La caille à l'orange façon Moukmouk

Il y a des soirs où je cuisine pour des amis. Il y a des soirs où je parle aux amis en faisant semblant de cuisiner, alors c'est un peu trop cuit, un repas chez Dodinette.

Pourtant l'artichaut en première entrée était tout-à-fait à mon goût, mais Dodinette ne le trouvait pas assez cuit. On pourrait argumenter longtemps sur le sujet, mais ça retarde le service des autres plats et c'est alors que la cata devient possible.

Je ne veux en rien accuser mes hôtes, je suis capable de faire portnawak (et surtout parler) plutôt que m'occuper des chaudrons. Alors, c'est ce qui s'est produit pour le fondant au saumon... c'était bon mais... de fait c'est un plat vraiment délicat à cuisiner et je ne contrôle pas vraiment, alors avant de le refaire en public, je vais me concentrer, répéter à quelques reprises, avant de re-tenter le coup. Il faut vraiment que je sois encore à coté de la marmite à voir ce qui se passe. Après l'instinct va prendre le dessus et ça devrait fonctionner. Il faudrait aussi que je trouve une façon de parfumer délicatement le truc. Le fondant de saumon, c'est tout en subtilité et en finesse... je vais trouver et je vous en reparle.

Pour l'assiette principale, la caille farcie à la rillette de canard et à l'orange se laissait manger, c'est vraiment un truc de première. La petite sauce, c'est simplement la poêle que j'ai déglacée au porto avant de finir la cuisson au four. La mousse au céleri-rave et aux pommes était très bonne, était franchement une réussite. Ça prend une pomme sucrée qui fond vraiment à la cuisson, j'ai choisi une cortland et c'était une très bonne idée. Je sais il n'y a probablement pas de cortland en France... Mais il n'y a pas de vos pommes ici alors nous sommes quittes. J'ai servi cette mousse dans des feuilles d'endives rouges, qui ajoutaient un contraste légèrement acide-croquant au moussu de la mousse douce.

Oui simplement à la couleur on constate que les asperges étaient vraiment, mais vraiment trop cuites. Je parle trop, que voulez-vous.

Après, de délicieux fromages québécois choisis avec amour par Dodinette dont une magnifique tomme de Kamouraska (souvenir très ému) et un chèvre très cendré tellement long que je le goute encore (enfin presque).

Pour finir un gâteau de Dodinette pas si bon que ça puisque je n'en ai mangé que trois morceaux et qu'il en restait encore quand je me suis péniblement levé de table. A moins, que ce soit l'age, je fatigue plus vite au sport extrême du lever du coude pour porter la fourchette à la bouche.

Commentaires

1. Le dimanche 8 mars 2009, 23:15 par Dodinette

pas si bon que ça : tant mieux, il en restait plus pour nous huhu :P

le meilleur de tout ça était sans contredit les cailles -ah ce mélange sucré/salé, gras/croquant, délicat/rustique- ainsi que la crème de céleri, dont le reste est d'ailleurs est en train de pshhhtter dans la cocotte en compagnie d'un jarret de boeuf et du reste des asperges j'ai l'eau à la bouche d'avance.

(je crois que le secret pour réussir un plat délicat comme le fondant au saumon c'est... d'être dans SA cuisine...?)

2. Le lundi 9 mars 2009, 01:54 par Moukmouk

Oui, il y a bien des chances que ça prend un endroit calme et méditatif où la prêtresse prépare la prochaine réincarnation... en purée au cacao...

3. Le lundi 9 mars 2009, 05:58 par Valérie de Haute Savoie

...la caille farcie à la rillette de canard et à l'orange se laissait manger... Tu fais rêver là Moukmouk !

4. Le lundi 9 mars 2009, 09:29 par la Mère Castor

il manque à ça un détail de première : à quoi donc était ce gâteau dont il reste un morceau ?
J'ai essayé céleri/pommes, bonne association, mais j'avais (dit mon Père Castor) mis trop de pommes. Le dosage, toujours.
Miam.

5. Le lundi 9 mars 2009, 10:57 par drenka

OK
Menu de ce soir:
- soupe d'artichauts
- saumon au gingembre
- canard a l'orange

(mon banquier ET mon prof de gym ne te disent pas merci)
(AHA non je rigole j'ai pas de prof de gym) (il se serait suicide sinon)

6. Le lundi 9 mars 2009, 11:08 par Moukmouk

Drenka--) Des photos, des photos!!!! des assiettes bien sûr, ton banquier ne doit pas être particulièrement intéressant...

Mère Castor--) oui c'est une question de dosage, mais les pommes ça ne goutent jamais la même chose, alors il faut y aller à l'instinct

Valérie--) Oui, j'espère que je fais rêver... quand les gens ont hâte de gouter, la moitié du travail est fait.

7. Le lundi 9 mars 2009, 14:42 par Dodinette

@ Valérie : le gâteau était un cake aux mandarines et amandes effilées, saupoudré de flocons de coco. une tuerie, surtout que maintenant je commence à savoir parler à mon four, alors je ne les crame plus... (après 1 an et demi, yétait temps ;) )

8. Le lundi 9 mars 2009, 15:47 par Dodinette

damned, non seulement c'était à Mère Castor que je répondais, mais en plus les amandes n'étaient pas effilées mais en morceaux.

pfff. m'en vais retourner cuver mon vin moua.

9. Le lundi 9 mars 2009, 16:23 par Moukmouk

Dodinette--) l'important c'est que le gâteau, il était bon.

10. Le lundi 9 mars 2009, 19:59 par Lune

Oh la la, ça fait rêver ce menu !

11. Le vendredi 13 mars 2009, 16:28 par zizule

bande d'ingrats, d'égoïstes, ... et moi et moi ???

12. Le dimanche 15 mars 2009, 20:50 par heidi

Cette note respire les êtres en souffrance :-D