Ponik le monstre!

Ce blogue a plus de 10 ans et je n’ai jamais parlé de Ponik le monstre du lac. Il est temps que je fasse amende honorable.

Un monstre, la bête du lac. Et détrompez-vous il ne s’agit pas d’une copie de Nessie (celui du Loch Ness) Il est beaucoup plus ancien. Ça fait un peu moins de 5000 ans qu’il y a des humains qui viennent sur les bords du lac et depuis qu’on en parle, il y a mention du monstre qui s’y cache.

 

Bon avant il y avait une barrière de glace et le lac était beaucoup plus grand. Elle s’est effondrée il y a 3 000 ans et c’est à ce moment où une légende fait mention d’une énorme bête qui s’est confrontée à l’oiseau-tonnerre. Aucune des deux protagonistes n’a gagné, mais le monstre était blessé et est allé se cacher dans le fond du lac. Depuis il refait surface tous les 4 ou 5 ans.

 

Il s’appelle donc Ponik! Ce qui est un nom qui lui convient bien puisque ça signifie à peu près : « L’endormi » J’en ai toujours entendu parler et même si j’ai passé bien des étés sur les rives du lac, je ne l’ai jamais vu de mes yeux vus. J’ai toujours pensé que c’était un monstre très timide qui ne se montrait que les années où les saisons touristiques sont mauvaises. Et comme moi je reviens toujours, il n’a aucun intérêt à se montrer à moi.

 

J’étais tout jeune quand même père m’en a parlé pour la première fois. C’était dans une soirée de contes où il était largement fait mention de Carcajou le terrible, celui qui ment autant de la bouche que du cul, et il y a toujours une certaine confusion entre les deux monstres. Mais non Carcajou vit sur terre pas dans le lac!

 

Mon papa m’a aussi avoué un peu plus tard qu’avec un copain d’adolescence, ils avaient fait un monstre avec un vieux canot défoncé et des branches pour faire des cornes. Pourquoi des cornes? Ai-je demandé, mais parce que tous les monstres crédibles ont du panache! m’a-t-il répondu.

 

Des scientifiques sont venus, j’avais treize ans je pense et ont fait un grand inventaire du lac qui a démontré qu’il ne produisait pas assez de nourriture pour qu’un poisson d’une dizaine de mètres, même peu actif puisse y survivre et encore moins 3000 ans. Moi je les aimais beaucoup parce qu’ils m’empruntaient mon petit bateau le soir et faisaient le plein… plein d’essence à brûler! Le bonheur.

 

Bon j’ai mis peut-être un peu trop vite Ponik le monstre dans le dossier des très nombreux monstres qu’a vaincu Glouscap le héros du peuple de la Wollustouk. Voilà que mon voisin a fait un film où on voit très bien le monstre. Plus la télé nationale l’a montré au bulletin d’information :

https://ici.radio-canada.ca/info/videos/media-7293136/ponik-la-video-qui-a-fait-le-tour-des-reseaux-sociaux

C’est à la télé, c’est forcément vrai! Et puis il est absolument hors de questions que je dise que mon voisin est menteur. Ça ferait une guerre qui pourrait durer plus longtemps que Ponik. Si vous ne me croyez pas demandez à Google!

 

 

Fil des commentaires de ce billet