Delphiné 101

J'ai un nouvel ami qui aime les dauphins. Alors, je veux lui expliquer ce que je sais de la langue des dauphins à flancs blancs. Je pourrais prendre un autre groupe, mais je connais un peu mieux celui-là.

D'abord, savoir que les dauphins à flancs blancs vivent en clans très étroits de dix à soixante individus. Ces clans sont dirigés généralement par une vieille femelle située plutôt au centre du groupe. La mer est un milieu assez bruyant et un clan de dauphins qui ont besoins des clics d'écholocations pour voir et de la voix des autres pour être heureux, c'est particulièrement bruyant. Les dauphins sont capables ( comme les autres odontocètes) d'émettre plusieurs sons en même temps.

Très souvent il est possible de voir que la mère de clan émet une phrase qui est reprise par tous les membres du clan, et ça se propage du centre vers les bords pour revenir au centre comme une onde.

Dans un billet, j'explique comment les épaulards répètent souvent un son qui les identifie. Chez les dauphins à flancs blancs, je n'ai pas entendu cela, par contre il y a un son qui identifie le groupe, comme si pour eux la véritable identité était le clan plutôt que l'individu. Mais le fait de que je n'ai pas entendu cela ne veut pas dire que ça n'existe pas. C'est compliqué la langue des dauphins.

Le problème tient aux longueurs d'onde qu'utilisent les dauphins. Alors qu'une oreille humaine est capable de comprendre des sons entre 30 et 15 000 hertz, les dauphins sont capables de sons entre 5 et probablement plus de 200 000 hertz. Le problème c'est que des hydrophones capables de dépasser les 80 Khertz, il faut se les bricoler parce que ça n'existe pas dans le commerce, ou que ça coute la peau des fesses et du dos.

Dans le chant qui suit, j'ai d'abord mis dix secondes de ce que les humains entendent quand on enregistre des dauphins. Et après deux secondes de silence, j'ai divisé l'onde pour qu'on l'entende en choisissant ce que nos petits amis se disent entre 60Khertz et 80 Khertz. Ça, c'est beaucoup plus haut que ce que peut entendre votre chien ou votre chat :

Et voilà ce qu'il faut démontrer. Il y a beaucoup plus d'informations dans les zones qui ne nous sont pas normalement audibles. On voit aussi que si j'avais eu un meilleur instrument j'aurais pu peut-être faire la même chose, mais avec des sons entre 150Khertz et 170 Khertz par exemple, et que nous aurions entendu un tout autre discours.

Voilà pourquoi nous ne pourrons pas facilement comprendre le langage des dauphins. Leurs capacités dépassent trop la capacité des humains. Peut-être quand ils s'adressent à nous, ils parlent lentement en sur-articulant et craint presque, comme nous faisons avec un petit animal ou une personne qui ne parle pas notre langue... et nous sommes comme le bébé chien à regarder avec des grands yeux implorants, mais ne comprenant pas qu'il faut arrêter de pisser partout.

Commentaires

1. Le mardi 24 mars 2009, 19:29 par Delphus

Merci beaucoup Moukmouk ! Je partage tout à fait ta vision des choses, et j'adore ta conclusion :

Peut-être quand ils s'adressent à nous, ils parlent lentement en sur-articulant et craint presque, comme nous faisons avec un petit animal ou une personne qui ne parle pas notre langue... et nous sommes comme le bébé chien à regarder avec des grands yeux implorants, mais ne comprenant pas qu'il faut arrêter de pisser partout.

Des scientifiques, telle que Kathleen Dudzinski, travaillent sur ce sujet passionnant mais difficile, et je pense qu'ils sont tout à fait d'accord avec toi. Les dauphins parlent en utilisant trois canaux différents, à une vitesse fulgurante et nous sommes loin, malheureusement, d'établir un langage interspécifique avec eux.

Mais une petite question me turlupine depuis longtemps : comment se fait-il que nous ne parvenions pas à établir un langage commun avec eux ? Si nous sommes incapables d'atteindre la complexité de leur langage, peut-être eux pourraient-ils se mettre à la hauteur du nôtre (par exemple, grâce à des langages sifflés) ? Qu'en penses-tu ?

2. Le mardi 24 mars 2009, 19:41 par Moukmouk

Delphus--) il y a un problème de débit... pour faire image un ordinateur peut te sortir 200 pages de textes à la seconde et tu ne peux pas suivre... les dauphins tentent peut-être de nous parler lentement à 100 pages à la seconde

3. Le mercredi 25 mars 2009, 07:47 par Marcopolo

Pour répondre aussi à Delphus, c'était le projet de John lilly dans les années 1970 et ça n'a pas abouti, si tu veux Moukmouk tu peux mettre en ligne la nouvelle que je t'ai envoyée et qui résume dans un passage ces travaux. Les dauphins étaient capables d'imiter une dizaine de mots tout au plus.

4. Le mercredi 25 mars 2009, 13:27 par Moukmouk

Marcopolo--) Mais c'est justement ce que je dis. Les travaux de Lilly et autres sont basés sur l'idée que les sons significatifs pour les dauphins sont entre 30 et 10Khertz alors que pour eux il y a tellement peu de variations que c'est comme entendre un musique avec une seule note, c'est sans intérêt et ils ne peuvent deviner que ces messages portent un sens précis.

5. Le mercredi 25 mars 2009, 14:09 par Delphus

Il y a également Bateau, qui a tenté d'établir un langage commun basé sur les langages sifflés (tels qu'on en trouve dans les Andes). Ceci dit, il s'agissait de recherches militaires, et je crois que les résultats n'ont jamais été rendues publics.

Moukmouk--) Je comprends mieux ce que tu veux dire. Pour reprendre ton analogie, c'est un peu comme si un chiot essayait de nous parler en aboyant : nous ne verrions pas de différences entre ses différents aboiements.

6. Le mercredi 25 mars 2009, 14:11 par Moukmouk

Delphus--) oui, avec le chien on peut sentir une petite différence d'émotion mais pas vraiment de sens. Notre appareil phonétique est trop limité pour pouvoir échangr avec les dauphins, Nous ne sommes pas capable de passer une densité suffisante d'info pour simplement adonner l'impression de manier un language.