Communiquer: le chant des baleines.

Je me pensais seul à étudier la thérolinguistique (les langues de animaux sauvages) et à essayer de construire une systématique. Mes amis scientifiques m'envoient des articles qu'ils n'ont pas le temps de lire et qui parfois me renversent. C'est un peu compliqué mais à la fin il y a des chants d'épaulards.

Ainsi un groupe de recherche de la très sérieuse université d'Helsinki, tente de jeter les base d'une zoo-sémiotique. Cela implique qu'il existe des points communs entre tous les animaux qui communiquent, des traits disons « trans-spécifiques ». Ce groupe cherche à déterminer qu'il y a des « impressive réciprocal resemblance in their musical behaviour » entre les cétacés, les humains, les oiseaux, les canidae, et les insectes. On notera que dans la liste, ces chercheurs ont mis les cétacés avant les humains, ce qui est logique puisque les habilités de communication des cétacés sont probablement plus grandes que celles des humains.

Cela implique qu'il n'y a pas que les humains qui ont des critères esthétiques dans l'appréciation de l'autre. Pour moi cela tient de l'évidence. Quand les biologistes notent que chez les oiseaux chanteurs, les « bons » chanteurs ont des succès reproductifs plus élevés, cela veut dire que les oiselles préfèrent les oiseaux qui chantent « bien » et qu'elles ont donc des critères pour évaluer la qualité du chant. C'est tellement vrai que les très grands chanteurs comme mon ami Fidèle le roselin, réussit à avoir des aventures avec des oiselles de d'autres espèces. C'est encore plus évident chez les mégaptères (les baleines à bosse) où les mâles se livrent à des concours de chants spectaculaires, pour s'attirer les faveurs des grandes dames.

Je ne dirais pas comme eux cependant que cela met en cause la dichotomie nature-culture. Il est facile de déterminer chez les oiseaux qu'il existe des « dialectes » régionaux, et que les dauphins et les épaulards ont non seulement des dialectes mais des attitudes comportementales différentes qui ne peut être nommé que : culture. Ces mots, cultures, langues, dialectes sont tellement définis de fonction de l'espèce humaine qu'il faudrait sans doute renommer les réalités qu'elles décrivent pour inclure les autres espèces animales.

Il faut revenir à l'hypothèse de Pierce, sur les « Interprétants ». Il existe un médiateur entre le signe et l'objet, un médiateur que je n'appellerai pas culturel, mais qui fait la preuve que le sens ne vient pas de moi, mais de mon « groupe » ( je ne sais pas quel mot mettre là) et plus probablement du « groupe de groupes » auquel j'appartiens.

Pour bien marquer la différence un petit extrait de la langue des Épaulards du Pacifique:

Et maintenant des mots de la langue des Épaulards de l'Arctique ( Isa-li bien sûr):

Commentaires

1. Le vendredi 2 novembre 2007, 22:30 par Kinkapricorne

Après avoir comparé tes deux échantillons sonores, je trouve que les épaulard de l'Arctique ont l'air d'avoir un langage plus élaboré ou du moins plus varié que celui de leurs congénères du Pacifique, qui eux paraissent plus bavards !

Pour qui voudrait se documenter sur la sémiotique, il y a une partie de l'article consacré à Charles Sanders Peirce qui traite de la théorie du sens, et qui donne une définition claire du terme "interprétant", dans Wikipédia :
fr.wikipedia.org/wiki/Cha...

Le mot que tu cherches pour mettre à la place de "groupe", ce ne serait pas "clan" par hasard ? et groupe de clans... ?

2. Le vendredi 2 novembre 2007, 23:13 par Moukmouk

Kinka--) je ne pense pas qu'on puisse dire qu'un langage est plus ou mois que l'autre ( enfin pour moi) il est certainement différent. Et si je mets des mots comme ethnie, peuple ou nation... je vais être attaqué. Le mot clan pour moi est du même ordre... mais si je mets les mots harde, meute, troupeau, banc, essaim, je pense que c'est aussi connoté mais d'une autre façon...

3. Le vendredi 2 novembre 2007, 23:29 par Kinkapricorne

Fais une recherche dans gogol avec clan + épaulards et regarde les résultats. Celui-ci par exemple :
www.vanaqua.org/conservat...
Qu'est-ce que tu en penses ?...

4. Le samedi 3 novembre 2007, 00:33 par Moukmouk

Kinka--) Oui, en très simple mais c'est ça... Quand je parle des mères de clan, que ce soit des clans loups, épaulards ou humains, c'est la même réalité. Par exemple : pohenegamouk.free.fr/inde...

Isa-li aarluk Toloyak nous parle de la mère de clan Rohata qui connait les routes. Enfin c'est ce que j,entends tu peux entendre autre chose...

