Pour la semaine de 21 heures

Travailler plus pour gagner moins vous connaissez. Pourquoi pas travailler moins pour profiter de la vie?

Les journaux et les discours des politiciens nous répètent souvent qu'il faut augmenter la productivité. La définition du machin est cependant très loin d'être claire. Généralement, cela veut dire qu'il faut augmenter le volume de travail en diminuant le salaire. Alors quand on me parle de productivité, je sais que je risque fortement de me faire baiser.

La façon de calculer le truc c'est de compter la quantité de bien et de service produit, calculés en dollars américains par heure travaillé, et ça permet de comparer l'efficacité du travail entre les différents pays et les différents secteurs d'activité. On comprendra que le courtier qui déplace des dizaines de millions de dollars de quelques mouvements de souris est des milliers de fois plus productif que l'artisan qui fait un meuble dans son atelier... Une autre bêtise du calcul économique.

Les USA ont le taux de productivité le plus élevé parce qu'ils ont le secteur bancaire et spéculatif le plus développé, et qu'ils ont massivement délocalisé les usines vers les pays pauvres, l'Angleterre suit pour les mêmes raisons, alors que le Japon traine la patte parce que les Japonais travaillent de trop longues heures. La France brille parmi les meilleurs à cause de la loi ( moins que plus appliquée) des 35 heures.

Les économistes oublient cependant le facteur « abeilles », qui veut que dans une ruche comme dans une fourmilière, 10% des ouvriers font 80% du boulot. Je sais bien que votre patron pense déjà à éliminer les abeilles qui ne se cassent pas le cul, mais ça déséquilibre totalement la ruche qui n'est plus assez chaude pour survivre. Sans les traines-de-la-patte, les zélés ne peuvent surperformer.

Une organisation, la « New Economic Foundation » vient de faire des études un peu partout dans le monde surtout aux USA ( mais pas en France, je me doute pourquoi) où on s'aperçoit que lorsqu'on diminue la semaine de travail, non seulement la productivité, mais la santé et la satisfaction des employés montent en flèche. A mon avis, les Français veulent faire un peu plus de travail productif que les autres.

Ma thèse, c'est que (à l'exception des 10% de zélés qui veulent tout faire), selon le milieu de travail, les employés sont prêts à faire une quantité Y de travail, et qu'ils n'en feront pas plus, que la semaine de travail soit de 25, 40 ou 60 heures. Ford a essayé de contrer cette réalité avec la chaine de montage, mais on peut mesurer que c'est sans effet parce que les erreurs couteuses s'additionnent à l'absentéisme, aux maladies industrielles etc. pour ramener la production à des taux semblables à ce qui se fait dans un atelier.

D'après la New Economic Foundation, la semaine de 21 heures serait la plus productive. Je rajoute que ça laisserait du temps aux travailleurs pour faire des meubles dans leurs ateliers, faire du bénévolat, s'amuser, cuisiner, voir grandir leurs enfants, toutes des activités nettement plus productives que de s'emmerder au bureau.

Ajout: Mes notes sur la France, pourraient faire croire que c'est du sarcasme. Mais non, je crois vraiment que les Français pensent qu'ils sont importants dans leurs entreprise et qu'ils doivent s'impliquer personnellement, sinon toute la boite s'écroulerait. Cette attitude est peut-être frustrante pour ceux qui la vivent, mais c'est ce qui fait la productivité exceptionnelle de ce pays, je pense. 

Commentaires

1. Le samedi 13 février 2010, 14:18 par alain

Je pourrai dire "j'men fou j'suis à la retraite" mais je défendrai toujours ma classe :
Travailler moins pour vivre mieux
Travailler moins pour réfléchir plus
Travailler moins pour travailler tous
Travailler moins pour vivre sa vie d’être humain ici bas, sans attendre cete promesse mensongère d’un ailleurs, plus tard, plus haut meilleur!!!
Travailler moins pour profiter de ses enfants, de ses amis, de la nature…
Travailler moins…
Après tout, celui qui travaille le moins et qui veut le plus faire travailler les autres, il me semble bien que c’est les rentiers parasites et consorts non ???

