Une bonne idée, moins de voitures

La ville de Paris pose un nouveau geste contre la pollution par les voitures. Tant mieux.

Vous connaissez la nouvelle que j'ai lu dans ''L'Obs'', Les voitures polluantes interdites dans Paris. Tout de suite je dis : Bravo, enfin… Et puis je lis l'article pour voir que finalement on y va avec la petite cuillère. Ça ne parle ni des diesels ni des deux temps. Que des très vieilles voitures. Bon il y a de très vieilles voitures qui polluent moins que des neuves, mais je conviens qu'il est difficile dans une réglementation de discriminer finement les bons des méchants.

 

Le problème de Paris, c'est bien sûr la très grande densité de population qui entraîne forcément une grande pollution. Chacun des parisiens en moyenne pollue moins que les gens de la campagne, ( moins de tracteurs, moins de livraison sur grande distance, moins de camions etc) mais il y a une telle densité qu'au moindre problème météo, on atteint des taux de pollution délirants. Il est illusoire de penser qu'on peut réduire la densité de la ville. La population du monde et de la ville sont en augmentation et étendre la ville veut dire plus de transports polluants. Il n'y a pas d'autre solution que densifier encore plus.

 

Paris a un des meilleurs systèmes de transport public du monde. Sans lui, cette ville serait tellement congestionné qu'impossible. Bon il faut électrifier les autobus, accélérer les métros améliorer le RER B, mais on est déjà sur la bonne voie. Il faut aussi remplacer l'immense flotte des petits camions de livraison qui roulent au diesel par des camions électriques. Ce que ça coûte d'investir dans le transport public, on le sauve dans les frais de santé. La pollution, surtout les particules fines des diesels, reste la première des coûts de santé, les maladies cardiaques restent la première cause de morbidité.

 

Bon vous me direz que je radote, mais il reste que tant que 50 moteurs avec 50 chauffeurs de camions, conterons moins cher qu'un moteur et un chauffeur (un train), on aura encore des pics de pollution insoutenable. Taxer les camions pour financer le transport des marchandises par train, voilà la vraie solution.

 

Je suis assez vieux pour avoir vu la différence, Paris dans les années 70 était une ville ou ça ne roulait plus, trop de voitures. On a fermé des voies, augmenté la population, amélioré le transport public, et voilà que c'est maintenant plus facile de ce déplacer dans la ville.

 

Mais réduire la pollution par l'amélioration des transports ne se fera que si la population l'exige. Alors exiger! Criez-le, il en va de la santé des Parisiens.

 

Commentaires

1. Le lundi 16 mai 2016, 19:59 par Sacrip'Anne

On a pas tout à fait les politiciens locaux qui sont d'accord avec toi en ce moment mais on ne va pas abandonner ;)

2. Le mardi 17 mai 2016, 23:25 par Tili

Coucou Moukmouk, ça y est, j'ai suivi ton déménagement et mis le nouveau site dans mes favoris :-)
Ici nous avons investit dans des beaux vélos. Reste le point noir de la famille.... Moi ! Eh oui j'ai du mal à abandonner la facilité de la voiture...

Mais... maintenant que tu as appris à mon chien qu'il peut exiger sa ballade tous les jours et plusieurs fois par jour, il réclame tant que je me suis mise de défi de faire tous les jours au minimum la pente aller-retour (sauf quand il pleut fort). ;-)
Aujourd'hui il a coursé un chevreuil qui a déboulé dans la prairie de l'université... Oups ;-) Mais quand même, il est revenu au rappel (sauf que ça va très vite, il était assez loin le temps qu'on réalise).