Ça brüle

Le feu! Une ville de cent mille habitants détruite.

Les bulletins d'information vous en parlent, il y a maintenant plus de 150 kilomètres carrés de forêt boréale qui brûlent. Malheureusement, il y avait une ville dans cette forêt, Fort McMurray. Une ville de près de 100 000 habitants qu'on a du évacuer en urgence, le feu avançait à plus de 20 kilomètres heure. Cette ville héberge une bonne partie des travailleurs des sables bitumineux. Les autres travaillent 10 jours et sont transportés chez eux en avion pour 10 jours de pause(c'est variable selon les entreprises).

 

Un géographe dans les années 1980 (je n'ai pu retrouver son nom) prédisait qu'il n'y aurait pas de réchauffement climatique parce que l'assèchement de la forêt boréale entraînerait de grands feux et tellement de fumée que cela bloquerait la lumière du soleil assez longtemps pour déclencher un refroidissement de la planète et un nouvel age glaciaire. Non il n'y aura pas assez de fumée pour cela, mais il n'y a pas de doute, la forêt boréale s'assèche et brûle.

 

Cette année, il n'y a presque pas eu de neige là-haut, et il a fait des journées à 28 et 30 degrés fin avril alors que la température moyenne est autour de 5 degrés, alors c'est sec et ça brûle. On parle surtout du feu de Fort McMurray, mais il y a plus de 150 autres feux dont on ne parle pas parce qu'ils sont loin des villes. Au moins 800 kilomètres carrés de forêt sont partis en fumée et ça brûle toujours.

feuforet.jpg
feuforet.jpg, mai 2016

L'an dernier c'était la Sibérie qui brûlait, cette année c'est l'ouest du Canada. C'est normal que cette forêt brûle. D'ailleurs les deux espèces dominantes le pin gris et l'épinette noire ( picéa mariana) ont des graines qui ne s'ouvrent qu'après un feu. Mais il n'y en a jamais eu autant et surtout jamais aussi tôt. Des feux en août oui, mais pas en avril ou au début mai.

 

Il y aura de la fumée au-dessus des grandes villes du Sud. Mais pas assez pour bloquer le réchauffement climatique. Notre petite Planète continuera à se réchauffer. Il y aura de la fumée comme signal du grand désastre que les humains préparent. Il y a de la fumée mais si peu comprenne que c'est la fumée d'un bûché funéraire et nous continuons à foncer vers lui.

 

 

Commentaires

1. Le samedi 7 mai 2016, 09:07 par Sacrip'Anne

Pour avoir souvent été près des feux du Sud de chez nous, je pense aussi aux paysages lunaires d'après feu, à la terre désolée, à la faune enfuie...

Ça fait mal.

2. Le dimanche 8 mai 2016, 20:37 par Stella Berger

Cherchez à qui profite le crime.
Pour exploiter les sables bitumeux, il faut couper la forêt, non ?...

3. Le lundi 9 mai 2016, 15:21 par Bismarck

Comme Sacrip'Anne, je me dis qu'il doit y avoir aussi des animaux, là-dedans, et qu'évidemment tous n'ont pas pu s'enfuir...