un espoir se lève à l'Ouest

Un autre projet de pipeline pour violer la Terre-Mère. les Wet'suwet'en disent non. Les policiers du gouvernement Canadien interviennent mais sans résultat. Il faudrait tuer pour lever le blocage. Maintenant de partout au Canada des groupes se lèvent pour les appuyer. 

Je ne connaissais pas les Wet-suwet'en. Un peuple qui vit dans une vallée à l'autre bout du pays. Des gens tranquilles qui tentent de sauver ce qui reste de vie dans leurs territoire. 

En s'appropriant leur milieu de vie les colonisateurs ont fait comme partout et imposer une organisation, le conseil de bande, des rois nègres au service du pouvoir du colonisateur. Comme de nombreux peuples à travers le Canada, il n'y avait que les femmes qui avaient droit de vote au cercle intérieur, les hommes pouvant être des conseillers. Et voilà que le Canada leurs impose une structure où seuls les hommes ont droit de vote. 

Un projet de pipeline traversera leurs territoire, et bien sûr, le conseil de bande donne son accord en échange de quelques petits cadeaux. Alors ce peuple a dit non. Je ne connais pas les détails mais sans doute la Mère de clan a levé la loge de sang demandant aux jeunes de défendre la communauté. Enfin c'est comme cela que ça se passerait dans l'est. Les policiers ne peuvent rien contre ce pouvoir, à moins de décider de les exterminer. 

Alors partout au Canada des groupes se lèvent et s'opposent. On bloque des ports, des trains, des routes. Les Wet-suwet'en sont prêts à mourir pour défendre la Terre-Mère. C'est normal, ils en mourront s'ils ne la défendent pas. 

Les médias d'ici n'en parlent qu'en terme d'emmerdements. Les sauvages bloquent des trains, ça coûte des millions. Oui mais les sauvages tentent de sauver ce qui reste de vie, on devrait les écouter. 

Fil des commentaires de ce billet