Eco-toxicologie comparée

Je viens encore de me faire traiter d'imbécile et de farfelu parce que j'ai osé dire que la campagne était plus polluée que la ville. Bien sûr cela dépend de ce qu'on mesure... 

J'étais à lire une étude allemande qui affirme que dans les 10 dernières années plus de 70% des arthropodes sont disparus d'une région du sud de l'Allemagne. Oui les arthropodes, les sales bêtes qui rampent et qui piquent. Les araignées, les milles-pattes les insectes tout ce qui est petit mais fait très peur quand même. Sauf que tout ce petit monde est essentiel à la décomposition et la restructuration des sols. 

Cela me semble impossible. Je note bien chez moi une grande disparition des insectes, mais 70% non, je ne le crois pas. J'appelle des amis tant aux USA qu'en Europe et eux aussi confirment une nette baisse des populations d'arthropodes. De combien? pas de données assez précises, c'est peut-être plus à des endroits moins à d'autres, il faudrait multiplier les études..

Bien sûr, en ville, il y les particules fines, la pollutions des autos, les polluants industriels (quoi que ces usines soient plus souvent en campagne) mais pourquoi les ruchés des campagnes sont sujet à dix fois plus  d'effondrement des colonies que les ruchés des villes?  Pourquoi les passereaux disparaissent des champs à un rythme aussi alarmant? 

Je ne peux pas encore démontrer que les campagnes sont plus polluées que les villes. Je constate des taux de mortalité, les maladies du travail des agriculteurs, et j'ai vraiment peur d'avoir raison. 

Je suis peut-être un imbécile de craindre que l'agriculture industrielle soit en train de nous tuer. Mais si personne ne pose la question, il sera bientôt trop tard pour constater la réponse. 

Fil des commentaires de ce billet