Les animaux communiquent

J'apprends rien à personne avec ce titre. J'aimerais cependant y revenir.

C'est un billet du blogue « Action pour les dauphins » qui me permet de revenir à une de mes radotages préférés. Oui, les dauphins, comme la grande majorité des mammifères utilisent l'expulsion d'air à travers un réseau de muscles et de cavités pour produire des sons. Mais de là à dire qu'on pourra un jour traduire ce que raconte les dauphins, j'ai des gros doutes.

C'est très facile de comprendre un chat quand il réclame des croquettes, mais comment le même chat comprend que son ami humain est malade et qu'il vient se coucher près de lui en ronronnant? Que fait-il? Que lui dit-il? Il dit fort probablement calme et tendresse, mais ma traduction manque de la subtilité, je ne suis pas en mesure de comprendre tout ce que me dit ce chat.

Le même billet parle du cymascope et des cymaglyphes... j'ai déjà écrit que cela m'apparaissait une fausse piste de recherche. Les hiéroglyphes comme tous les systèmes d'écriture, ne permettent pas de reproduire tout le sens d'un message. Dans une conversation, ma position, mon attitude corporelle ce que je ressens, ce que je sens, tous ces éléments contribuent à transmettre une information que les mtos sur une feuille de papier ne peuvent transmettre. L'habilité de l'écrivain ou du poète est justement de laisser assez de blancs entre les mots pour que le lecteur imagine à sa guise les autres éléments qui complètent le sens.

On en revient forcément à la notion de culture. Dans une conversation, Il y a celui qui émet le message et celui qui le reçoit. Mais pour que celui qui reçoit le message le comprenne, il faut que le code de communication soit partagé par les deux intervenants. Ce code, c'est ce qui fait que parfois des français me parlent et pourtant je ne comprend pas. C'est ce qui fait aussi que les tentatives de langage universel comme l'espéranto ne peuvent pas fonctionner. Il n'y a pas un code unique pour tous les humains, parce que la réalité que vivent les humains est trop différente selon les régions et leurs passés.

Je comprends le chat qui me demande des croquettes parce que le message est très simple, mais rapidement la pensée du petit prédateur me deviendra obscur quand il faut que je cesse de le regarder pour qu'il s'approche de moi (par exemple). Nous pouvons certainement échangé des messages simples avec les dauphins, comme avec les oiseaux et comme avec les animaux dits domestiques. Mais il nous reste beaucoup de chemin à parcourir avant de partager assez d'une des nombreuses cultures des groupes de dauphins pour que nous puissions partager une conversation.

Le problème n'est pas dans des appareillages de traduction, mais dans nos mondes et la façon de les percevoir qui sont trop différents. Non les dauphins ne parlent pas de la même manière que les hommes.  

Commentaires

1. Le mercredi 14 septembre 2011, 07:14 par Jeanmi

La différence essentielle entre mon chat et moi, c'est que moi je sais ouvrir les boites de "Ronron", pas lui ! Mais pour le reste que pense-t-il de moi ? Rien dans ses yeux d'or me le révèle.

2. Le mercredi 14 septembre 2011, 09:00 par Bismarck

Je suis assez frappée par le peu de sensibilité de mes élèves au contenu non verbal du message. Ils croient encore qu'on peut traduire un mot par un mot...

3. Le mercredi 14 septembre 2011, 13:57 par Moukmouk

Bismarck--) belle question... il faudrait trouver des exemples de comment un contexte culturel peut changer le sens d'une phrase. Le prof de français devrait insister là-dessus, non ?

Jeanmi--) tu expliques bien ce que je tente de dire. Pour les concepts simples ça va, mais dès que ça se complique un peu, comment comprendre l,autre qui ne partage pas notre culture ?

4. Le jeudi 15 septembre 2011, 12:01 par Pierre

Salut Moukmouk,

Il est certain que, même pour quelqu'un de parfaitement bilingue, traduire exactement certaines phrases ou mots est impossible : on y perd une partie du sens, subtile certes, mais qui existe quand même dans une langue et pas dans l'autre.

Ceci étant, si les humains parviennent à se comprendre entre eux malgré leurs différences de langage et de vécu, je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas en être de même (théoriquement) entre une espèce terrestre et une espèce marine ayant toutes deux développé un langage articulé.

Il y a autant de choses qui nous séparent que de choses qui nous rapprochent. Ne serait-ce que d'un point de vue évolutif, nous avons un ancêtre commun qui, à l'échelle des temps universels ou même géologiques, remonte à très peu. Biologiquement, nous sommes très proches, nous avons des sens en commun (l'ouïe, la vue, le toucher - à des degrés divers, c'est sûr). Dauphins et humains vivent de plus dans des sociétés complexes, qui sont soumis aux même impératifs fondamentaux (se nourrir, se protéger, s'aimer). Nous sommes très proches finalement.

Partout dans la nature, on voit les mêmes formes se répéter encore et encore, les mêmes "solutions" émerger de l'évolution. L'oeil, par exemple, a été créé séparément dans divers ordres (chez les insectes et chez les mammifères... nos ancêtres communs étaient assurément aveugles !).
On pourrait dire que c'est lié à une sorte de configuration primordiale du vivant... peut-être... ou bien que c'est lié au fait que l'éventail du vivant n'est pas infini. Je n'ai pas réponse là-dessus. Je pense que personne n'en a (les biologistes je veux dire)...

De plus, l'exemple des "singes parlants" (Koko, Washoe pour ne citer que les plus célèbres) montre bien que, malgré de grandes différences, des espèces peuvent communiquer. Je suis persuadé, pour ma part, qu'un jour nous comprendrons ce que se racontent les dauphins... et que nous pourrons discuter et apprendre beaucoup de choses avec eux.

S'agissant de "parler de la même manière", je faisais référence au processus anatomique. Mais je pense néanmoins que les dauphins ont tout comme nous ce qu'on appelle un langage articulé.

Enfin, je pense qu'il n'y a pas lieu de distinguer "nature" et "culture". La culture est quelque chose de naturel, qui émerge là où l'on trouve des sociétés (chez les singes, les cétacés, et bien sûr les humains).

Bref, bref. :) Si, humains et dauphins parlent bien de la même manière. Sauf que les dauphins parlent probablement depuis beaucoup plus longtemps que les hommes ! :)