'est un stimulant du cerveau comme la caféine, mais aussi en bloquant les récepteurs d'adrénalines, provoque un état de bien-être, de confiance en soi bien agréable.

Le Phényl-éthyl-amine--) mon préféré. Parce ce n'est pas seulement un psychoanaleptique mais aussi une hormone produite naturellement dans le cerveau: c'est l'hormone de reconnaissance. Quand nous voyons quelqu'un susceptible de devenir un partenaire amoureux, la production de P.E-amine se déclenche, et nous voilà qui marchons dans un petit nuage rose, vers la personne la plus désirable sur terre. Si l'amour rend aveugle c'est à cause de P.E-amine. Malheureusement l'enzyme MAO-B détruit rapidement cette extraordinaire molécule. Heureusement le chocolat (comme l'amour) possède des molécules pour bloquer en partie le rôle de la méchante enzyme. Vous savez maintenant pourquoi le chocolat est à prescrire comme premier médicament pour toute peine d'amour.

La théophylline--) est l'alcaloïde principal dans le thé. Malheureusement l'infusion n'est pas une bonne méthode pour l'extraire de la feuille de thé. Par contre, dans plusieurs chocolats, il y en a beaucoup. Sa première fonction est d'augmenter la capacité cardiaque et l'efficacité de la respiration. De l'énergie donc, et de l'énergie pour l'amour.

Deux substances diminuent grandement les effets du chocolat: le sucre et le lait. Le sucre parce qu'il fournit une bonne quantité d'énergie à dépenser tout de suite. Alors on perd les effet heureux qu'on avait en bloquant les récepteurs d'adrénalines, et l'agitation que provoque le sucre (donner des bonbons aux enfants vous allez comprendre), nous empêche de sentir l'état de bien-être. Le lait permet de diffuser plus rapidement dans tous le corps les substances actives alors il y en a moins où cela pourrait être utile, et surtout elles sont détruites sans être utilisées. Je soupçonne d'ailleurs le lait de bien d'autres méfaits: Les ocytocines que contient le lait, réduisent le désir sexuel (et provoquent les accouchements).

Les Sagamos (sage-médecin ?) Mayas préparent des dizaines de potions dont la fève de cacao est l'ingrédient principal, et presque toutes utilisent aussi des variétés très bizarres de piments et d'autres des champignons dont la consommation en grande quantité n'est vraiment pas conseillée.

Parmi les plus efficaces, il y a les filtres d'amour et les stimulants donnant de la jeunesse au vieux. Mais la liqueur amaigrissante est très efficace ( trois petites gorgées et on a l'impression d'avoir fait un immense repas), les liqueurs contre l'asthme et les préparations qui donnent de l'énergie. Il y a très certainement une part culturelle dans l'efficacité de ces potions. Il faut y être et croire à la sagesse du Sagamo pour que cela soit pleinement efficace. Pour moi ça marche extraordinairement.

Commentaires

1. Le samedi 10 novembre 2007, 21:12 par Dodinette

ok, bien noté pour les peines d'amour.
mais je ne suis pas sûre de retenir l'explication jusqu'à ce que mes enfants soient en âge d'être dans ce cas-là...

(et sinon, le sucre chuis d'accord, je n'en rajoute que à mes pamplemousses, mais le lait... ah non alors, là j'y crois pas, le lait c'est ce qui rend le chocolat mangeable !)

tiens et au fait, le captcha est revenu ?

2. Le samedi 10 novembre 2007, 21:32 par Tip'

Nanméo Monsieur de Pohémégamouk, mes hanches et mon cul ne te remercient pas (et moi non plus, d'ailleurs). Parce que moi, le chocolat, je le mange AVEC lait ET sucre ET avec noisettes (et raisins aussi des fois), tant qu'à faire... Alors bon, hein... Avec tes billets tentateurs (ou -tionnels ?), j'arrete pas d'en manger depuis hier. Et kicé qui va pleurer sur les kilos en trop dans les jours à venir, hein... hein... hein ?!! (*grumble*)
Demain, j'arrete de lire ton blog.

Allez, j'vais m'refaire une p'tit barre pour passer le coup de déprime... :op

3. Le samedi 10 novembre 2007, 21:41 par Moukmouk

Tippie--) quand tu voudras un régime amaigrissant à base de chocolat tu me fais signe. Et puis c'est le lait et le sucre qui te font déprimer.

