A propos du Père Noël

Bon, puisque je suis maintenant un petit vieux, ma vie doit prendre un nouveau sens. Je pense qu’une piste intéressante s’est ouverte à moi aujourd’hui.

Prise de sang à jeun ce matin, il faut que je me rende à l’hôpital très tôt. Dur, mais ça va, j’ai survécu. Mais même après avoir mangé… je préfère prendre mon temps, beaucoup de temps. Dans ce grand centre commercial, je m’assois sur un banc et regarde un groupe d’ouvrier monter un très grand décor avec au centre un siège, le trône d’un futur Père Noël.

 

Un tout jeune homme (je dirais 5 ou 6 ans) vient tout près et évalue d’un œil d’expert les travaux en cours. Il laisse tomber, jugement définitif : « le Père Noël, ça n’existe pas ».

Je réponds : en tout cas, c’est pas lui qui viendrait perdre son temps dans un centre commercial à se faire pisser dessus par des enfants qui braillent.

Il se retourne, m’évalue, juge que j’ai assez de poil blanc pour être un interlocuteur crédible, et comme je suis de son avis, je vaux la peine qu’il me réponde : Tu connais ça toi le Père Noël?

– Oui, j’habite le Pôle Nord, c’est mon voisin.

Il doute, pas question de le prendre pour un crétin de bébé. Il faut que je prouve ce que j’avance…

C’est vrai, je n’ai jamais personnellement vu le Père Noël. Il vit dans un très grand château de glace, avec beaucoup beaucoup d’employés de différentes espèces, c’est un grand dirigeant d’entreprises et fait très attention à sa sécurité et son intimité. Sinon, il y aurait toutes les chaînes de télé du monde autour de sa maison et il ne pourrait pas travailler. Le projet Noël n’aurait aucune chance de se réaliser. Alors, qu’il vienne s’asseoir ici ou dans n’importe quel centre commercial, c’est carrément de la foutaise.

 

Mes propos semblent cohérents. Ma crédibilité augmente, mais quand même j’ai encore des preuves à faire. Alors je lui explique que si je n’interviens pas directement, j’ai quand même un rôle à jouer : j’assure la protection d’Estelle et Célestine, les grandes dames caribous qui connaissent la route. J’explique pourquoi c’est forcément des filles qui tirent le grand chariot, c’est bon, on peut me croire.

 

Une belle dame surveille la conversation depuis quelques minutes, un petit sourire aux lèvres. L’enfant la voit et crie presque : Maman, il connaît le Père Noël!

 

Je dois repréciser que non, je ne connais pas personnellement le Père Noël… Maman décide qu’elle n’a pas le temps de me laisser recommencer mon histoire et dit avec un petit clin d’œil qu’il faut partir.

 

Sur mon banc, j’ai versé une petit larme… Oui même vieux, la vie a un sens.

 

Commentaires

1. Le vendredi 17 novembre 2017, 09:11 par Sacrip'Anne

Pas besoin d'être jeune pour être un merveilleux conteur, au contraire. Et ça tu le fais toujours aussi bien.

2. Le vendredi 17 novembre 2017, 13:27 par Mélanie

J'adore !

3. Le dimanche 19 novembre 2017, 19:55 par Camila

belle histoire! long vie aux enfants qui habitent dans nos cœur.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet