Quelques bonnes nouvelles

John Howard, l'allié australien de Bush et Harper, c'est fait planté, replanté, il a même perdu dans sa propre circonscription et principalement parce qu'il refusait de signer les accords de Kyoto et maintenait des troupes en Afghanistan.

Harper a réussi à éviter des élections qui l'aurait sorti du pouvoir ce automne, mais au printemps prochain j'ai bon espoir qu'on pourra ce débarrasser de ce néo-con extrêmement dangereux. Il faut juste espérer que Bush ne déclenche pas une guerre contre l'Iran, d'ici là.

En ce moment, c'est aussi le sommet du Commonwealth à Kampala en Ouganda. Comme partout les changements climatiques et la réduction de la production de gaz à effet de serre. Le Canada d'Harper, s'est trouvé complètement isolé et montré du doigt comme un danger pour le monde.

La très importante réunion de Bali commence dans 10 jours. On tentera de négocier la première phase de l'après Kyoto. Une énorme bataille politique économique et sociale s'engage. Le Canada et les Usa se retrouve totalement isolés et très affaiblis. Il y a quelque temps encore les USA pouvaient acheter presque tous les pays, mais le dollar est rendu tellement faible que de moins en moins de gens en veulent.

J'en suis très content, et soyez sur que je vais tout faire pour les affaiblir encore d'avantage. Bien sûr on fait tout pour nous faire croire que les forces du marché, l'incapacité des politiciens, les puissances de l'argent... que rien ne peut changer et que nous sommes condamnés. On le voit c'est faux. Sur une période de moins de 10 ans, le point de vue a énormément changé, et nous sommes en train de changer le cours de la folle machine. C'est vraiment pas le temps de ralentir nos efforts.

Je m'excuse du fait qu'il n'y a pas de chant d'oiseaux ni de photos, j'ai des problèmes techniques.

Edit de Midi--) le communiqué final de la réunion du Commonwealth vient de sortir. Les pays n'ont pas voulu que le Canada soit totalement battu et soit obligé de se retirer du club. Le communiqué ne prévoit pas l'adoption du principe des cibles contraignantes pour les pays développés. Mais le texte est suffisamment fort pour montrer du doigt la politique canadienne.

Commentaires

1. Le samedi 24 novembre 2007, 18:39 par NOM

gros connard :D

2. Le samedi 24 novembre 2007, 19:03 par Moukmouk

Même pas le courage de mettre son nom... je me demande vraiment que veux-tu défendre... je doute fort que tu puisses le faire avec succès de cette façon.

C'est la guerre en Afghanistan et en Iran que tu défends? il faut tuer tous les arabes (même si les Iraniens n'en sont pas)? les corporations pétrolières?

3. Le samedi 24 novembre 2007, 20:18 par nom

on t emmerde, connard :D

4. Le samedi 24 novembre 2007, 20:24 par nom

moi aussi je fais des choses sans intérêt :D

5. Le samedi 24 novembre 2007, 20:27 par nom

zutrrrre com' fermés meme sur la boutique... dommage :D www.calirezo.com/blog/ind...

6. Le samedi 24 novembre 2007, 20:42 par natilin

tiens.... "nom" s'amuse ici aussi ! y en a qui on pas grand chose à faire....... bref !
merci pour ces infos Moukmouk... y a de l'espoir ! il faut y croire :-)

7. Le samedi 24 novembre 2007, 21:29 par Moukmouk

Natilin--) il sévit aussi chez toi? Il va aussi chez Richard d"Avant la lettre" alors je me considère en très bonne compagnie... J'ai pensé supprimer ses commentaires, mais le pauvre, si c'est ça seule façon de jouir...

8. Le samedi 24 novembre 2007, 23:51 par bey

merci pour les bonnes nouvelles! et puis c'est fou que les gens qui n'aiment pas ce que tu fais prennent le temps de te lire et d'écrire c'est peut etre pas perdu finalement!!! un jour ou l'autre la bonne parole portera ses fruits. pareil chez cali et natilin. on ne peut que devenir moins c** en lisant ce que vous écrivez .