2. Le samedi 13 février 2010, 14:58 par Saveur(s)

Ton billet est un bon billet de fin de semaine ! Oui, oui ! Je discutais hier avec un consultant que j'apprécie beaucoup parce que ce n'est pas un marchand de soupe. Il n'est pas prêt à faire nimportkwa. Bon bref, nous débattions du bien fondé d'espace de ressourcement, 'institutionnalisé ou non, et il termina sur cette boutade : il faut recréer des lieux d'aisance dans l'entreprise....
Plus sérieusement à 21 heures par semaine, cela amoindrit le problème du stress des transports mais cela pose en encore plus aigus la quesiotn de la coordination et de la coopération.

3. Le samedi 13 février 2010, 15:03 par Raphaelle

Moukmouk, je t'aime :)

(Non mais sérieusement, qu'est ce que je ferais sans toi)

4. Le samedi 13 février 2010, 16:46 par Constance

Idem Raphaelle (dommage, j'ai pas de smile)
Bisous

5. Le samedi 13 février 2010, 17:04 par Moukmouk

Constance+ Raphaelle--) Yes! you make my day!

Saveur(s)--) je ne suis pas sûr que toutes les réunions de coordination pour organiser la coordination des réunions sont un bon exemple de productivité.

Alain--) Si la "gestion" était rationnelle et scientifique comme on le prétend, on serait rendu depuis longtemps à la semaine de 21 heures.

6. Le samedi 13 février 2010, 17:52 par Paola

Ah oui....35 heures...ici, ça chauffe de temps en temps pour elles, on ose encore dire que ce n'est pas bien de ne travailler QUE 35 h...
J'ai apprécié de passer à ces 35 h pourtant et effectivement, moins de temps égal plus d'efficacité. Enfin, si la hiérarchie nous en donne les moyens :-/
21 heures?? le rêveeee! :-)

7. Le samedi 13 février 2010, 20:25 par heidi

La question est: quand on est dans les 10% est ce qu'on a le droit de botter le Q des faignasses d'abeilles qui bzzz au lieu de bosser ?
35h ! Rhaaa j'en rêve !!! :D

8. Le samedi 13 février 2010, 20:31 par Moukmouk

Heidi--) tu peux toujours essayer, mais ça ne sert à rien de t'user les pieds. Il y a des petits chefs qui se donnent cette mission avec seul résultat de ralentir le travail encore plus le temps qu'on passe à le détester et le dire.

9. Le samedi 13 février 2010, 20:33 par Moukmouk

Paola--) Il fut un temps où les sociologues parlaient de la société du loisir... Il faut juste décider si le pouvoir est à l'état ou aux banques. En ce moment le pouvoir est clairement aux banques.

10. Le samedi 13 février 2010, 23:23 par daphnenuphar

Sur ce thème, le ministre de la culture a obligé l'école des beaux-arts de Paris (qui a fait de l'excès de zèle) à remettre en place sur la façade une œuvre d'une étudiante : ils l'avaient censurée car elle détournait le slogan de sarko "travaillez plus pour gagner moins"...

Bon, sinon, je t'ai taguée et j'espère voir une belle photo de nature.

11. Le dimanche 14 février 2010, 08:05 par Anne

Ah oui moi aussi je t'aime !!!

Et je ne dois pas être très française, j'ai le sentiment qu'en travaillant ce qu'il faut quand il y a lieu de et être libre de mon temps le reste, je me porterai beaucoup mieux.

Sans doute vu trop d'indispensables devenir chômeurs en un rien de temps...

12. Le dimanche 14 février 2010, 10:38 par Bismarck

Voilà qui est intéressant... J'espère juste que, si on arrive à libérer du temps pour les loisirs et la famille, les gens ne vont pas aller s'avachir devant leur télé. Mais peut-être qu'en travaillant moins, ils seraient moins épuisés et comprendraient à quel point les écrans les prennent pour des imbéciles?
Le travail abrutit.