Dans le lien que tu nous proposes, il y a une page qui parle des chants de différents groupes d'orques. Dont un groupe dit "migrateurs" qui sont en fait des épaulards de l'Arctique qui vont passer des vacances amoureuses au soleil de Hawaï, et reviennent après l'hiver. J'ai un billet là-dessus...

5. Le samedi 3 novembre 2007, 01:45 par Kinkapricorne

On dit dans Wiki qu'en 2006 GWB aurait fait classer les îles du Nord-Ouest d'Hawaï comme monument national, mettant ainsi à l'abri de la pêche commerciale de nombreuses espèces en danger... Si c'est vrai, voilà une chose qui pourrait lui éviter l'enfer :-)
Et je comprends que les épaulards aillent y passer leurs vacances !
J'ai retrouvé ton billet sur le dur voyage de Isa Aarluk Toloyak en route vers le paradis Hawaïen (c'était le 19 mars).

6. Le samedi 3 novembre 2007, 10:10 par mirza

"<i>Ces mots, cultures, langues, dialectes sont tellement définis de fonction de l'espèce humaine qu'il faudrait sans doute renommer les réalités qu'elles décrivent pour inclure les autres espèces animales.</i>"
Moi je proposerais plutôt de trouver des nouveaux mots pour ça, et puis d'autres encore qui subsumeraient les deux (ceux définis spécifiquement pour les humains, et ceux pour les animaux - ou pour une classe d'animaux, pourquoi pas).

Ah oui, pour "groupe" à la fin : communauté ? communauté linguistique ?

Sinon : J'aime toujours beaucoup tes billets sur la linguistique animalière, quel souffle pour moi !

Et puis à propos des chercheurs d'Helsinki : Déjà, il y en a qui posent que tous les humains ont des points communs a priori dans leur mode de communication (la fameuse universalité de Chomsky), et rien que ça c'est hyper difficile à prouver. A la lecture de ça, j'ai l'impression que leur hypothèse est une extension de celle-ci...

7. Le samedi 3 novembre 2007, 10:59 par Moukmouk

MIrza--) moi-aussi je pense que c'est une extension de Chomsky, mais c'est aussi comme le mythe amérindien du " Chant de la beauté du Monde" le lien qui unit tout le vivant.

j'aime bien "communauté" la communauté des loups du Nord-Est de l'Amérique... tant que la communauté francophone ou néerlandophone de Belgique ne nous tire pas dessus...

8. Le samedi 3 novembre 2007, 16:27 par marianne68

J'ai pu entendre l'Articque mais impossible d'aller dans le Pacifique , dommage. J'aime la façon dont vous parlez des choses qu'ils soient d'un même clan , ethnie ou groupes l'important c'est que vous en parliez , votre blog est un véritable enchantement .

9. Le samedi 3 novembre 2007, 16:40 par Moukmouk

Dommage Marianne, je ne sais pas pourquoi parce que ça fonctionne bien ici ( et pour le reste je n'y connais rien). Merci beaucoup pour l'appréciation, ce ne sont pas mes idées mais de très vielles idées, dont on pourrait avoir besoin très bientôt.

10. Le dimanche 4 novembre 2007, 14:12 par marianne68

Tenace , je suis revenue ce jour et j'ai pu entendre les deux . Curieusement ma chienne présente a été très très réceptive aux Epaulards du Pacifique et pas du tout à ceux de l'Arctique , c'est une info de grande importance à ne pas communiquer aux concernés de l'Articque , ils pourraient être vexès !
Si dans les vieilles idées vous faites référence à celles des peuples Inuit , Aborigènes , Indiens que j'ai eu la chance de frôler , je ne peux qu'adhérer .....Utopie ?

11. Le lundi 5 novembre 2007, 13:27 par Moukmouk

Marianne--) j'aurais du le noter, l'essentiel du message des épaulards ne passe pas par l'Internet puisque cela se passe au delà des 40Khertz alors ( qu'en gros) MP3 nous limite à 16Khertz. Je le coupe parce que les humains ne peuvent l'entendre, mais les chiens ( comme les ours) l'entendent très bien...

Mais l'intérêt de ta chienne est une question pertinente...

12. Le lundi 12 novembre 2007, 22:18 par véronique

j'ai entendu dans une émission de radio que les baleines se réunissaient parfois et qu'au terme de ces rencontres le chant de chacune avait changé. Quel nom donne t'on a ces rencontres?

13. Le lundi 12 novembre 2007, 23:10 par Moukmouk

Véronique--) il faut d'abord définir quand et comment on peut parler d'une rencontre. C'est une question qui mérite que je t'écrire un courriel.