Nous sommes des humains

Une bien triste histoire. L’idée de races sert à nier aux autres des droits qui devraient être ceux de tous les hommes. Je l’ai vu encore une fois en action.

Le Canada a envoyé en Birmanie et au Bengla Desh un ambassadeur spécial pour étudier le génocide des Rohyngyas. Il a intitulé son rapport : « Dites-leur que nous sommes des humains ». C’est certain, quand on reconnaît l’autre comme humain, il y a des gestes qu’on ne peut plus poser.

 

Il y a quelques jours, je vois sur Twitter une flambée de commentaires contre les « migrants » en France. J’ai bien essayé d’avoir des données réalistes sur les nombres d’immigrants, de réfugiés admis, etc, en France, mais les discours sont tellement idéologiques qu’il est bien difficile de croire qui que ce soit. Entre 60 000 et des millions, il y a toutes les interprétations et tous les mensonges possibles.

 

Je suis revenu avec un vieux texte qui parlait de l’inévitable montée des océans avec les changements climatiques qui va priver de terre au moins cent millions d’humains. Depuis 5 ans, l’analyse a été améliorée et c’est plus probablement trois cents millions que les inondations déplaceront. Les terres les plus facilement inondables sont les deltas des grands fleuves, des terres très populeuses parce que produisant beaucoup de nourritures. Ces gens n’accepteront pas de mourir de faim. Il va y avoir des guerres, il va y avoir des famines, il y aura des grandes migrations, beaucoup plus importantes que tout ce que nous avons connu.

 

Je reviens avec ce vieille carte qu’il est nécessaire d’étudier : http://www.floodmap.net/ Regardez l’impact d’une hausse de 7 mètres des océans sur les lieux les plus peuplés du monde.

 

Pour terminer, j’avais cette image malheureuse : si vous voulez arrêter l’immigration, il faudra installer des mitrailleuses sur les plages. Jamais je n’aurais cru possibles autant de commentaires approuvant cette idée. Comment une telle haine de l’autre a pu se construire en France? Je ne sais pas.

 

Je veux simplement dire que ceux qui risquent tout pour atteindre vos côtes le font parce qu’ils veulent survivre et avant de les condamner à mort il est nécessaire de se souvenir qu’ils sont aussi des humains.

 

 

Fil des commentaires de ce billet