13. Le dimanche 14 février 2010, 10:44 par dieudeschats

C'est bizarre parce qu'ici, ils ne disent pas du tout que les USA sont les premiers en productivité mais les 5èmes, le trio de tête étant constitué de la Norvège, du Luxembourg et... de la Belgique. Ce qui est d'ailleurs considéré comme une mauvaise nouvelle.

14. Le dimanche 14 février 2010, 13:36 par Moukmouk

DDC--) intéressant, j'ai mes chiffres du Gouv. des États-Unis. Je vais fouiller la question. Peut-être une différence de définition, il y en a plusieurs selon les églises économiques.

Bismarck--) On ne peut pas forcer les gens à avoir du goût.

Anne--) le sentiment d'être indispensable, c'est un opinion pas forcément partagée par la direction. Et n'empêche pas non plus de se faire eich au bureau.

Daphénuphar--) je m'occupe de ça lundi.

15. Le dimanche 14 février 2010, 13:58 par Lune

Eh oui, les économistes et autres contrôleurs de gestion oublient, comme presque toujours, que derrière leurs équations il y a des gens... Et que pour améliorer les performances d'une entreprise, le meilleur moyen c'est d'augmenter la motivation des salariés, ce qui ne se fait pas en traquant les minutes "volées" au café ou aux toilettes, ou en leur martelant toute la journée qu'ils coûtent trop cher et ne produisent pas assez !

16. Le dimanche 14 février 2010, 20:34 par Miyax

"Sans les traines-de-la-patte, les zélés ne peuvent surperformer."
-> Décidément j'adore ton style !
(Et puis je suis bien d'accord avec tes idées de ce post, aussi.)

17. Le dimanche 14 février 2010, 20:38 par Miyax

...à part (je viens d'y penser), qu'on écrirait "les traine-de-la-patte" dans ton néologisme !

{ En effet seuls le nom et l’adjectif peuvent prendre la marque du pluriel (ou pas) dans les mots composés. Les autres éléments demeurent invariables (verbe, adverbe, préposition) : des chasse-neige, des tire-bouchons, des traine-savates !
Ne fais pas attention, déformation professionnelle. }

18. Le lundi 15 février 2010, 20:33 par Lise

Ce ne serait pas si drôle si ce n'était pas aussi vrai :-)))
J'adore !

19. Le lundi 15 février 2010, 23:30 par Madame alfred

Et je suppose que tu connais Serge Latouche . Lui , il prône 2h de travail par semaine , voire même travailler 2h certains jours et ne rien faire les autres jours... "travailler moins pour vivre mieux" ... je suis pour ! et ,je crois que tu n'as pas tort sur ton analyse de la posture des français dans leur entreprise ... moi qui suis une feignasse de fonctionnaire, je sens bien que ce sentiment me tient et du coup , impossible de suivre ce que mon instinct me dicte : travailler moins pour vivre mieux ... faut être con ...!

20. Le mercredi 17 février 2010, 21:13 par laurence

Moi j'aimais tout à fait mon mi-temps, mais voila maintenant je retravaille à plein temps, et bien franchement, hein, franchement ? CA ME FAIT CH............ voila tu sais tout. Je suis crevée, énervée, je n'ai le temps de rien, merde alors !

21. Le jeudi 18 février 2010, 01:05 par couac3

J'aspire à ce «moins» de temps de travail; j'y réfléchis beaucoup. Je crois intensément au temps «libre de travail rémunéré» pour pouvoir donner à sa mesure autour de soi. Je voudrais donner davantage.

22. Le jeudi 18 février 2010, 02:25 par Moukmouk

Couac3--) démontre à ton employeur qu,en travaillant moins d'heures tu serais plus productive.

Laurence--) CQFD

Madame Alfred--) les fonctionnaires français ne sont pas assez feignasses... ils trouvent le tour d'emmerder bien des gens avec leurs boulots.

Lise--) merci