Saouler la mouffette

Ai-je commis un crime ?

Depuis quelques années je tentais de faire un sirop de cassis. Vous savez ce jus rouge riche en alcool qu'on met dans en dessous du vin blanc pour faire un Kir. C'était plutôt un échec, je me ramassais avec une pâte dense plutôt moche, jusqu'à ce que je suive la recette de Sara d'Andorre , recette finalement très habituelle, et si je m'étais documenté un peu, je n'aurais pas perdu ces litres d'alcool à fruit.

Donc, c'est tout simple, dans des grands pots de verre on met des cassis et on emplit le reste avec de l'alcool à fruit et du sucre. On laisse le pot fermé au soleil durant deux mois. On coule à travers une mousseline, et voilà! Deux mois étant un temps incommensurable pour un ours ordinaire (incommensurable qu'on ne peut pas mesurer, un ours ne sait pas compter jusque-là) je l'ai ouvert et gouté. Houla! J'ai dû ajouter plein de sucre, mais après quelques essais ( hip!) c'est vraiment pas mal. L'an prochain, je vous jure ce sera parfait.

Une des raisons pour faire ce délicieux nectar, c'est que les cassis trop mûrs, développent un taux d'alcool vraiment étonnant et que c'est affligeant de voir les oiseaux se précipiter sur les fruits, jusqu'à ce qu'ils ne puissent plus tenir en équilibre sur une branche. Autrement dit, je préfère que ce soit moi qui aie des problèmes d'équilibre.

Sauf que je me retrouve avec plein de cassis bourrés d'alcool au point d'être immangeables. Pas de problème, ça va dans le compost. Mais c'est bien connu madame Apicilu se nourrit très largement de ce que je mets dans le compost. J'ai très très hâte de voir ce que peut bien avoir l'air une mouffette saoule.

Commentaires

1. Le mardi 14 septembre 2010, 18:30 par TT02

Au vin blanc, oui mais non, heiiiiinnn !! Ici c'est au champagne bien sur !

2. Le mardi 14 septembre 2010, 19:00 par Moukmouk

Tto2--) au baies de cassis gorgés d'alcool. Il faudrait les donner aux poules, il me semble que ça donnerait un gout particulier.

3. Le mercredi 15 septembre 2010, 04:41 par La Petite poule noire

Merci Moukmouk ! Non pas de ta recette du sirop de cassis (peu de chances que j'en fasse un jour, je ne suis pas très "confitures") mais de m'avoir permis de retrouver Sara d'Andorre. Quand j'ai migré de mon blog hexagonal à mon blog Indien, j'ai oublié quelques amis de la blogosphère en route ... dont Sara.

4. Le mercredi 15 septembre 2010, 11:48 par Nanouk

Oui, enfin, avoue que la timidité de madame Moufette te frustre. Pourquoi se fait-elle si élégante sans se laisser approcher (ou alors avec des conséquences fâcheuses)?
La saouler n'est qu'un moyen de faire tomber ses inhibitions pour mieux faire ami-amie, non?

5. Le mercredi 15 septembre 2010, 15:11 par Moukmouk

Nanouk--) Certains scientifiques prétendent que la moufette serait assez proche de la famille des ours. Je suis plutôt d'accord, un petit ours noir sent (autre chose mais) presqu'aussi fort que les mouffettes. mais la différence de taille rendent les amours impossibles. dommage elles sont bien jolies.

PPN--) tu as bien raison, Sara ne publie pas assez souvent à mon gout, mais j,aime ses petites histoires pleines d'air et de montagnes.