9. Le dimanche 25 novembre 2007, 07:47 par marianne68

Nom a besoin de s'exprimer , si cela lui permet de ne pas exploser autrement qu'il vienne , qu'il vienne ......il était chez moi aussi et je trouve ses participations d'un grand intérêt .

Sur le post précédent , la réussite à l'école je crois que personne n'a de solutions sauf le fait de croire qu'en payant une école privée à son môme tout ira mieux .

En france c'est surtout le retour vers le religieux , de plus en plus de femmes et de gamines voilées , qui pose problème .
Pour les résultats des élections en Australie c'est plutôt positif et je suis entièrement d'accord il y a toujours quelque chose à faire .
Aucune excuse pour les sons, il faut réparer cher Ours !
Bonne journée

10. Le dimanche 25 novembre 2007, 16:32 par Kinkapricorne

Comme j'avais en réserve dans mes favoris des liens sur les sites suédois en français, et qu'il était question du système scolaire en Suède sur le billet précédent, voici trois pages pertinentes (à mon sens) sur cette question :
www.swedenabroad.com/Page...
www.sweden.se/upload/Swed...
www.studyinsweden.se/temp...

Pour moi, une école qui offre les mêmes chances de réussite pour tous ne peut pas être une école payante, seule l’école publique et laïque peut le faire.
La réussite ou l'échec scolaire d'un enfant dépend surtout de la manière dont il est aidé et encouragé par ses parents. Les enseignants dispensent le savoir mais ne peuvent fournir la motivation nécessaire pour progresser. Si l'enfant est livré à lui-même ou à la rue durant les périodes où il n'a pas cours, il y a fort à parier qu'il ne fera pas ses devoirs, prendra de mauvaises habitudes, aura des fréquentations qui nuiront à son avenir. Le problème est là : ce sont certains parents qu'ils faudrait prendre en charge pour leurs inculquer les principes élémentaires en matière d'éducation (je n'ai pas dit d'instruction) d'un enfant. L'école, quelle qu'elle soit, ne peut pas tout. L'enfant doit prendre l'école au sérieux dès la maternelle. Pour les élèves récalcitrants, il y a la solution du pensionnat, mais alors c'est la question de la qualité du personnel d'encadrement (surveillants) qui se pose....
Bouée de sauvetage : une étroite collaboration parents-enseignants, définie et appliquée dans le cadre du projet d’établissement. Le but étant (éventuellement avec le secours d’associations) d'aider les parents dans leur métier de parent-éducateur afin qu’ils soient de vrais acteurs du suivi de la scolarité de leur enfant.
Il est alors demandé aux parents de s’impliquer fortement dans la vie de l’établissement en s’engageant à être présents à l’école une heure par semaine en fin de journée.
Quant aux enseignants, ils doivent accueillir les parents comme des partenaires dans la scolarité de leurs enfants (entretiens individuels, réunions d’information, dialogue parents - professeurs, prise en compte des difficultés ponctuelles).
Pour ce faire, il faut augmenter si besoin le nombre d'enseignants, les classes surchargées étant un facteur d’échec, au lieu de le réduire comme en France actuellement.

11. Le dimanche 25 novembre 2007, 16:47 par Moukmouk

Kinka--) merci pour les liens je vais lire cela avec attention. Pendant que ça tourne dans ma tête, j'ai bien peur de ne pas croire à la collaboration parent-école. il y a des parents capables d'assister l'école et de donne rune éducation aux enfants, ils n'ont pas vraiment besoin de l'école. Il y a des enfants qui n'ont pas besoin des parents et se donnent les moyens de passer à travers ( les plus nombreux je crois) Et puis il y a les parents incapables ou qui ne veulent pas aider les enfants.

C'est un idée récente dans l'histoire que les parents doivent du soutien à leurs enfants. Chez les paysans les enfants sont d'abord de la main-d'oeuvre, des esclaves qui n'ont aucun droit. L'image de la famille aimante... je n'y crois pas trop.

12. Le mardi 1 février 2011, 18:10 par vibrator

J'ai lu et aimé chaque mot de celle-ci. Très intéressant grâce à un tel poste merveilleux ... ..