Le déclin du caribous

Le Père Noël devra-t-il changer de moyen de transport?

En moins de deux ans, 90%, oui je dis bien 9 caribous sur 10 du grand troupeau de la rivière George sont morts. La population de la harde est passée de plus de 900 000 individus à moins de 75 000. Devant une telle tragédie, on serait tenté d'accuser les changements climatiques, les fameux plans de gestions de chasse, le développement minier en préparation dans le Nord. Mais non, il semble bien que ce soit un cycle naturel dans la vie de ces grands troupeaux.

Il y avait aussi le dangereux passage de la Koksoak au dessus de la grande chute. Les petits trop faibles ne pouvaient pas nager dans le fort courant et étaient éliminés. Mais un grand barrage a détourné la majeure partie de l'eau de cette rivière vers la Caniapiscau, si bien que maintenant presque tous les caribous traversent et pourront se reproduire l'été suivant.

Dans le Nord de l'Europe où le caribou s'appelle renne et est un peu plus petit que l'espèce du Nord de l'Amérique, les troupeaux sont semi-domestiqués et les populations sont étroitement contrôlées par les Samis et autres groupes habitant les côtes de l'océan Arctique. Dans le nord du Québec, le caribou est sauvage et la pression de chasse des Innus, Inuit et des loups n'est pas suffisante pour que le nombre de caribous reste stable.

Il y a des indices qui laissent croire qu'il y a plus de 300 ans, les Innus réussissaient à garder les hardes en santé, mais il n'y a pas de preuve scientifique de la chose. Si bien que depuis qu'il y a des inventaires des grands troupeaux de caribous, on voit les naissances soudainement explosées et la harde de la rivière George passée de 200 000 à un million en moins de 10 ans. Un million, c'est beaucoup trop pour la faible croissance du lichen de ce pourtant vaste territoire, les caribous ont faim, sont affaiblis et quand passe un virus, souvent apparenté au virus de la grippe, la grande majorité des caribous meurent.

Cela s'est produit au début des années 1980, et voilà que ça recommence. Une nouvelle façon de la nature de retrouver l'Équilibre.

J'en ai parlé quelques fois, et je m'attendais que cela se produise. Il faut aussi s'attendre à ce que cela se produise avec les populations de bernaches, d'Oies des neiges et que sans doute avec les phoques le processus est déjà en marche, il y a beaucoup, beaucoup trop de phoques pour ce qu'il y a de nourriture dans ces zones déjà sur-pêchées.

Je n'ai pas de solutions, ni de Yaka, la gestion humaine des troupeaux ne fonctionne pas. De fait, ce sont les humains qui sont beaucoup trop nombreux et qui changent les processus d'équilibre. La mort des caribous n'est qu'une preuve de plus qu'inévitablement il y aura aussi un grand ménage qui se fera dans cette espèce qui mange plus que ça part.

Commentaires

1. Le lundi 16 janvier 2012, 23:10 par princessh

C'est pas gai. Mais ça paraît inévitable... :-/