Un petit questionnaire qui vire

Oui, un questionnaire de bouffe très semblable à celui d'il y a un mois. Mais il est différent et comme je n'ai pas trop le temps d'écrire un billet, ça me va!

Oui le questionnaire qui virevolte, vole et vire... j'ai le droit de virer, qui est un terme maritime, et comme je suis Ursus Maritimus, un mammifère marin comme les baleines... ça me va. Ça me vient de Saveur, qui ne sait pas compter jusqu'à six, parce que c'est une fille et qu'elle ne sait pas que 5+5 compté sur les doigts d'un garçon, ça fait onze.

Allons-y: Des aliments que je n'aime pas : Le carton trempé dans le gras, salé et puis sucré. C'est ce que je goute quand je mange les fast-food américains...

Mes trois aliments favoris : ça dépend des jours, et encore plus des jours de l'année, j'aime ce qui est frais. Mais en première ligne il y a la truite, apprêtée souvent de cent façons différentes. Et puis le flétan quand c'est moi qui le pêche, mais j'avoue que ça fait assez longtemps... et enfin le caribou séché. Mais ça, c'est plutôt de l'ordre de la madeleine, j'en mets un peu dans ma bouche et toute l'enfance revient en grande bouffée.

Ma recette favorite: J'y reviens c'est le grava lax, le salmonidé mariné dans le sel et le sucre, (et quelques subtilités) à chaque fois que des gens viennent à la maison ils en réclament alors je ne suis pas le seul à aimer.

Mon meilleur souvenir culinaire: Je monte la calme rivière avec une amie, au détour d'un méandre un clan d'amis Innous a installé un campement, depuis quelques jours... il est presque 19:00 et l'odeur d'un festin me fait trembler de bonheur.

Un festin Innou c'est vraiment quelque chose. Les nomades de la forêt, chassent et tuent, alors ils s'installent et mangent. Les quantités peuvent être proprement hallucinantes. Quand il n'y a plus de nourriture, on reprend la route en buvant du thé ( ça peut durer une semaine) jusqu'au nouveau festin.

Les amis nous invitent tout de suite, il serait franchement impoli de refuser, et de toute façon je n'en ai pas du tout l'intention. Premier service, Un magnifique saumon fraichement pêché et juste légèrement fumé avec des herbes d'odeur... une pure merveille. C'est la saison des bleuets ( myrtilles) alors on me propose une sauce bleue-verte que je n'ai jamais vu. Mais on fait la proposition comme s'il s'agissait d'un truc très rare et précieux. Je regarde discrètement et tout le monde en a pris donc, j'accepte avec ce que je peux d'enthousiasme. L'aigreur frappe d'abord, et puis c'est le très sucré des bleuets cuits lentement. Cela complète parfaitement le saumon, et je verrais bien cette sauce sur la table des meilleures restaurants.

Je demande la recette, c'est assez compliqué mais je comprends que l'ingrédient principale vient du caecum des lièvres qui mangent du cèdre. Autrement dit très très loin dans l'intestin du lièvre. Parfois, il ne faut pas poser les questions.

Commentaires

1. Le mardi 10 juin 2008, 07:30 par Valérie de Haute Savoie

J'adore le Flétan et le grav lax est une des préparations saumon qui me fait chavirer :)0

2. Le mardi 10 juin 2008, 13:16 par la Mère Castor

tout ça fait envie parce que loin, très loin du supermarché.

3. Le mardi 10 juin 2008, 13:51 par Moukmouk

La Mère Castor--) dans plusieurs années quand il ne restera plus assez de pétrole, que le prix sera tellement élevé que les camions refuseront de rouler. Il faudra bien se trouver à manger autour de soi non?

Valérie--) retourner au gout des choses...

4. Le mardi 10 juin 2008, 14:21 par Marc

Je suis bien d'accord avec toi pour ce qui est du goût du carton. Ces jours-ci, sur les tablettes des supermarchés, des framboises de Californie. De la Californie ! Elles ont voyagé près de huit mille kilomètres pour se rendre jusqu'ici. Des framboises tu imagines ? Pour qu'elles puissent faire ce voyage il faut bien sûr des remorques étanches et climatisées, des fongicides puissants... Et hélas, des consommateurs. Et ça goûte le Macdo bien sûr. Je ne suis pas très optimiste pour la suite des choses moi non plus.

5. Le mardi 10 juin 2008, 22:47 par la Mère Castor

Dans le Gard on trouve au petit supermarché des fruits qui viennent d'Argentine, des pommes d'Uruguay, du Brésil... Alors qu'il y a une variété régionale de pommes qu'on trouve à moins de 50 kilomètres.

6. Le mardi 10 juin 2008, 23:28 par bey

Et oui mais les plates formes ont des accords avec les pays producteurs... C'est ainsi que l'ail bio que cultive mon oncle se retrouve en allemagne et que moi en région parisienne si je me trouve à cours et que j'en ai vraiment besoin j'achèterai de l'ail bio en provenance.... d'Argentine ! Peut on vraiment être sûrs qu'il est bio ? peut être; écolo: surement pas ...
Sinon, J'ai toujours entendu dire que les tours de mains des magiciens il ne fallait pas chercher à les connaître. La cuisine c'est de la magie non?