Dodinette--) pas sûr que le lait rend le chocolat mangeable, ça empêche juste te tomber en amour avec le moche qui chante à la télé. Oui c'était le captcha ou plus de service chez Free.Fr

4. Le dimanche 11 novembre 2007, 00:16 par Fauvette

Miam. Et il y a aussi des cosmétiques à base de chocolat, c'est bon pour la peau aussi ?

5. Le dimanche 11 novembre 2007, 01:45 par Moukmouk

Fauvette--) J'aurais tendance à croire que oui, il y a un tas de bonnes raisons, mais dans les cosmétiques encore plus que dans les médicaments l'effet placébo est très important, mais je ne connais vraiment rien aux crèmes et petits pots. J'y pense, je connais une experte, je vais lui demander.

6. Le dimanche 11 novembre 2007, 08:12 par marianne68

Belle explication sur quelques conduites addictives chocolatées moins graves que d'autres .
Il n'est pas interdit de se faire du bien et venir vous lire en fait partie .

7. Le dimanche 11 novembre 2007, 11:06 par Bismarck

Mais moi, je bois du lait au chocolat, le matin... Je choisis toujours celui où le cacao est nommé comme premier ingrédient (parce qu'ils sont cités par ordre d'importance), mais il se noie dans beaucoup de lait, c'est sûr (ce qui ne m'a empêchée d'accoucher parfaitement à terme, à chaque fois...).
Sinon, quand il s'agit de croquer dedans, il me faut évidemment du chocolat noir, avec du lait c'est beaucoup moins bon, et moins il y a de sucre, mieux c'est (ma belle-mère a découvert du chocolat à 99% de cacao).

8. Le dimanche 11 novembre 2007, 12:51 par TT02

Miam, en glace, en mousse ou en barre.

Hein, oui, oui en médicament si tu veux, pani p'oblem.

9. Le dimanche 11 novembre 2007, 16:40 par Moukmouk

TTo2--) pas de problème
Bismarck--) j'ai des gros problèmes avec les pourcentages. J'ai déjà essayé de dépasser 80% de cacao et la pâte ne se tient plus, je ne suis pas capable de "mouiller" le cacao. Les lois européennes permettent d'appeler cacao un tas de trucs qui n'en est pas ( de l'huile végétale par exemple). Mais le dit 99% s'il est fait avec du bon cacao doit être sublime.

Marianne--) merci, mais je des difficultés avec les notions de bien et de mal. Pour moi le chocolat ne peut-être ni bien ni mal, l'ours ou l'humain parfois. Si tu trouves du bien en toi en lisant mes textes je suis très heureux.

10. Le lundi 12 novembre 2007, 10:12 par Sara

J'adooore le chocolat. Ma préférence va au noir, entre 70% et 80 %. J'ai goûté le 99%, mais je n'aime pas la consistance.
Moi, ce que j'aimerais savoir, c'est pourquoi on y devient si dépendant...

11. Le lundi 12 novembre 2007, 12:01 par Amsides

Je comprend de plus en plus pourquoi je manque de chocolat... et pourquoi je vais m'en gaver à noël...

12. Le lundi 12 novembre 2007, 13:00 par Moukmouk

Amsides + Sara--) Je ne crois pas qu'on puisse être "en manque" parce que peu de truc dans le chocolat crée une "addiction" comme la nicotine par exemple. Mais c'est normal de désirer les très bonnes choses.

13. Le lundi 12 novembre 2007, 18:04 par swahili

Tu pourrais pas faire un billet sur les méfaits du chocolat, ça m'aiderait à freiner ma consommation !

14. Le lundi 12 novembre 2007, 18:19 par Amsides

Ouaip c'est pas un manque réel (physique, physiologique ou qqch comme ça).. c'est un manque parce qu'on n'en trouve pas ici.. c'est un manque de "petit plaisir" en fait.. mais ça me fera d'autant plus plaisir qu'en j'en mangerai..

15. Le mardi 13 novembre 2007, 12:28 par Rachel West

Bonjour !
J'adore cette note.
Je suis à la recherche de recettes à basede chocolat mais je ne trouve pas (en salé bien sûr).
D'autre part, j'ai du "chocolat amer" en poudre (truc bio sans appellation) mais comment se faire un chocolat chaud le matin sans lait et sans sucre... là c'est une question grave.

Clap clap ! :)

16. Le samedi 24 avril 2010, 15:09 par Beautymist

délicieux billet !

le chocolat, c'est bon noir, à 70% environ comme dit plus haut.

je reviens des courses, et j'ai oublié d'en prendre... du coup, je me fais un petit Earl Grey en te lisant, cher Moukmouk !

BM